Composteur de jardin : notre guide d’achat

Composteur de jardin : notre guide d’achat

Le compost est un élément très intéressant en permaculture. En plus de valoriser les déchets de cuisine et de jardin, il enrichit le sol et crée de bonnes conditions de culture pour vos fruits et légumes. Vous avez sans doute envie de vous lancer dans sa production et vous vous demandez comment procéder, quel composteur de jardin installer ? Sac à compost, bac à compost, en plastique ou en bois, devant le vaste choix de composteurs individuels, il est parfois difficile de s’y retrouver. Dans cet article, nous vous expliquons le fonctionnement du composteur et vous présentons différents modèles disponibles sur le marché ou à fabriquer vous-même.

 

Le composteur : comment ça marche ?

Du seau à compost au bac à compost

Faire son compost maison, c’est d’abord collecter les différents déchets organiques produits en cuisine ou au jardin. À ce stade, vous vous demandez sans doute ce que vous pouvez composter. La réponse est simple : quasiment tout !

Côté cuisine, réservez les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café, le thé infusé, le carton brun sans encre chimique ni étiquette. Même les agrumes et les petits restes de viande peuvent aller au compost dans des proportions raisonnables (sauf pour les composts en milieu urbain). En attendant de les déposer au composteur, mettez-les de côté dans une poubelle à compost, très pratique pour conserver fanes et pelures pendant plusieurs jours sans odeur.

Composteur de jardin, bac à compost en plastique ou en bois, acheté ou fait maison, choisissez la meilleure solution selon votre contexte grâce à notre guide d’achat.

Exemple de poubelle à compost pour récupérer les déchets dans la cuisine en attendant de les mettre dans le composteur de jardin.

Côté jardin, vos déchets ménagers retrouvent les déchets verts dans le composteur : tontes de pelouse, « mauvaises herbes », fleurs fanées, feuilles mortes, bois broyé. Avec ces ingrédients bien équilibrés à hauteur de 50 % de matières azotées (matières fraîches, vertes) et 50 % de matières carbonées (matières sèches, brunes), votre compost a de quoi bien démarrer. Pour donner un petit coup de pouce au processus, vous pouvez ajouter des activateurs de compost, tels que l’ortie ou la consoude, que les micro-organismes adorent.

Chaleur, air, humidité : 3 éléments indispensables

Une fois tous ces ingrédients rassemblés, concrètement, comment ça marche ? Le compost, c’est le résultat naturel de la dégradation de la matière organique par les micro-organismes.

Le rôle du composteur est donc de réunir les conditions optimales de vie de ces micro-organismes – air et humidité – pour qu’ils puissent transformer la matière. Cela est d’autant plus nécessaire que ce processus libère de l’énergie sous forme de chaleur, entraîne l’évaporation de l’eau et l’assèchement des matières.

D’un autre côté, cette montée en température est une bonne chose pour la qualité du compost, car la chaleur détruit les éventuelles maladies des végétaux et les graines indésirables.

Le composteur idéal, c’est donc un contenant :

  • qui rassemble les matières à décomposer ;
  • qui est aéré et permet au jardinier de brasser les matières ;
  • qui est protégé du soleil et des fortes pluies, mais maintient l’humidité ;
  • qui propose un système pratique de récupération du compost mûr.

Le composteur de jardin : différents modèles

Les sacs de compost

Si vous vivez en ville, que vous avez un petit jardin, une terrasse ou un balcon, rassurez-vous : vous aussi pouvez valoriser vos déchets et faire votre compost. Vous aurez plaisir à réduire le volume de votre poubelle noire et à produire un très bon engrais naturel pour vos plantes.

Pour répondre aux besoins spécifiques des jardiniers en milieu urbain, des fabricants ont développé des sacs de compost. Légers et pliables, ils se font discrets quand vous ne les utilisez pas. Ces petits composteurs sont dotés d’une ouverture sur le dessus du sac pour déposer vos déchets et d’une fenêtre en bas pour recueillir votre compost mûr. Enfin, des poignées aident à déplacer le sac si nécessaire. Comptez une dizaine d’Euros pour vous équiper d’un petit sac de 8 L.

Composteur de jardin, bac à compost en plastique ou en bois, acheté ou fait maison, choisissez la meilleure solution selon votre contexte grâce à notre guide d’achat.

Sac à compost, sorte de petit composteur léger pour petit jardin, balcon ou terrasse.

Les composteurs en plastique

À la recherche d’un composteur pas cher ? Optez pour les modèles en plastique recyclé. Ils sont disponibles dans différentes tailles – de 280 à 420 L – à partir de 75 €. Ils sont résistants, faciles à installer, munis d’un grand couvercle pour accéder au bac et y verser vos déchets.

Malgré les perforations sur les panneaux pour favoriser l’aération, vous n’échapperez pas au brassage des matières. Pour cela, on ne saurait trop vous conseiller d’investir dans un aérateur de compost, sorte de vis qui permet de mélanger les matières sans effort. Le taux d’humidité est également à surveiller puisque que le tas est protégé par le couvercle et donc privé des eaux de pluies.

Si ce composteur est tout à fait adapté pour le compostage individuel, son grand défaut réside dans sa composition en plastique et son aspect peu esthétique. Une place à l’ombre et à l’abri des regards lui va donc très bien.

Composteur de jardin, bac à compost en plastique ou en bois, acheté ou fait maison, choisissez la meilleure solution selon votre contexte grâce à notre guide d’achat.

Composteur de jardin en plastique classique.

Les bacs de compost en bois

Le bac de compost en bois, c’est l’objet écologique et plaisir pour composter au jardin. Une jolie matière, naturelle, qui s’accorde à merveille à votre environnement. Les modèles proposés sur le marché offrent les mêmes avantages fonctionnels que les modèles en plastique : plusieurs contenances pour s’adapter à vos besoins, couvercle au-dessus pour accéder au bac, panneaux sur le côté qui s’ouvrent pour recueillir le compost mûr. Avec ces modèles aussi, la vigilance est de mise pour maintenir la bonne aération et l’humidité du compost.

Ces composteurs en bois pèseront néanmoins un peu plus dans votre porte-monnaie. Il faut compter environ 100 € pour un bac de 300 L.

Seule ombre au tableau, de nombreux modèles sont traités chimiquement contre l’humidité, les insectes et les champignons. Vérifiez donc cette information avant de valider votre achat, et préférez les bacs en bois naturellement imputrescible comme le pin Douglas.

Composteur de jardin, bac à compost en plastique ou en bois, acheté ou fait maison, choisissez la meilleure solution selon votre contexte grâce à notre guide d’achat.

Composteur de jardin en bois, plus esthétique que les modèles plastiques mais aussi plus cher à l’achat.

Un bac à compost gratuit

Des matériaux de récupération…

En permaculture, on aime faire avec ce que l’on a sous la main. Des matériaux de récupération, des objets détournés, et une bonne dose de créativité suffisent dans la plupart des cas pour répondre à nos besoins.

Avant de vous lancer dans l’achat d’un composteur, faites un petit inventaire chez vous et voyez ce que vous pouvez récupérer : un seau, une poubelle, un bidon, un pot de fleurs, un bac de rangement, etc. En métal ou en plastique, ils sont autant de solutions prêtes à l’emploi pour démarrer un petit compost rapidement. Il faudra simplement percer des trous sur le couvercle et les côtés pour faciliter l’aération. Et aussi au fond pour que les jus du compost puissent s’écouler. Posez-les directement sur la terre ou sur une soucoupe, et le tour est joué !

Pour un bac à compost fait maison

Avez-vous pensé à utiliser les matières premières que votre jardin met à votre disposition ? Les branches de sureau par exemple forment des perches très solides une fois séchées : vous pouvez en fabriquer des piquets. Entre ceux-ci, tressez un joli composteur faits de rameaux souples de noisetiers ou de saules.

Si vous êtes bricoleur, vous pouvez réaliser des bacs personnalisés avec des planches, des palettes, du grillage, des tôles, etc. Vous n’avez pas ces matériaux à la maison ? Voyez auprès de vos amis, des magasins ou des déchetteries, il y a toujours des ressources insoupçonnées à récupérer et réemployer. Un petit passage en quincaillerie pour trouver de quoi fixer les différents éléments de votre composteur, et voilà le travail !

Composteur de jardin, bac à compost en plastique ou en bois, acheté ou fait maison, choisissez la meilleure solution selon votre contexte grâce à notre guide d’achat.

Exemple de composteur de jardin tout simple pouvant être fabriqué maison à partir de matériau de récupération !

Vous avez peut-être un très grand jardin et beaucoup de déchets à valoriser. Dans ce cas, fabriquez un composteur à plusieurs compartiments. Cette organisation est très pratique, car elle permet d’avoir en permanence un tas de compost mûr, un tas de compost en cours de décomposition et un tas en cours de montage. Pour protéger les tas d’un excès d’eau, prévoyez un abri fait d’une tôle ou penser à les couvrir d’une couche épaisse de bois broyé.

Pour fabriquer un composteur maison, les possibilités sont infinies. Vous avez là matière à exprimer votre créativité et vos talents ! C’est ça aussi la permaculture !

Alternatives au compost traditionnel

Sacs à compost, bacs à compost, en plastique ou en bois, achetés dans commerce ou faits maison, grâce à toutes ces solutions, l’art du compostage de jardin est accessible à tous. Sachez qu’il existe aussi des alternatives au compost traditionnel qui peuvent être complémentaires, plus adaptées à votre contexte, ou convenir davantage à vos préférences.

Voilà pourquoi, nous vous invitons aussi à explorer ces solutions :

Si l’idée d’élever des vers ou des lombrics à la maison ne vous effraie pas, surtout n’hésitez pas à tenter l’aventure en adoptant un vermicomposteur ou lombricomposteur. Sans odeur, ces composteurs transforment vos déchets en terreau et vous livrent un fabuleux jus de compost.

Moins connu, le bokashi, est un composteur de cuisine, sans vers, qui repose sur la dégradation des matières par des micro-organismes en milieu anaérobie. Cette technique japonaise fonctionne dans un contenant hermétique et produit un compost et un jus tellement riches qu’il faut par contre attendre un peu avant de les utiliser dans vos plantes.

Comme vous pouvez le voir à travers cet article, il y a des solutions de compostage adaptées à toutes les situations, alors n’hésitez plus : lancez-vous !

Faites le design en permaculture de votre jardin !

Un composteur est un élément à part entière à prendre en compte dans un design de permaculture afin qu’il soit placé efficacement en fonction de ses interactions avec les autres éléments du jardin…Ainsi, pour un projet en permaculture efficace où tous vos éléments seront bien positionnés les uns par rapport aux autres, faites votre design à l’aide de notre formation en ligne dédiée, à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous !

Invitez la permaculture dans votre jardin

Vous souhaitez créer ou transformer votre jardin grâce à la permaculture mais ne savez pas comment vous y prendre ? Laissez-vous guider pas à pas en suivant notre formation vidéo en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ! ».

Mots clés

Composteur, Composteur de jardin, Bac a compost, ,formation, permaculture, design, permacultureDesign
#PermacultureDesign #Permaculture #Compost #ComposteurDeJardin

Sur le même thème

La haie fleurie au jardin

La haie fleurie au jardin

Nous sommes nombreux à souhaiter mettre en place une haie dans notre jardin, mais il existe plusieurs types de haies, selon l’usage que l’on veut en faire. Une haie n’est pas nécessairement figée, elle peut agrémenter le jardin par des floraisons variées : c’est ce...

Les écorces de pin en paillage

Les écorces de pin en paillage

Si vous avez lu notre article général sur le paillage, vous savez qu’un mulch organique adapté au contexte de votre jardin est bénéfique pour le sol et certains végétaux. L’offre de paillages, très grande, rend parfois difficile le choix d’une couverture appropriée à...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

2 Commentaires

  1. Avatar

    JE POSSEDE UN GRAND COMPOSTEUR FAIT DE PALETTES; JE SUIS ENNYUEE PAR LES RATS QUI SE METTENT DEDANS , COMMENT FAIRE,, ,,,,,,,,???

    UN DERATISEUR M A CONSEILLE DE SUPPRIMER COMPOSTEUR ET TOUT AMAS DE BRANCHES ET FEUILLES MORTES AU PIED DES HAIES

    Réponse
  2. Avatar

    Je jardine sur mon balcon et j’ai un bac surélevé avec lequel je peux faire du lombricompost. Cela fonctionne très bien et chaque année, je produis du compost pour mes plantations. Même sur un balcon, il est donc possible de faire du compost, le tout sans mauvaises odeurs !
    Amicalement
    Valérie

    Réponse

Laisser un commentaire à Valérie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.