Comment faire un enduit terre crue, écologique et

économique

 

La couleur de la terre naturelle de notre terrain se marie avec tous les autres éléments naturels de notre maison

Un enduit terre est d’une beauté incomparable, ce matériaux est de plus fantastique car régulateur d’hygrométrie dans l’habitat (taux d’humidité), inertique (capacité à stocker les frigories et calories et à les restituer dans le temps), il est aussi un assainissant naturel de l’air.

J’ai la chance de pouvoir utiliser la terre argileuse directement issue de mon terrain pour mes enduits enduit terre, ce qui est ,bien sur, le procédé le plus écologique, vous avez aussi la possibilité de vous diriger dans la briqueterie la plus proche pour vous fournir en terre. 80% des sous-sol français sont utilisables pour ce genre de travaux. Dans un premier temps, il va falloir définir si la terre de votre lieu est exploitable.

 

Comment savoir si votre sous-sol est exploitable pour réaliser votre enduit terre

La première chose à faire est de dégager la terre végétale qui n’est pas utile pour vos travaux, elle sera par contre utilisable au potager si vous le souhaitez.

Ensuite, vous allez prélever un bon échantillon de terre et réaliser plusieurs test.

Le test du boudin : une fois la terre argileuse tamisée (2mm) et humidifiée, vous allez réaliser un boudin de 5mm de diamètre environ en roulant la matière dans vos mains. Si vous arriver à faire un boudin de 10 cm sans qu’il se craque vous tenez le bon bout. Si vous pouvez le soulever en le prenant par une extrémité sans qu’il ne se coupe, vous êtes vraiment en présence d’une terre très argileuse (liant que l’on recherche pour nos ouvrages).

Le deuxième test est celui du bocal, couramment utilisé au potager aussi, qui va nous permettre de définir la structure de notre matière et notamment la quantité d’argile dans notre échantillon.

Le test est tout simple, dans un grand bocal en verre, vous déposez votre échantillon de terre, vous y ajoutez de l’eau quasiment jusqu’en eau, et vous secouer. Attendez que la matière se dépose (de plusieurs minutes à une heure) puis re-secouer. La matière va se déliter puis se déposer dans le bocal par strates. Les granulats les plus lourds : sables, cailloux, vont tomber au fond du bocal en premier. Puis les limons vont se déposer et enfin en dernier les particules les fines vont se déposer et en l’occurence celles qui nous intéressent : l’argile. Vous n’aurez plus ensuite qu’à mesurer la quantité d’argile en rapport avec la quantité totale de matière avec une règle ou autre et puis à faire un pourcentage. Il va falloir vous replonger dans les vieux cours de math!

Le test du bocal est aussi valable pour définir la terre de votre potager

 

Au delà de 10% d’argile, vous êtes bon pour réaliser un enduit terre, en deçà, vous manquez de liant et votre terre ne sera pas utilisable, à moins d’en ajouter (plâtre, chaux….).

Une fois ces premiers tests réalisé, viens ensuite le test du « banc d’essai » qui va vous permettre de définir le dosage de votre futur enduit terre. Essayer de trouver une petite place sur votre support. Mouillez le. Puis ensuit, selon le schéma, essayez plusieurs dosage de sable, d’autres charges que vous souhaitez introduire dans le mélange (paille, paillette de lin, mika, etc..). Il faut savoir, au passage, que si l’on veut réaliser un enduit terre de 6mm d’épaisseur, la charge ne devra pas faire une taille supérieure à la moitié de la couche, soit 3mm. Par exemple, de gauche à droite vous ferez des petits carrés identiques de 1volume de terre argileuse + 1 volume de sable, le petit carré d’à coté fera 1 vol de terre + 2 vol de sable etc…De haut en bas, faites la même chose avec la paille ou l’autre charge souhaitée. Laissez sécher puis observez. Le mélange de votre enduit terre parfait sera celui qui ne s’effrite pas trop et qui n’aura pas fissuré.

Le test peut prendre plusieurs forme, organisez le selon votre sensibilité…

Un autre banc d’essai pour tester le retrait de différentes terre

 

Maintenant la pose de votre enduit terre

Les outils choisis, le seront en rapport avec votre propre sensibilité, certains travaillent à la tache d’autres à a truelle. Sachez que la préparation du support est importante. Tout d’abord, il est toujours préférable de poser de la terre sur des support ayant une bonne accroche : terre, chaux, parpaings, ou autres. D’autres support nécessiteront une accroche particulière comme le plâtre.

Les enduits sont généralement posés comme suit : un gobetis ou couche d’accroche, chaux ou terre, dans le cas d’un enduit terre, il est toujours préférable de rester sur le même matériau. Ensuite viens la couche de corps, une couche épaisse et grossière, plane (si vous voulez) mais non-lissée pour conserver une accroche. Cette couche peut fissurer, elle est donc moins sensible en terme de dosage. Une fois l’enduit sec et les fissures rebouchées, vient l’enduit de finition prévu pour le rendu esthétique.

La technique de pose d’un enduit est identique que ce soit de la terre, ou de la chaux

La pose de l’enduit de finition se fait toujours du haut vers le bas, pour ne pas salir ce que l’on a déjà fait, sur support mouillé. Vous commencerez à mouiller plusieurs jours avant le chantier pour finir par un denier arrosage avant de commencer.

L’enduit  terre sera posé selon l’épaisseur choisie, évitez d’appliquer plus d’un cm en une passe, pour les risques de fissuration.

L’enduit de corps est un enduit grossier, qui apporte masse et résistance mécanique.

Réalisez votre mélange, ajouter de l’eau afin d’obtenir une pâte épaisse, un peu plus que le fromage blanc, et appliquer selon les techniques habituelles d’application d’enduit. La gestuelle est importante, et est hélas non transmissible par un article écrit, mais au bout d’un certain nombre de mètres carré, vous devriez commencer à obtenir de bons résultats. L’enduit terre pardonne un peu plus que les autres matériaux car la prise est beaucoup plus longue et vous avez un peu plus de temps pour intervenir et corriger. C’est la raison pour laquelle, il est important de s’entrainer sur un support lambda avant d’attaquer votre véritable chantier. Beaucoup de gens préconise l’ajout de fromage blanc, de caséine ou autre gadgets miraculeux. Je me focalise, comme vous commencez à en avoir l’habitude, sur le simple et l’efficace, et pour moi, le choix de la terre, la préparation correcte du support, la qualité de l’application et des matériaux feront que votre enduit terre sera impeccable sans le moindre ajout. Un des meilleurs ouvrages concernant les travaux en terre et les enduits terre est indiqué en lien ci-dessous, il est assez exceptionnel. Bonne chance et à bientôt…