Les copeaux de bois en paillage

Les copeaux de bois en paillage

Parmi les diverses opportunités de paillage permettant d’assurer la pérennité au sol et d’inviter la fertilité dans le jardin, les copeaux de bois en vrac constituent une perspective non négligeable (si adaptée à votre contexte !). Dans ce dossier, nous vous expliquerons ce qui se cache derrière cette appellation, mettrons en évidence les inconvénients et les avantages du paillage de copeau de bois et vous expliquerons comment utiliser ce broyat de bois dans votre jardin en permaculture !

Qu’est-ce que le paillage de copeaux de bois ?

Dans paillage de copeaux de bois, il y a… paillage, bois et copeaux. Mais détaillons un peu cette Lapalissade, car elle nous en apprendra beaucoup sur les diverses possibilités offertes par le bois en guise de paillage. Pailler aux copeaux de bois consiste donc à recouvrir le sol et le protéger avec une couche plus ou moins épaisse de bois broyé issu, de préférence, d’arbres feuillus.

Illustration des 3 types de copeaux ou broyats de bois : frais, mixtes et secs.

Illustration des 3 types de copeaux ou broyats de bois : frais, mixtes et secs.

Il n’existe pas UN paillage de copeaux, mais cette appellation recouvre en fait plusieurs types de broyats réalisés avec des résidus de taille d’arbres :

  • Du broyat sec, fait à partir de bois (ou d’écorces) morts et secs
  • Du broyat frais fait à partir de bois bien vivant qu’on vient de tailler, et si ce bois vivant est exclusivement fait de jeunes rameaux, on parlera alors de BRF ou Bois Raméal Fragmenté.
  • Du broyat mixte contenant un mélange des deux précédents !

 

Avantages et inconvénients de ce type de paillage :

Les avantages des copeaux de bois en paillage :

 

Exemple de chemin paillé avec des copeaux de bois ce qui limite la poussée des adventices et donc l’entretien sur ce passage.

Exemple de chemin paillé avec des copeaux de bois ce qui limite la poussée des adventices et donc l’entretien sur ce passage.

  • C’est un paillis de longue durée qui en couche d’une bonne dizaine de cm peut durer plusieurs années (comme l’écorce de pin).
  • Répandu dans les allées, il limite la pousse d’adventices et possède une plus-value esthétique indéniable. Surtout si vous mêlez différentes essences de copeaux de bois dans votre paillage en vrac.
  • C’est un paillage qui favorise l’apparition de champignons pouvant entrer en mycorhize avec les racines des plantes cultivées, les rendant plus résilientes et plus fortes.
  • La dégradation des copeaux de bois améliore la structure du sol et permet, dans un temps plus ou moins long selon le type de copeaux de bois utilisés, de créer de l’humus et de la fertilité, même en sol ingrat !
  • C’est un paillage qui stimule la vie du sol et retient bien l’humidité
  • Plus sa couche est épaisse, plus l’apport en minéraux sera important.
  • Il permet de transformer un « déchet » produit lors de la taille des arbres en excellente ressource tout en s’économisant des allers-retours à la déchèterie 😉 et de conserver, cycler les nutriments sur notre site, deux principes de permaculture fondamentaux 😉
Les copeaux de bois ou broyats de bois en paillage favorisent l’apparition de champignons mycorhiziens.

Les copeaux de bois ou broyats de bois en paillage favorisent l’apparition de champignons mycorhiziens.

Les inconvénients des copeaux de bois en paillage :

  • S’il n’y a que du bois sec dans le broyat, cela reste un paillage assez pauvre en nutriments et notamment en azote.
  • Il peut générer, en surface du sol, une faim d’azote assez importante en début de dégradation qui peut être gênante au potager pour de jeunes plants. La faim d’azote vient du fait que les bactéries et micro-organismes qui décomposent la matière organique principalement carbonée qu’est le bois ont besoin d’azote pour cette tâche et le prélèvent, sous sa forme minérale, dans le sol où ils se trouvent. Il n’est donc plus disponible pour les jeunes plantes cultivées. Pour en savoir plus sur l’importance de l’azote dans le sol, lisez notre article sur le cycle de l’azote.
  • La terre recouverte d’une épaisse couche de copeaux de bois mettra plus de temps à se réchauffer au printemps pouvant faire prendre du retard à certaines cultures.
  • Peut surchauffer quand il est mis en couche trop épaisse et humidifiée (c’est d’ailleurs de ce phénomène que Jean Pain a créé sa méthode de compost !) et asphyxier les jeunes arbres notamment si le point de greffe est recouvert.
  • Il est assez onéreux à l’achat. Le prix au m3 des copeaux de bois n’est pas des plus économiques. Préférez le réaliser vous-même pour éviter de faire un chèque en bois 😊 !
Copeaux de bois secs stockés en tas à l’abri des pluies.

Copeaux de bois secs stockés en tas à l’abri des pluies.

 

Le BRF un paillage de copeaux de bois très spécial

Les copeaux de bois du type BRF qui signifie Bois Raméal Fragmenté proviennent uniquement d’un broyat de jeunes rameaux encore vivants. Ces rameaux, de feuillus principalement, auront un diamètre inférieur à 7 cm et porteront des feuilles ou des bourgeons bien vivants. Il est recommandé de broyer les rameaux rapidement après leur taille (de préférence dans les 72h) et de les mettre au sol tout de suite après broyage pour profiter au maximum des bienfaits du BRF.

Pour en savoir plus, lisez notre article sur le BRF 😉

 

Les copeaux de bois mixte :

Ce paillage de copeaux de bois est réalisé avec un mélange de branchages secs et de rameaux verts. Il s’agit de résidus de tailles de bois dont certains seront morts et d’autres encore vivants. C’est ce que produisent le plus souvent les particuliers équipés d’un broyeur et qui ne feront pas forcément le distinguo entre les jeunes rameaux et les branches mortes à partir du moment où leur diamètre permet un passage au broyeur (souvent jusqu’à 4 cm de diamètre pour les broyeurs domestiques performants). Il peut même contenir une partie de résineux…même si on les déconseille généralement car ils sont réputés acidifier les sols à la longue, il semblerait que si leur proportion dans votre broyat reste autour des 20% du total des matériaux broyés, il n’y ait pas d’incidence négative des résineux dans le paillage de copeaux de bois. Après tout, c’est aussi un principe de permaculture : favoriser la diversité !

Faire son propre broyat de bois grâce à un broyeur domestique performant permet de cycler les nutriments sur site et de ne plus avoir à faire d’aller-retour à la déchèterie.

Faire son propre broyat de bois grâce à un broyeur domestique performant permet de cycler les nutriments sur site et de ne plus avoir à faire d’aller-retour à la déchèterie.

 

Quand et comment utiliser les copeaux de bois au jardin en permaculture ?

Les paillages aux copeaux de bois peuvent se faire toute l’année, mais leur productions correspond souvent avec les grandes périodes de tailles des arbres et arbustes à savoir principalement à l’automne et à la fin d’hiver /début de printemps (même si des tailles, plus ponctuelles se font aussi en été…). Il s’agit d’un paillage en surface ou légèrement incorporé aux premiers cm du sol mais on évitera de l’enfouir profondément pour ne pas perturber la vie du sol.

Selon l’utilisation qu’on souhaite en faire, les périodes d’application varient…

 

Pailler aux copeaux de bois toute l’année :

Les copeaux de bois sont un excellent paillage, toute l’année, pour :

  • Les haies d’arbres et arbustes qu’elles soient brise-vent, champêtres, fruitières ou ornementales. Les copeaux de bois protégeront aussi bien les jeunes arbres fraîchement plantés comme ceux déjà plus installés. Les haies se paillent généralement à la plantation (donc souvent en automne / hiver) et le paillage au copeaux de bois peut être entretenu tout au long de l’année par des ajouts pour maintenir une bonne épaisseur au fur et à mesure des dégradations. On veillera quand même, sur les jeunes arbres notamment, à ne pas recouvrir de copeaux de bois les points de greffe et à laisser respirer l’arbre en laissant un peu d’espace entre le paillage de copeaux de bois et le tronc.
  • Les massifs ornementaux, là encore à pailler dès leur plantation et à entretenir au besoin en cours d’année.
  • Les plantes vivaces herbacées bien installées (rhubarbe, consoude, asperges…)
  • Les spirales aromatiques où les aromates sont déjà bien installés.
  • Les petits fruits type framboisiers, myrtilliers, groseilliers, cassissiers…
Framboisiers, cassissiers et autres arbustes à petits fruits paillés aux broyats de bois.

Framboisiers, cassissiers et autres arbustes à petits fruits paillés aux broyats de bois.

 

Attention à l’utilisation des copeaux de bois au potager :

Au potager, les avis divergent sur l’utilisation des copeaux de bois.

Pour commencer, on préfèrera plutôt y mettre du BRF car celui-ci est beaucoup plus riche en nutriments que le bois sec. Mais un mix de copeaux secs et frais pourra aussi convenir si c’est tout ce qu’on a sous la main, ça sera mieux que rien 😉 !

Même si certains préconisent de, systématiquement, pailler tous les ans avec du broyat de bois, il s’agit souvent de professionnels ou de jardiniers très expérimentés comme, par exemple, Jean-Marie Lespinasse dans son potager naturel.

Buttes potagères nouvellement créées et paillées à l’automne avec du broyat de bois divers.

Buttes potagères nouvellement créées et paillées à l’automne avec du broyat de bois divers.

 

Si vous débutez, on vous conseille plutôt, pour relancer l’activité biologique de votre sol, une utilisation ponctuelle au potager en permaculture, à faire une fois, massivement à l’automne sur vos futurs supports de culture ou vos buttes si vous en avez fait. Ensuite, pour maintenir une couverture du sol correcte au potager, vous pourrez apporter, dès le printemps suivant, d’autres types de mulchs avec d’autres matières organiques (tontes, paille, foin, déchets de cuisines, feuilles mortes…) sans hésiter à faire des mélanges pour, une fois encore, diversifier vos apports de nutriments et bichonner vos chers légumes !

Quel sera le support de culture idéal pour votre jardin ?

En permaculture, chaque choix doit être réfléchi au regard de ses contextes et objectifs propres. C’est le cas pour le paillage au copeaux de bois comme on vient de le voir dans cet article et c’est aussi le cas pour les supports de cultures. Alors lequel sera idéal pour vous ? Pour le déterminer, faites confiance à notre formation en ligne « Choisissez votre support de culture idéal ». Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus !

Vous souhaitez produire tout ou partie de votre alimentation en la cultivant vous-même ? Faire des buttes ne sera pas forcément une bonne idée dans votre cas. Trouvez le support de culture le plus adapté à votre contexte et vos objectifs de production grâce à notre formation vidéo en ligne « Choisissez votre support de culture idéal ».

Sur le même thème

Le bokashi, un composteur de cuisine

Le bokashi, un composteur de cuisine

Tout droit venu du Japon, le ​bokashi​ est une méthode de compostage alternative au compostage traditionnel et au vermicompostage. Signifiant « matière organique fermentée », il produit du ​compost​ grâce à un processus de fermentation. Ce ​composteur de cuisine...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

5 Commentaires

  1. Avatar

    Bonjour,

    Pour revenir sur la faim d’azote: n’arrive-t-elle qu’une fois ou bien à chaque fois que l’on dépose des matières carbonées?

    Bon Dimanche,

    Tim

    Réponse
    • Avatar

      Bonjour Tim et très belle année 2021 à vous!
      La faim d’azote est un phénomène qui se produit à chaque fois que les micro-organismes du sol ont besoin de prélever de l’azote dans le sol pour entamer le travail de décomposition sur de nouvelles matières organiques à tendance majoritairement carbonées, elle peut donc se produire plusieurs fois ! Très bonne continuation à vous! Bien cordialement, Magalie pour PermacultureDesign.

      Réponse
  2. Avatar

    Bonsoir,

    Merci pour le travail, mais j’ai une question: est-ce que la faim d’azote peut arriver plusieurs fois ou bien seulement la première que l’on apporte une matière carbonnée?

    Bon Week-end,

    Tim

    Réponse
  3. Avatar

    Bonjour,
    Je vous suis avec attention …
    Questions
    – apres destruction d’une haie de thuyas, j’ai fait un broyât vert de thuyas (Brf) que j’ai épandu dès broyage en une couche de 5 à 7 cms sur tout notre jardin en octobre …
    … en début de printemps, dois-je gratter la terre en surface afin d’incorporer les restes ?

    – vous parlez souvent de broyeur domestique, quel serait selon vous, le meilleur broyeur en terme de performance ?
    Merci d’avance pour votre retour …
    Bonne suite et année 2021 à vous meilleurs vœux à toute l’équipe ….
    Bien cordialement
    C. Chardonnet

    Réponse
    • Avatar

      Bonjour Chardonnet et très belle année 2021 à vous aussi !!
      Pour commencer, attention, les thuyas sont des conifères, leur apport en tant que mulch au jardin doit donc se faire avec prudence surtout au potager, même si on a peu d’études précises là-dessus, il est globalement recommandé de ne pas inclure plus de 20% de conifère dans son mulch. Pour notre part, nous recommandons avant tout de suivre le principe de permaculture « Favoriser la diversité » y compris dans la composition des mulchs donc d’en varier le contenu pour une diversité d’apports et une plus grande richesse pour le sol. De plus, le thuya se décompose très très lentement et il est fort probable que ce soit plus que des restes que vous ayez encore au printemps! Nous vous déconseillons donc l’utilisation d’un mulch exclusivement composé de coupe de thuyas.
      pour les modèles de broyeurs, rdv sur notre article dédié : https://www.permaculturedesign.fr/broyeur-dechet-vert-recycler-outil-permaculture-brf-mulch-compost/
      Très bonne continuation à vous! Bien cordialement, Magalie pour PermacultureDesign.

      Réponse

Laisser un commentaire à Magalie Toulzac Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.