L’aquaponie

16

Je vous avais présenté une vidéo d’un système présentant l’aquaponie pendant que j’étudiais à l’institut de recherche en permaculture australien. Je voudrais aujourd’hui entrer un peu plus dans le détail de manière à ce que vous compreniez un peu mieux le fonctionnement, les avantages et inconvénients de ce système.

L’aquaponie est un mélange d’Aquaculture et d’Hydroponie. Plus  simplement, on crée un système vertueux ou élevage de poisson rencontre culture de végétaux. Comme toujours en permaculture, les besoins de l’un sont fournis par l’autre et inversement. On se retrouve donc ici avec un système durable, vertueux et ultra-productif.

Un système d'autosiphon permet aux racines d'être aérées puis immergées temporairement.
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Un système d’autosiphon permet aux racines d’être aérées puis immergées temporairement.

Comment l’aquaponie fonctionne?

Une des méthodes de design en permaculture est l’analyse besoins/produits des éléments/systèmes que nous souhaitons installer.

En faisant cette analyse, on s’aperçoit que ces deux éléments sont très compatibles. D’une part, les poissons, de par leurs déjections, produisent une eau chargée en composés azotés et phosphorés, restes de nourriture, etc…En milieu fermé, ces eaux deviennent vite toxiques pour les poissons.  Par contre elles correspondent très bien aux nutriments nécessaire à la pousse de végétaux comestibles, légumes et aromatiques.

Les racines de végétaux étant immergées régulièrement dans les effluents de la zone d’élevage de poissons, elles y prélèvent les nutriments nécessaire à leur croissance, et rendent une eau assainie, qui peut être reconduite, en circuit fermé, aux poissons. .Les poissons sont de plus, les meilleurs fabricants de protéines animales au monde car le fait qu’ils vivent dans l’eau, et ne soient pas soumis à la gravité, font qu’ils ont des besoins faible en nutriments.

La production végétale est très importante en aquaponie, et les parties de légumes non consommées pourront être valorisée dans une ferme de vers, de type Black Soldier Fly (Hermetia illucens), très riche en nutriments, qui pourront ensuite être utilisés comme nourriture pour les poissons. Nous avons un système quasiment fermé, donc durable, ayant la possibilité de produire une nourriture équilibré (poissons, légumes). Un système très prometteur pour des régions où le foncier est cher et rare, les milieux urbains notamment, les endroits où l’eau est rare comme les régions arides, etc…

Enfin le pompage de l’eau peut être mis en œuvre par une pompe solaire sans aucunes difficultés. L’aquaponie devient alors un véritable oasis de production nourricière aux endroits où il est habituellement très compliqué de produire des aliments.

Les tailles des systèmes sont variés. Depuis l'installation de balcon, jusqu'à la commerciale.
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Les tailles des systèmes sont variés. Depuis l’installation de balcon, jusqu’à la commerciale.

En conclusion

Les avantages et les défauts de l’aquaponie

Avantages :

  • Conservation de l’eau à travers un recyclage et une réutilisation (appoint nécessaire très faible pour compenser l’évapotranspiration)
  • Fertilisation naturelle des plantes grâce aux déjections et résidus de l’élevage de poissons
  • Transposable à de nombreuses échelles
  • Réduction de l’espace nécessaire aux cultures vivrières
  • Réduction générale de l’empreinte énergétique nécessaire à la production de nourriture
  • Préservation des stocks de poissons sauvages
  • Possibilités d’installations commerciales proche des consommateurs
  • Réduction des pathogènes et de la pollution du à l’élevage de poissons
  • Réduction de l’érosion et de la destruction des sols

Certain défauts peuvent être mentionnés :

  • Difficultés de réaliser des essais scientifiques dues à des installations artisanales, aux conditions très variés, expliquant succès et échecs.
  • Coût des matériaux, même s’il peuvent être pour la majorité issus du recyclage (baignoire, citerne type tonne à eau), il reste la plomberie, les pompes, l’installation solaire.
  • Un soin doit être apporté à la mise en œuvre, l’eau et l’électricité ne faisant pas toujours bon ménage, ainsi qu’à l’entretien.

 

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :