Aquaculture et permaculture

7

Qu’est-ce que l’aquaculture ?

L’aquaculture est un terme générique qui désigne toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique (en eau douce, saumâtre ou marine) dans des conditions contrôlées ou semi-contrôlées par l’homme.

D’un point de vue permaculturel, l’aquaculture est fascinante. Tout d’abord, car elle permet une polyculture animale et végétale apportant des possibilités de productions très diversifiées et donc plus de résilience. Elle est aussi un formidable outil d’observation d’un écosystème aquatique où tous ses éléments sont interdépendants et en relation avec leur environnement, à travers la chaîne alimentaire et les réseaux divers : poissons, crustacés, plantes, oiseaux aquatiques et autres organismes… Ainsi comme beaucoup « d’écosystèmes cultivés » en permaculture, les lieux en aquaculture peuvent être très productifs et durables.

aquaculture-permaculture-poisson-permaculturedesign-7-600
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Image extraite des DVDs « Permaskills » produits et réalisés par PossibleMédia

 

Un modèle durable et largement éprouvé

En fait, la plupart des techniques durables d’aquaculture nous viennent de l’Asie du Sud-est, et plus particulièrement du Vietnam. Les Vietnamiens sont devenus de véritables spécialistes en aquaculture, ils la pratiquent partout où cela leur est possible : dans les eaux côtières, les estuaires, les lacs d’eaux douces, les mares, etc. Ils ont élaboré des modèles très équilibrés et durables, utilisés depuis des centaines d’années et reproductibles à peu près partout dans le monde.

 

aquaculture et permaculture
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Image extraite des DVDs « Permaskills » produits et réalisés par PossibleMédia

 

En finir avec des modèles de production destructeurs

Malheureusement, dans notre société « moderne », la plupart des poissons et autres produits aquatiques que nous trouvons à l’achat sont pêchés en haute mer ou élevés en fermes aquacoles commerciales sur le principe de la monoculture et on y trouve de plus en plus de produits chimiques et de métaux lourds très dangereux pour notre santé. Or ces fermes aquacoles en monoculture ont le même problème que les fermes terrestres, ce sont de grosses consommatrices en énergies ainsi qu’en produits chimiques issus de la pétrochimie. Elles ne sont donc pas durables à l’heure où les énergies fossiles deviennent de plus en plus rares et chères.

De plus, les stocks des océans ont déjà diminué de plus de 30 % et le phénomène s’accélère, la biodiversité y est fortement menacée, car les fonds sont raclés et ressemblent en certains endroits à des paysages lunaires. Nous pourrions continuer la liste des ravages de la pêche et la production industrielles encore longtemps, mais c’est inutile, car vous l’aurez compris, il y a de nombreuses et très bonnes raisons de développer de nouvelles façons de produire des poissons, des crustacés, des plantes aquatiques…

aquaculture-permaculture-poisson-permaculturedesign-5-600
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Image extraite des DVDs « Permaskills » produits et réalisés par PossibleMédia

 

L’aquaculture et la permaculture

L’aquaculture de la manière dont la permaculture la conçoit pourrait donc être un très bon moyen de protéger l’environnement aquatique et ce qui interfère avec celui-ci, tout en permettant à ceux qui le souhaitent de se procurer facilement une source saine de protéines animales et une grande diversité de végétaux très utiles pour les hommes, les animaux et la vie du sol. L’aquaculture est d’ailleurs la méthode la plus efficace pour obtenir des protéines animales de hautes qualités car :

— elle peut être mise place sur des terrains incultes, les rendant productifs.

— on a affaire à des chaînes alimentaires raccourcies, notamment quand on cultive des herbivores : moules, poissons herbivores, etc.

— les poissons ont le sang froid, ils nécessitent donc moins de calories alimentaires que leurs homologues au sang chaud pour survivre.

— ils ont aussi moins besoin de calories pour grandir et grossir, car, dans l’eau, ils ne sont pas soumis à la gravité.

— les poissons peuvent se nourrir de résidus organiques végétaux ou animaux.

aquaculture-permaculture-poisson-permaculturedesign-9-600
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Image extraite des DVDs « Permaskills » produits et réalisés par PossibleMédia

Il y a d’autres avantages très intéressants à élever des espèces aquatiques, l’eau des mares peut être utilisée pour créer un microclimat propice à l’installation de plantes productives dans son périmètre et diminuer les variations climatiques d’un lieu. On peut aussi irriguer à l’aide d’une pièce d’eau.

L’aquaculture améliore également beaucoup l’autonomie des écosystèmes où elle est pratiquée, car un grand nombre de plantes aquatiques sont comestibles pour les hommes et/ou les animaux, elles peuvent aussi fournir de la biomasse de qualité en abondance (mulch), des fibres diverses et aider à créer du sol (production de fertilisants naturels) et l’améliorer d’année en année.

En résumé, les systèmes d’élevages aquacoles en permaculture vont nous permettre de réduire la pression à laquelle est soumis l’environnement par notre mode de consommation actuel. C’est une solution d’avenir pour relocaliser durablement la production de protéines animales saines, de biomasse et de nutriments essentiels à la santé des hommes, de la faune et de la flore environnante, tout en stockant de l’eau sur nos sites et en y accueillant de la biodiversité supplémentaire.

 

aquaculture-permaculture-poisson-permaculturedesign-6-600
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Image extraite des DVDs « Permaskills » produits et réalisés par PossibleMédia

 

#aquaculture #permaculture #poissons #plantesaquatiques #santé #autonomiealimentaire #fertilisantnaturel

aquaculture, permaculture, poissons, polyculture, production protéines animales, biodiversité, biomasse, mulch, plantes aquatiques, santé, résilience, autonomie alimentaire

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :