Choisir un terrain pour votre projet permaculture : les 10 points essentiels…

12

S’installer sur un terrain à la campagne pour y créer un projet de vie résiliente, un projet professionnel, une ferme en permaculture, installer une communauté humaine durable…Bref, chaque projet aura, bien sur, ses spécificités, et des besoins différents en terme de type de terrain. Mais d’une manière générale, on me demande souvent quels sont les points importants à vérifier pour faciliter son choix. Encore une fois la préparation (design du projet), de ce que l’on veut y faire est fondamental. Cela demande de se poser les bonnes questions et de chercher à bien se connaitre avant tout.

Mais essayons tout de même de résumer les points importants dans le choix d’un lieu en  10 étapes :

  1. La taille : Beaucoup de gens, après avoir passé de nombreuses années dans des cages à lapins en ville, sont à la recherche de grands terrains, voire très grands. Je crois qu’il faut être prudent avec cela. Pour assurer une majeure partie de la suffisance d’une famille de quatre personnes, les besoins en espace sont beaucoup moins importants que l’on croit.
    Il est tout à fait possible de loger le potager, un verger, quelques petits animaux dans un terrain de quelques centaines de mètres carrés. N’oublions pas non plus, que l’étude menée par l’Inra à la ferme en permaculture du Bec Hellouin est en train de prouver qu’un maraicher peut créer son emploi et vivre correctement sur 1000m2. Alors attention à ne pas se perdre dans un terrain de plusieurs hectares, que l’on aurait du mal à contrôler, qui indéniablement, serait plus utile, à une activité agricole et nourricière, par exemple.
  2. L’endroit : posez vous les bonnes questions et ne vous mentez pas! Malgré votre envie de retour à la nature et à la cohérence, ne vous retrouvez pas dans un trou paumé, si vous aimez tout de même un peu les activités liées à la ville, vous risquez de trouver le temps long! Choisissez donc bien votre zone : péri-urbaine, urbaine, rurale, côtière, forestière, montagnarde et que sais-je encore…Tout dépend de votre sensibilité : avez vous fréquemment besoin de services médicaux, sociaux, culturels, spirituels, sportifs, éducatifs, de transport (important à la campagne) ? Avez vous besoin de l’eau, électricité du réseau, etc…?
  3. La communauté : l’environnement social est prépondérant. Certaines régions Françaises sont plus enclins à l’accueil de nouveaux arrivants, et plutôt favorables à l’innovation en terme d’alternatives, d’autres pas du tout. Ces dernières sont souvent, comme par hasard, les endroits où la pression touristique et démographique est importante. On accueille pas un projet de vie alternative de la même manière dans le Limousin qu’à Vitrolles! Dans certaines régions, la population est déjà active et créatrice d’alternatives, et pour des nouveaux arrivants, c’est quand même agréable. Mais bon, il peut être tout à fait envisageable de vouloir faire bouger les régions réticentes aussi, mais sachez que vous devrez avoir le mental qui va avec! N’oubliez pas que les voisins proches sont vos futurs alliés!

  1. Le climat : haaa le climat! C’est tout de même aussi une des causes principales de déménagement pour certaines familles et ça peut se comprendre, je pense notamment à mes voisins Belges et Anglais ici! Posez vous les bonnes questions, de quoi ai-je besoin pour assurer mes jours présents et futurs? Aurais je sur ce terrain, assez de soleil, de vent à capter, mais aussi de précipitations ( hé oui, l’eau c’est la vie!). Qu’en est il des températures? Gels? Etc..Y a t’il des risques climatiques importants : inondations, incendies, sécheresse, niveau de la mer….
  2. Topographie : Quelle est la topographie du site? Comment les pentes sont orientées? L’altitude de celui-ci (-1°c tous les 100m grimpés). Y a t’il des vallées ou mini-vallées pour capter l’eau de ruissellement, peut on utiliser au mieux la gravité? Les fonds de vallée et les sommets de colline ne sont pas exposés de la même manière aux gels, froids, ensoleillement, etc… Y a t’il des microclimats significatifs?
  3. Géologie : argiles gonflantes, zones sismiques, etc…sont bien sur à prendre en considération. Mais pensez aussi à étudier comment est votre sol et sous-sol. Le sous sol peut renfermer des choses très utiles, argile pour la construction, pierres…Le type sol, quand à lui, est aussi fondamental, limoneux, sableux, argileux, drainant, dégradé, rocheux, acide, calcaire, zone humide… Correspond il avec ce que vous voulez en faire? La lecture du paysage environnant (patrimonial, agricole, naturel, etc..), et ce qui pousse sur le site (plantes bio-indicatrices) peut vous en apprendre beaucoup.
  4. Hydrologie : qu’en est il de l’eau sur ce terrain de vos rêves? Est elle accessible? Source, rivière, zone humide (attention aux zone protégées), nappes, pluviométrie, seront à étudier avec la plus grande attention.

  1. La réglementation : périmètres de monuments historiques, arrêtés préfectoraux, protection de l’environnement…
  2. Les pollutions : Renseignez vous sur les pollutions environnementales présentes dans le secteur, traitements agricoles intensifs, centrale nucléaire juste derrière, industries locales. Mais aussi sur l’historique de votre terrain : cultures, élevages, friches industrielles, etc…
  3. En vrac et un peu pour tout le monde : la biodiversité présente, la qualité des services publics, l’accès à internet, et bien sur le prix du foncier!!!

Vous avez trouvé ci-dessus les fondamentaux dans le choix d’un terrain en permaculture, car bien d’autres points sont aussi importants, d’ailleurs, n’hésitez pas à faire part des vôtres dans les commentaires. Votre choix sera, bien sur, fait de compromis car il est bien sur difficile de trouver le terrain/lieu idéal. Mais j’insiste sur le fait de faire un design de votre projet, et de vous/votre famille, afin de comprendre vos réelles motivations (ainsi que celles des membres de votre famille/communauté) et souhaits pour l’avenir. Cela ne fera qu’améliorer vos pistes de recherches et votre efficacité, et évitera les déceptions avenirs.

J’espère que ce petit briefing vous sera utile, il ne se base que sur mon expérience personnelle, et est encore une fois non exhaustif. Je vous souhaite une bonne recherche et une future bonne installation dans le lieu de vos rêves !!!

Source des images : www.simondale.net, www.afristarfoundation.org, inconnue

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :