Paillage d’ardoise : un paillage minéral et décoratif

Paillage d’ardoise : un paillage minéral et décoratif

Caractéristiques d’un paillage minéral

Un paillage minéral est tout simplement une couverture de sol constituée de minéraux et donc de roches, pierres ou cailloux en tout genre.

À la différence d’un paillis organique, végétal ou animal, un paillage minéral ne sera pas décomposé en matière organique par la vie du sol.

Il en existe une grande variété et un large catalogue offrant une multitude de formes, de tailles et de couleurs qui impacteront sur le rôle joué par le paillis :

La pouzzolane : il s’agit d’une roche volcanique aux nuances rougeâtres et ocres. Assez léger, le paillage pouzzolane possède en outre de grandes qualités décoratives car il contraste avec les couleurs de la végétation. Le paillage pouzzolane est assez poreux.

Cactus paillé à la pouzzolane noire, une roche légère et poreuse d’origine volcanique.

Cactus paillé à la pouzzolane noire, une roche légère et poreuse d’origine volcanique.

Les graviers : ils se déclinent en quartz, marbre ou granit mais sont assez chers. Ils seront parfaits pour des décors orientaux et des jardins zen, mais aussi au bord des mares naturelles.

Les billes en argile : leur grande perméabilité permet de les utiliser dans les balconnières et les bacs où elles serviront d’accumulateur d’eau et réduiront les besoins en arrosage. Elles sont utiles aussi dans les massifs ornementaux où elles n’empêchent pas le sol de respirer.

Les galets : il y en a de toutes les formes, des polis, des bruts et de toutes les couleurs. Ils sont souvent utilisés dans les jardins d’eau, les mares naturelles, les bassins ou les spirales aromatiques. Ils emmagasinent la chaleur et la restituent en hiver.

La roche concassée : elle peut très bien convenir pour recréer une atmosphère sauvage et naturelle où viendront s’épanouir des plantes grasses ou des fleurs de rocaille.

Zone de jardin avec paillage minéral de graviers divers, idéal notamment pour les plantes grasses aussi appelées succulentes.

Zone de jardin avec paillage minéral de graviers divers, idéal notamment pour les plantes grasses aussi appelées succulentes.

Divers matériaux recyclés en paillage : il est aussi possible de faire appel à des matériaux recyclés tels que des débris de récipients en terre cuite, ou des pots en céramique cassés ou même de la faïence (vaisselle cassée) … Il faudra se méfier toutefois de leur tranchant ! 

Et bien sûr l’ardoise que nous allons détailler ci-après.

Les particularités de l’ardoise en paillage

Caractéristiques du paillage ardoise

Constitué de débris d’ardoise ou d’ardoises concassées, ce paillage minéral est non-biodégradable avec une structure en feuillets. Les morceaux d’ardoises ont ainsi une surface lisse à l’aspect lustré.

L’ardoise est généralement riche en fer, ce qui fait qu’elle peut montrer parfois des traces de rouille. Elle contient aussi souvent des alumines (oxydes d’aluminium) et possède un pH acide.

La palette de couleurs de l’ardoise est assez intéressante : le plus souvent dans des nuances grises plus ou moins foncées, il en existe aussi des blanches, des noires, des vertes, des violacées, des bleutées ou encore des rouges sombres avec des nuances ambrées.

Gisement naturel d’ardoise où on peut voir plusieurs nuances de couleurs : gris, vert, violacé, ambré…

Gisement naturel d’ardoise où on peut voir plusieurs nuances de couleurs : gris, vert, violacé, ambré…

C’est donc un paillage qui, notamment pour ces nuances de couleurs plutôt sombres, est un bon accumulateur de chaleur en journée qui la redistribue au sol et aux plantes la nuit, diminuant les amplitudes thermiques entre le jour et la nuit et favorisant la croissance de certaines plantes appréciant la chaleur.

Les dimensions des morceaux d’ardoises et l’épaisseur des feuillets pour le paillage sont très variables selon les fournisseurs et leur lieu de provenance.

L’ardoise est aussi imputrescible, incombustible, non gélive (ne se fend pas sous l’effet du gel) et ne s’érode quasiment pas ni sous l’effet de l’eau ni celui du vent (en tous cas cela n’est pas visible à l’échelle humaine!).

Utilisations du paillage d’ardoise

Le paillage d’ardoise s’utilise plutôt au jardin d’ornement et pour la création d’espaces paysagers apportant à leur design une touche “moderne”.

Paillage minéral d’ardoise

Paillage minéral d’ardoise

Le paillage d’ardoise habille aussi à merveille les allées, les chemins, les passerelles et les escaliers.

L’ardoise sera aussi du plus bel effet dans une mise en scène rocailleuse.

A cause de son pH acide, le paillis d’ardoise conviendra bien aux plantes qui apprécient la terre de bruyère (rhododendrons, hortensias, azalées et camélias), autrement dit aux végétaux acidophiles.

En revanche, on déconseille de l’utiliser pour les zones de cultures potagères car il ne nourrit pas le sol du fait de l’absence de décomposition organique. Au potager, on lui préférera donc un paillage organique (paille, foin, feuilles mortes…) nourrissant pour la vie du sol.

Ceci dit, à titre expérimental, un paillage très localisé et amovible d’ardoises accumulatrice de chaleur autour de certains légumes exigeants en chaleur comme les aubergines par exemple peut-être intéressant dans certaines régions un peu fraîches. C’est ce qu’expérimente Romain, membre de nos formations en ligne, dans son jardin du Curé en Charente limousine.

Expérimentation de paillage d’ardoise autour de plants d’aubergine et de poivron chez Romain pour profiter de la chaleur accumulée par l’ardoise aux pieds de ces légumes.

Expérimentation de paillage d’ardoise autour de plants d’aubergine et de poivron chez Romain pour profiter de la chaleur accumulée par l’ardoise aux pieds de ces légumes.

Avantages du paillage d’ardoise

Le paillis d’ardoise est naturel et ne contient aucun intrant toxique.

C’est un paillis minéral d’une grande longévité qui durera toute une vie et plus encore ! Il est donc très économique sur le long terme !

Il réduit l’évaporation de l’eau du sol, ce qui permet de diminuer les arrosages par rapport à un sol non couvert.

Le paillage d’ardoise empêche bien la croissance des adventices en les privant d’accès à la lumière et en limitant très fortement les espaces disponibles où se faufiler : il aide donc à réduire la concurrence des adventices sur les plantes cultivées sur la zone ainsi couverte.

Paillage minéral d'ardoise ne permettant pas aux adventices de se développer.

Paillage minéral d’ardoise ne permettant pas aux adventices de se développer.

Il convient à quasiment toutes les plantes : arbres, plantes d’intérieur, balconnières, conifères, potées fleuries, arbustes.

Le paillage d’ardoise étant assez lourd, sauf avis de tempête ou ouragan, il ne risque pas de s’envoler avec le vent ! Une fois installé, il reste bien en place !

N’étant pas biodégradable, il n’entraîne pas de faim d’azote en surface du sol à la différence des copeaux de bois ou du BRF.

L’ardoise en paillage est facile d’installation quoique lourde à transporter.

Sa palette de couleur assez diversifiée peut apporter une dimension très esthétique aux zones recouvertes de ce type de paillis.

Inconvénients du paillage d’ardoise

Le principal inconvénient du paillage à l’ardoise est qu’il ne nourrit pas le sol. Inerte et minéral, il ne participe donc pas à la fertilité du sol, contrairement à la plupart des paillages organiques.

Attention aux tondeuses : des morceaux d’ardoise peuvent endommager les lames des tondeuses, et s’ils sont projetés, provoquer des blessures.

Le paillage d’ardoise est assez cher : voir plus bas

Un paillis d’ardoise est peu attractif pour la faune du sol : n’espérez pas développer autant la biodiversité sous un paillage minéral que sous une couverture végétale ou un tas de branchages. Un paillage d’ardoise fera cependant le bonheur de certains reptiles comme des lézards des murailles qui viendront s’y prélasser au soleil pour faire le plein de chaleur !

Lézard des murailles aimant tout particulièrement se réchauffer sur les pierres du jardin.

Lézard des murailles aimant tout particulièrement se réchauffer sur les pierres du jardin.

Où trouver du paillage d’ardoise et sous quelle forme : en big bag, en vrac… ?

Comme nous l’enseigne la permaculture, l’idéal est de recycler les déchets des uns en ressources.

Ainsi, il est tout à fait possible de fabriquer soi-même son paillage d’ardoise en récupérant de vieilles tuiles sur des chantiers ou auprès de couvreurs. Pour réaliser ce paillage pas cher, il suffira alors de concasser avec un marteau ou une masse les vieilles ardoises récupérées (en n’oubliant pas de vous protéger les yeux d’éventuelles projections 😉 ! ).

Attention simplement, dans votre démarche de récupération, de ne pas confondre des tuiles d’ardoises avec des tuiles de fibrociment contenant de l’amiante et qui, bien qu’elles soient aujourd’hui interdites, se trouvent encore assez régulièrement sur les toitures de vieux bâtiments. Le concassage de plaques de fibrociment amianté serait vraiment dangereux d’un point de vue sanitaire, nous vous invitons donc à être vigilants sur ce point !

On peut récupérer de vieilles tuiles d’ardoises notamment sur des chantiers, auprès de couvreurs, pour les concasser et les utiliser ensuite en paillage minéral au jardin.

On peut récupérer de vieilles tuiles d’ardoises notamment sur des chantiers, auprès de couvreurs, pour les concasser et les utiliser ensuite en paillage minéral au jardin.

Mais si vous n’avez pas la chance d’obtenir une quantité suffisante pour couvrir l’ensemble de vos projets, une solution reste l’achat.

On pourra acheter ce paillage minéral dans un magasin spécialisé ou dans les grandes enseignes sous différents conditionnements :

  • en vrac
  • en sac de 20 l
  • en big bag de 500 l ou 800 l (= 1m3 pour couvrir environ 20 m2 de surface)

Trouve-t-on du paillage ardoise pas cher ?

Le paillage d’ardoise reste un produit assez onéreux même si son prix varie d’une enseigne à l’autre et selon son conditionnement.

Entre 8 et 22 € : par sac de 20 litres dans les jardineries et magasins de bricolage.

Entre 300 et 500 € : le paillage ardoise big bag auprès de revendeurs spécialisés

Comme pour chaque sujet, pensez à vous adapter à votre contexte et vos objectifs en premier lieu. Il existe une telle diversité de paillages possibles qu’il est fort probable que vous ayez déjà ce dont vous avez besoin sur place !!


Et si vous optez finalement pour un paillage d’ardoise sur certaines zones de votre jardin, avant d’en acheter, essayez la récupération d’ardoises auprès de votre entourage. Vous les débarrasserez d’un déchet encombrant et vous embellirez votre jardin !

 

Sur le même thème

Les formations principales en permaculture

Les formations secondaires en permaculture

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

1 commentaire

  1. Valérie

    Merci encore une fois pour cet article très complet. L’ardoise semble donc être un matériau intéressant pour le paillage. Une question à ce sujet : comme il s’agit d’un matériau de couleur sombre, il retient bien la chaleur, ce qui peut être en effet l’effet recherché. Mais faut-il être prudent dans les situations très exposées au soleil? Y-a-t-il des risques de “brûlure” pour les plantes les plus sensibles? Quelle est votre expérience à ce sujet?
    Amicalement
    Valérie

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.