Comment commencer un jardin en permaculture ?

Commencer un jardin en permaculture peut faire peur, tant les connaissances à acquérir peuvent sembler une montagne. Souvent, les débutants ne savent pas par quoi commencer, quoi faire en premier… et c’est normal. Faut-il installer le potager en premier ou faire la conception générale de son jardin ? Rassurez-vous, on va partager notre expérience de bureau d’études et d’accompagnateur de projets en permaculture dans cet article pour vous aider à passer à l’action.

Pourquoi vous ne parvenez pas à commencer votre jardin en permaculture ?

Les raisons qui vous freinent dans la réalisation du jardin en permaculture de vos rêves vous semblent des barrières infranchissables, vous faisant abandonner avant même d’avoir réellement commencé. Voici les principales raisons que, souvent, vous évoquez :

« Je manque de connaissances, de savoir-faire »

La permaculture est, en effet, pour beaucoup d’entre vous, un concept compliqué qui nécessite une somme importante de connaissances et de savoir-faire avant de pouvoir être mis en œuvre… Du coup, vous vous sentez désarmé.e et ne faites rien. 😭

« Je ne sais pas par quoi commencer »

Interrogation sur jardin permaculture.

Même quand on a certaines connaissances de la nature, la mise en œuvre de la permaculture reste quelque chose de flou et inaccessible :

  • Par quoi commencer dans son jardin en permaculture ?
  • Dans quel ordre agir ?
  • Comment prioriser mes actions ? 
  • Selon quel calendrier ?

On touche ici à la réalisation d’une feuille de route concrète pour la mise en œuvre de votre jardin en permaculture…

« J’ai essayé plusieurs techniques sans succès »

Nos réseaux sociaux préférés débordent de photos et de vidéos alléchantes sur des techniques permacoles ayant donné des résultats hors du commun et des récoltes extraordinaires, le tout apparemment sans effort !

Cela vous a peut-être convaincu de tester telle ou telle technique dans votre jardin.

Seulement voilà, pour vous, ça n’a pas du tout été comme dans la vidéo ou le super reportage photo qui vous avait inspiré !

Déçu.e, vous n’avez pas envie de persévérer… Vous vous dites peut-être que la permaculture, ce n’est pas pour vous !

Butte de permaculture.

La butte est juste une « technique » ce n’est pas de la « permaculture ».

« J’ai peur de me tromper »

La peur de se tromper peut être paralysante !

Pourtant, les erreurs font entièrement partie de l’apprentissage et elles sont même souvent plus instructives que les réussites, car elles forcent à se remettre en question ! En fait, même quand on est en échec, on est gagnant 😉 !

Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends

La bonne attitude pour bien commencer son jardin en permaculture

Ne pas céder à la précipitation

Lorsqu’on mène un projet, on aimerait que celui-ci soit réalisé complètement le plus rapidement possible. On veut planter ou récolter tout de suite 🤪 Si nous avons un seul conseil à vous donner, le voici :

👉 Pas de précipitation, le temps n’est pas votre ennemi, mais votre allié.

Un des principes de permaculture est d’ailleurs de commencer petit puis de s’étendre si nécessaire.

 

Prenez le temps d’y aller par étapes sans vouloir tout réaliser en une fois.

Ce sera la meilleure façon de concrétiser votre jardin en permaculture dans de bonnes conditions.

👉  « chi va piano va sano »*

* celui qui va doucement va sainement !

S’adapter au rythme de la nature

Travailler avec des éléments naturels implique de faire preuve de patience, car le rythme de la nature n’est pas du tout celui de nos vies quotidiennes effrénées 😉.

Mieux vaut en prendre conscience et accepter de s’y adapter, car, à l’inverse, la nature ne va pas accélérer pour nous faire plaisir 😅 !

Accepter d’attendre parfois plusieurs années pour commencer à profiter du travail mis en œuvre fait aussi partie de la démarche de permaculture qui nous invite à travailler avec la nature et non contre elle !

 

Accepter de ne pas tout contrôler dans son jardin : savoir lâcher prise

Implanter des végétaux, c’est accepter que tout n’est pas sous notre contrôle !

Il y a, en effet, tellement de facteurs externes qui entrent en ligne de compte quand on installe un jardin en permaculture qu’il est inévitable de perdre certains végétaux après implantation, même quand on a “tout bien fait”.

Pour ne pas se décourager là-dessus, il faut apprendre à lâcher prise.

C’est finalement à l’image de la nature elle-même : sur tous les glands d’un chêne, très peu passeront toutes les étapes pour devenir à leur tour un chêne puissant et centenaire…

Tout se jardine, y compris nous-mêmes 😉 !

Faire un jardin en permaculture, ça veut dire quoi ?

Utiliser des techniques de jardinage comme le paillage, les buttes ou la spirale aromatique sans réflexion ni cohérence globale, ce n’est pas faire un jardin en permaculture !

👉 Faire son jardin en permaculture, c’est concevoir et aménager son lieu de vie pour qu’il devienne un véritable écosystème cultivé résilient, productif et autonome qui régénère la nature et favorise la biodiversité tout en répondant à nos objectifs et en comblant un maximum de nos besoins (légumes, fruits, petits fruits… mais aussi bien-être…).

Or, cela est possible à toutes les échelles, du balcon au territoire de plusieurs hectares !

Magnifique photo jardin en permaculture.

Très beau jardin de Stéphanie, l’une de nos stagiaires (voir vidéos et articles sur notre blog).

Faut-il commencer par un potager en permaculture ?

Avec les successions de crises que nous traversons ces dernières années, vous êtes de plus en plus nombreux à souhaiter développer une certaine autonomie alimentaire et à découvrir la permaculture via le potager.

Est-ce pour autant le premier élément par lequel commencer chez vous ?

Selon nous, non, ce n’est vraiment pas la première chose à faire quand on veut se lancer en permaculture.

Pourquoi ?

Car faire un potager de plantes annuelles classiques (tomates, courgettes, concombre, haricots, salades, etc.) est ce qui demande le plus d’énergie, de temps et d’attention dans un jardin en permaculture. C’est également à recommencer chaque année inlassablement ! 😓

👉 Il nous semble plus pertinent de :

  • commencer par faire la conception globale de son jardin (ce qu’on appelle le design)
    • s’intéresser d’abord aux plantes vivaces et aux arbres fruitiers qui produiront sans intervention de votre part (ou très peu) et ce pour de nombreuses années…

Plantes vivaces dans potager en permaculture.

Plantes vivaces (artichauts et rhubarbe) dans le jardin de Sébastien, également un des nos stagiaires.

De plus, commencer à installer un potager chez soi sans avoir réfléchi au design global de son jardin peut vous conduire à mal choisir son emplacement ainsi que son dimensionnement.

Ça n’a l’air de rien, dit comme ça, mais un potager mal placé en termes de zone, trop grand par rapport à vos besoins et déconnecté de toute synergie avec son environnement, peut vite devenir un vrai cauchemar où vous allez dépenser une énergie folle, mais aussi du temps et de l’argent pour des résultats décevants !

Cela peut même vous donner envie d’abandonner votre rêve de jardin en permaculture.

Du coup, pas de potager en premier ?

Si vous ne pouvez résister à l’envie de mettre les mains dans la terre tout de suite en attendant de faire votre design, rassurez-vous, c’est quand même possible, mais pas n’importe comment…

Après tout, « obtenir une récolte » est aussi un principe de permaculture 😉 et il est bien légitime de vouloir au plus tôt déguster ses propres légumes sains et délicieux !

Dans ce cas, commencez avec notre potager-école « le potager Perma+ » qui vous permettra de :

  • éviter les grosses erreurs de placement sur votre terrain
  • avoir des plans de plantations tout prêts pour toute l’année (pas que l’été)
  • comprendre et mettre en application plusieurs principes de permaculture
  • apprendre pas à pas à faire votre potager en permaculture de l’installation des supports de cultures aux gestes techniques spécifiques (semer, éclaircir, mulcher, tailler…).
  • faire votre expérience sereinement grâce à un suivi de 3 ans de cultures associées et une sélection de légumes rustiques.
  • installer un écosystème qui sera plus qu’un simple potager avec notamment des zones de biodiversité pour attirer les auxiliaires et insectes pollinisateurs.

Photo de potager en permaculture.

Vue global du potager en permaculture de nos stagaires Selim et Jed.

De plus, les principes et compétences acquises avec ce potager-école vous seront très utiles pour la suite de la création de votre jardin en permaculture :

  • les associations de plantes
  • les gestes techniques de jardinage
  • les mises en place de plantes vivaces comestibles et utiles autour du potager
  • comment préparer et rendre son sol fertile
  • la gestion de l’eau
  • la gestion de l’ensoleillement
  • la production de plantes fertilisantes

Et bien plus encore !

Là, vous mettez toutes les chances de votre côté pour commencer correctement votre création de jardin, tout en produisant immédiatement vos premières récoltes et en étant guidé sur 3 ans.

Potager permaculture facile à faire.

un « Potager Perma + » de nos stagiaires.

Un potager-école pour bien commencer sans se planter !

Dans le potager Perma+, vous êtes guidé.e de A à Z : on vous dit précisément quoi faire, tous les 15 jours pendant 3 ans ! Alors si vous êtes pressé.e de vous y mettre, c’est pour vous le meilleur moyen de ne pas vous planter !
En suivant nos conseils pas à pas, vous allez enfin pouvoir produire vos propres légumes sains et gouteux même si vous n’avez aucune expérience au jardin !

Le secret, c’est le « design » de permaculture !

Mais revenons au jardin dans son ensemble.

Pour la conception d’un jardin en permaculture, il faut suivre une méthodologie et avancer dans l’ordre pour éviter un maximum d’erreurs et de pertes de temps, de motivation et d’argent.

👉 Cette phase de conception s’appelle en permaculture « le design » et permet de mettre tout cela en cohérence et en synergie.

Malheureusement, le plus souvent, le mot design rebute, du coup, on zappe cette étape essentielle et dans presque tous les cas, on se plante royalement !

Pour éviter la déconfiture, il suffit simplement de démystifier le mot design et de se dire que c’est une méthodologie à suivre, dans l’ordre, étape par étape !

Jardin en permaculture vue de haut.

Photo d’une partie du jardin de Magalie, membre de l’équipe du bureau d’études.

Christophe, co-fondateur et gérant de notre Bureau d’études, et anciennement architecte bioclimaticien, explique souvent cela à nos clients par une métaphore très parlante :

🏡 « Quand on veut construire sa maison, on ne monte pas les murs avant d’avoir fait les fondations ! »

  • on pose d’abord son rêve ou sa vision (je veux quoi pour ma maison, combien de pièces, quel style…).
  • on examine ses ressources et ses contraintes (budget, réglementation, possibilité du site, vues…) et on confronte son rêve à la réalité
  • on conçoit ensuite globalement sa maison et on valide le projet
  • puis après on conçoit en détail (plans de fabrication)
  • et enfin seulement on construit (et en commençant dans l’ordre par les fondations 😂).

La conception d’un jardin en permaculture, c’est comme une maison, il faut faire ça avec logique et méthode.

Vous l’avez compris sans suivre cette méthode du « design », vous êtes sûr.e de vous planter.

Alors, pourquoi ne pas simplement vous laisser guider par cette méthode pour concevoir votre jardin ?

Convaincu.e ? On vous dit comment faire ci-dessous.

Alors on se rejoint dès maintenant dans la formation ?

Comme Myriam, Marie, Sébastien et plus de 6000 autres personnes qui ont sauté le pas, rejoignez-nous dans cette formation pour concevoir et aménager l’ensemble de votre jardin en permaculture !
Pour cela, laissez-vous guider pas à pas par notre formation en ligne et réalisez enfin le jardin d’Eden dont vous rêvez !!

Les 8 étapes clés pour créer votre jardin en permaculture.

Illustration design de permaculture.

Les grandes étapes de la méthodologie de design en permaculture

Voici grosso modo un résumé de la méthodologie de conception en permaculture pour débuter et réussir votre jardin en permaculture.

1. Je pose mes objectifs : je veux quoi comme jardin ?

Par quoi commencer jardin en permaculture.Avant toute chose, replacez-vous au cœur de votre projet et posez vos objectifs :

  • pour installer un lieu qui réponde vraiment à vos besoins et vos envies
  • pour vous y sentir bien et avoir plaisir à y vivre
  • pour produire ce que vous aimez en termes de nourriture physique (inutile de planter plein de pommiers si vous n’aimez pas les pommes), mais aussi de nourriture spirituelle (besoins d’esthétisme, d’émerveillement, de contemplation, de connexion à la nature…) !

👉 L’objectif de cette phase est de clarifier ce que vous souhaitez VRAIMENT pour ce jardin en permaculture, et une fois que c’est clair, il sera beaucoup plus facile de trouver les solutions pour y arriver.

D’ailleurs, Sébastien qui a suivi notre formation « Invitez la permaculture dans votre jardin » résume bien l’intérêt de poser ses objectifs.👇👇

👨‍🌾 Sébastien s’est donné minimum 3 ans pour installer son design familial sur 629 m2 et dès 2019, il avait déjà de belles productions avec 115 kg de légumes sur ses 50 m2 dédiés au potager :

2. J’observe mon jardin

C’est une partie où vous allez prendre des notes dans un cahier ou sur des plans, car ces informations que vous allez recueillir vont vous être très précieuses pour la suite.

Concrètement vous allez :

  • regarder votre lieu et votre paysage différemment
  • écouter vos ressentis en déambulant sur votre terrain
  • analyser simplement votre sol, votre topographie, votre climat
  • observer votre végétation existante, la vie déjà présente, les vents, les zones d’ombres ou au contraire très ensoleillées…

Bref, vous allez passer par toute une série d’observations, expliquées pas à pas dans la méthode de design, rien de compliqué, là il faut juste être scolaire 😂, et faire cette série d’exercices.

👉  L’objectif de cette phase est d’aboutir à une connaissance très poussée de votre terrain, de ses forces et de ses faiblesses !

Carte synthèse observation jardin en permaculture.

Carte de synthèse de l’état des lieux de son jardin.

3. Je conçois et dessine un plan global de mon jardin

C’est là que vous allez comprendre toute la force de la permaculture et pourquoi vous n’y arriviez pas avant.

Grâce à divers outils d’analyse mis à disposition par la méthodologie de design, vous allez lister et mettre en synergie les différents éléments que vous avez choisis d’y intégrer en fonction de vos objectifs (potager, mare, poulailler, verger, zone de jeu pour les enfants, zone de repos…).

Et là, tout prend sens ! 🤩

Machine à compost dans un jardin en permaculture.

Exemple de synergie dans un jardin en permaculture avec une « machine à compost ».

Vous êtes en train de créer un lieu efficace, résilient et où l’abondance va être au rendez-vous juste en appliquant pas à pas la méthode.

Votre jardin prend une direction que vous n’aviez jamais imaginée, et en plus ça vous plait drôlement. 🤣

En plus, rassurez-vous, il n’est pas du tout nécessaire de savoir dessiner pour réussir cette partie ! Chacun peut représenter comme bon lui semble tel ou tel élément, pas besoin d’avoir fait les beaux-arts ;) !

Vous trouverez ci-dessous des exemples de design fait par nos stagiaires de la formation en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ».

👉 Le but est d’arriver à un plan global qui regroupe tout ça pour avoir une vision à long terme du jardin que vous souhaitez et visualiser comment celui-ci va fonctionner.

C’est votre fil rouge pour les prochaines années.

Indispensable pour savoir où vous allez et comment faire.

Plans jardin en permaculture.

Exemples de dessins de nos stagiaires sur leur design de jardin en permaculture.

4. Je choisis les éléments que je vais installer la première année

Maintenant que vous savez à quoi va ressembler votre jardin et pourquoi vous en êtes arrivé.e à ces choix, vous allez vous intéresser à la future installation de tout cela.

L’installation d’un jardin en permaculture s’étale généralement sur plusieurs années, donc, dites-vous bien que vous n’allez pas tout faire en un an !

D’expérience, ce n’est pas vraiment possible sans se tuer à la tâche, ce qui n’est pas souhaitable si vous voulez conserver une partie plaisir dans cet aménagement ! Vous devez donc choisir par quoi vous allez commencer !

Ce choix peut être :

  • lié à des priorités indispensables pour rendre la suite possible
    • installer une haie brise-vent pour pouvoir endiguer ce facteur très gênant pour la croissance de nombreux végétaux
    • régénérer un sol dégradé et le préparer pour de futures plantations
    • mettre en place des chemins d’accès durables
    • faire des terrassements (accès, stockage de l’eau…)
  • lié à des objectifs qui sont pour vous prioritaires à installer en année 1
    • un poulailler
    • une ruche
    • un parterre de plantes médicinales
    • une haie mellifère
    • une haie brise-vue avec les voisins (qui pourra en plus être comestible 😉)

👉 Le but de cette phase est de savoir quels sont les éléments que vous allez installer en premier dès cette année.

Haie brise-vent en forme de « piège à soleil ».

5. Je prépare les premiers éléments à installer

Une fois votre liste d’éléments déterminée pour l’année 1, vous pouvez préparer chacun d’entre eux sans vous disperser, en y allant, encore une fois par étapes !

Vous allez donc, pour chaque élément choisi :

  • rentrer dans le détail de ce que vous devez installer
    • s’il y a lieu, vous choisissez les végétaux qui vont composer cet élément à installer en année 1. D’ailleurs, si vous voulez vous constituer facilement une palette végétale pour une haie multiétagée, un parterre de plantes ornementales ou autre, rendez-vous dans notre base de données gratuite en cliquant sur le lien suivant : l’Atelier de Permaculture Design
    • vous quantifiez tout cela : outils nécessaires, matériaux, plantes
    • vous listez ce que vous devez acheter, louer, emprunter ou récupérer autour de vous.
    • vous listez aussi les procédés / actions à mettre en œuvre : creuser, planter, mulcher…
  • vous renseigner sur les procédés à employer que vous ne maitrisez pas encore
    • comment planter un arbre ?
    • comment mulcher ?
    • comment installer une clôture bois ?, etc.

    Vous avez, pour cela de supers ressources gratuites sur ce blog mais aussi sur notre chaîne YouTube, profitez-en 😉 ! Vous pouvez vous abonner à notre chaîne YouTube en cliquant directement ici 😉.

  • planifier votre passage à l’action
    • vous allez noter dans vos agendas vos disponibilités pour réunir tout ce dont vous allez avoir besoin (allez acheter tel végétal, passer récupérer tel outil chez papy…)
    • Une fois tous les éléments réunis, vous pouvez commencer à planifier les semaines d’installation à venir en notant dans votre agenda tous les moments où vous serez disponible pour vous y consacrer à 100%.

👉 Le but de cette phase est de vous permettre de bien vous organiser tant au niveau matériel et technique qu’au niveau planning, et cela en amont de l’installation en elle-même.

Vous serez ainsi beaucoup plus efficace, car vous aurez anticipé, pour chaque élément choisi, tout ce dont vous aurez besoin le moment venu !

Photos plantes pour jardin en permaculture.

Préparation des premières plantes à installer dans son jardin en permaculture.

6. J’installe mes premiers éléments choisis

Ça y est, le jour J est arrivé, vous avez réuni tout ce qu’il vous faut, vous savez comment vous allez vous y prendre et la plage horaire est réservée dans votre agenda, vous êtes fin prêt.e !

Vous allez enfin pouvoir :

  • concrétiser ce que vous avez réfléchi sur papier et l’appliquer grandeur nature !
  • mettre les mains dans la terre et ressentir la joie du travail bien accompli.

En général, c’est par là que vous voulez commencer avant même d’avoir posé vos objectifs, mais vous voyez bien maintenant que ça n’est pas possible sans faire n’importe quoi…

👉 Le but de cette phase est véritablement le passage à l’action concrète avec un maximum de sérénité et un minimum d’erreurs et de contretemps.

Elle est la récompense tant attendue après toutes les étapes de réflexions et de préparations successives !

Plantes avant plantation jardin permaculture.

Positionnement des plantes avant la plantation définitive.

7. À la fin de l’année, je fais le bilan

Personne n’est omniscient. Par conséquent, nous pouvons tous nous tromper, avoir oublié de prendre en compte certains paramètres ou bien avoir des objectifs qui ont évolué en cours de route.

C’est pourquoi il est primordial de faire régulièrement un bilan complet sur ce que vous avez installé.

Suite à ce bilan sur ce qui fonctionne ou pas pour vous, vous pouvez :

  • optimiser les éléments qui en ont besoin et leurs synergies
  • ajouter des fonctions que vous n’aviez pas envisagées au départ
  • remettre en cause certains choix si nécessaire

En procédant ainsi, vous êtes sûr.e de bien faire les choses et c’est facile, car vous n’avez qu’à suivre la méthode pas à pas, en prenant votre temps !

👉 Le but de cette phase est d’améliorer votre design au fil du temps pour qu’il continue d’être efficace pour vous en répondant réellement à vos besoins même quand ceux-ci évoluent !

Poules et poulaillier en permaculture.

Les poules sont souvent ajoutées dans un second temps dans la plupart des designs.

8. Chaque année, je recommence avec de nouveaux éléments à installer

Une fois l’année 1 écoulée et le bilan fait avec les éventuelles modifications qui en auront découlé, il sera temps pour vous de plancher sur les éléments suivants à installer pour avancer vers le jardin en permaculture de vos rêves !

Pour continuer de progresser sereinement dans votre projet, la machine ne doit pas s’emballer 😅, vous allez donc :

  • recommencer à partir de l’étape 4 en choisissant, pour l’année 2, les éléments que vous installerez.
  • suivre la même méthodologie jusqu’au bilan de l’étape 7 pour l’année 2…

…et ainsi de suite les années suivantes, jusqu’à avoir installé la totalité des éléments de votre design initial !

👉 Le but de cette phase est de conserver, au fil des années, de bonnes pratiques en termes de méthodologie, de réflexions et d’installations pour vraiment réussir la mise en place globale de votre jardin en permaculture sans vous épuiser, parce que vous y serez allé.e par étapes, à votre rythme.

Plan jardin et potager en permaculture.

Exemple de design dans le jardin en permaculture de chez Stéphanie.

Passez à l’action dès maintenant

Si vous avez compris tout ce que vous avez à gagner en faisant votre propre design de jardin en permaculture EN AMONT de votre projet plutôt que de vous lancer tout de suite dans des installations hasardeuses sans cohérence globale.

Vous pouvez passer à l’action dès maintenant en vous appuyant sur notre formation en ligne dédiée à la méthodologie de design : « Invitez la permaculture dans votre jardin ».

Cette formation vidéo va vous guider dans toutes les étapes du design au travers de :

  • vidéos très pédagogiques et simples à suivre, réparties en 7 modules structurant votre projet

🎥 Extrait d’une vidéo de la formation sur les tests de sol :

Pour télécharger gratuitement le PDF explicatif sur les tests de sol, cliquez ici !

  • une famille témoin de 4 personnes et leur terrain sur lequel nous vous montrons tous les exercices à faire pour avancer sereinement vers votre plan de design global

🎥 Extrait d’une vidéo de la formation sur le design de la famille Dujardin sur la partie analyse dont nous vous parlions dans l’étape clé n° 2 :

Vous devez juste faire la même chose sur un plan de votre terrain 😉 !

  • des supports de cours et d’exercices en format PDF téléchargeables et imprimables

Exemples de PDF inclus dans la formation :

Le but de la formation « Invitez la permaculture dans votre Jardin » ?

Le but est de vous amener efficacement à l’installation de votre jardin en permaculture, avec un projet bien conçu dans lequel vous savez ce que vous avez à faire et dans quel ordre pour les prochaines années.

Ils l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Notre bureau d’études existe depuis 2012. Nous avons donc une expérience importante de la conception en permaculture que nous avons réalisée, au fil des années, aussi bien pour des particuliers que pour des professionnels, dans des contextes très variés allant du petit jardin familial de quelques centaines de mètres carrés à des domaines à vocation professionnelle sur plusieurs hectares.

Face à une demande grandissante pour des accompagnements au design à laquelle nous ne pouvions répondre par manque de disponibilité (on ne pouvait pas se cloner pour pouvoir être sur plusieurs sites en même temps 😅 !), nous avons voulu créer un outil pouvant répondre à ce besoin afin de permettre à chacun de se lancer en toute autonomie, à son rythme depuis chez soi.

💡 Nous avons donc synthétisé et rendu accessible à toutes et tous, même grand.e débutant.e, la méthodologie de design dans notre formation vidéo en ligne intitulée « Invitez la permaculture dans votre jardin » accessible 24 h sur 24 h et sans limites de temps depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone connecté à Internet.

Depuis sa sortie en 2014, plus de 6000 personnes ont suivi cette formation et se sont autonomisées dans la réalisation de leur design en permaculture ! Et ces personnes n’avaient, pour la plupart, aucune compétence au départ.

Nous avons pu rendre visite à certains d’entre eux qui ont témoigné, en vidéo, sur leur projet de jardin en permaculture et ils expliquent en quoi cette formation les avait aidés à le concrétiser sereinement. Découvrez quelques-uns de ces témoignages ci-dessous !

👩‍🌾 Chez Myriam qui a transformé 100 m2 de parking de graviers bitumineux en jardin nourricier grâce à la méthodologie de design :

👨‍🌾 Chez Marie qui a complètement changé sa façon de regarder et penser son jardin suite à nos formations et qui en a fait un lieu à la fois apaisant pour elle et foisonnant de vie :

Alors on se rejoint dès maintenant dans la formation ?

Comme Myriam, Marie, Sébastien et plus de 6000 autres personnes qui ont sauté le pas, rejoignez-nous dans cette formation pour concevoir et aménager l’ensemble de votre jardin en permaculture !
Pour cela, laissez-vous guider pas à pas par notre formation en ligne et réalisez enfin le jardin d’Eden dont vous rêvez !!

Sur le même thème

Les formations principales en permaculture

Les formations complémentaires en permaculture

Abonnez-vous à la Newsletter !

Ne ratez plus aucun de nos contenus, et recevez « Le guide du permaculteur débutant »

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.