Travaux de saison : élaguer un arbre sans l’abimer

2

Il est relativement simple de planter un arbre. Mais lors de mes ballades campagnardes, il est fréquent de voir des arbres coupés sans aucun soins.

Il est fort probable qu’une branche mal coupée aboutira à une maladie, voir même progressivement à la mort de l’arbre.

Il y a plusieurs raisons de couper une branche sur un arbre : pour la taille de formation, pour aérer la ramure, pour enlever une branche morte, malade ou abîmée, ou encore pour enlever une branche gênant le passage ou une branche dangereuse.

Évidemment, je ne dis pas qu’il faille couper à tort et à travers, mais il arrive que nous ayons à faire ce genre de travaux, alors autant le faire bien. Disons que la règle est la suivante, s’il n’y a pas de raison suffisantes pour élaguer, on le fait pas. Couper un arbre se fait dans les périodes de dormance en hiver, le mieux étant bien sur, juste avant la reprise.

  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

L’arbre source de vie

 

Comment élaguer un arbre sans l’abimer

 

Ou couper l’arbre?

Tronçonner les branches, non pas au ras du tronc mais en laissant un cours moignon de 3 à 5cm seulement : c’est ainsi que la cicatrisation se déroule au mieux car l’arbre conserve son bourrelet cicatriciel. Si la coupe est

trop longue, recoupez la, et s’il reste un peu d’écorce abimée par la coupe, reprenez la proprement au cutter ou au couteau.

La coupe doit être correctement biseautée afin d’éviter la stagnation d’eau sur celle-ci. Pour éviter d’emmener un lambeau d’écorce avec votre coupe, ce qui serait catastrophique pour votre arbre, coupez les grosses

branches en plusieurs morceaux. En faisant une coupe par dessous puis une coupe au dessus, vous sécuriserez votre travail.

 

Mastic

Il faut autant que possible enduire la plaie de coupe. Le mastic cicatrisant est un très bon outil pour cela. Mais on obtient aussi de bons résultats avec de l’argile ou de la terre argileuse.

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour enduire un plaie de coupe. Par contre, essayer de la faire par temps sec, même s’il gèle.

  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Détails de la coupe

 

Chancre

Sur les branches de pommiers, ce sont les pucerons lanigères qui causent caries et chancres, et souvent au niveau des blessures et plaies de coupes. Un duvet cotonneux protège ces pucerons doublement pénalisants, puisqu’ils blessent l’écorce et épuisent l’arbre. Une solution d’urgence les badigeonner d’huile de table pour les étouffer, c’est assez radical. La solution préconisée en permaculture sera de toujours planter les arbres en guilde accompagnés de plantes qui attireront les pucerons ou les feront fuir.

 

Branche morte

Lorsqu’une branche meure en cours de saison, coupez la de suite jusqu’à un endroit sain. Inutile d’attendre l’hiver comme on le recommande souvent à tort.

 

Point de greffe

Supprimer toutes les repousses naissant en dessous du point de greffe (la partie renflée en bas du tronc), en les coupant à ras, vous stopperez ce « vol de sève » nuisant à la variété greffée.

 

Les outils

Selon le travail à effectuer, plusieurs outils sont à votre disposition car son rôle est important pour élaguer un arbre sans l’abimer :

– Le sécateur à main s’utilise pour couper les petites branches. Il doit être bien affûté. Un sécateur est composé d’une lame coupante et d’une contre lame non coupante. Lors de la coupe, la contre-lame qui écrase l’écorce doit être du côté de la partie de branche qui tombe.
– Le sécateur à bras est un sécateur avec de longs manches, il permet de couper des branches plus grosses. Comme le sécateur, il est composé d’une lame coupante et d’une contre-lame. La contre-lame doit toujours être du côté de la branche qui tombe.
– L’échenilloir est un sécateur sur perche qui permet d’atteindre des branches hautes sans monter dans les arbres. Il a les mêmes caractéristiques que le sécateur à main et le sécateur à bras.
– La scie à élaguer ou scie arboricole permet de couper des branches plus grosses. Souvent ces scies ont une forme spécifique avec une lame courbée mais aussi une denture spécifique adaptée à leur utilisation. Plus les dents sont fines plus la coupe est fine.
– La scie à bûche, avec sa grosse denture, peut s’attaquer à des branches de bon diamètre, elle doit être bien affûtée et bien avoyée.
– La tronçonneuse thermique ou électrique s’utilise pour couper des branches de diamètre important. Elle doit être bien affûtée et bien huilée. Attention, c’est un outil dangereux qui demande un équipement anti-coupure spécifique.

Il existe de petites tronçonneuses d’élagage qui s’utilisent avec une seule main et des tronçonneuses sur perche pour couper des branches hautes.

  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Ne vous le tentez pas comme ça à moins d’avoir pris des cours de cascades avec l’homme qui tombe à pic

 

Deux petits points supplémentaires : n’oubliez pas que les branches de l’année coupée et broyée fourniront un excellent brf (bois raméal fragmenté : pas plus de 20% de résineux), qui sera très bien bien acceuilli par votre jardin en permaculture comme mulch par éxemple. Vous ferez peut être même les plus belles récoltes grâce à cette méthode.

Et deuxième point plutôt axé sécurité, vouloir élaguer un arbre sans l’abimer c’est bien mais sans vous abimer, c’est mieux, alors évitez de couper la branche sur laquelle vous êtes assis! 😉

 

Sources des illustrations www.comprendrechoisir.com et www.permacultured.com.au

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :