Le miscanthus, une plante vivace multifonction très permaculture !!!

Le miscanthus, une plante vivace multifonction très permaculture !!!

Le Miscanthus, aussi appelée « Herbe à Eléphant », « Eulalie » ou « Roseau de Chine », est une plante herbacée vivace de la famille des Poaceae (Graminées) originaire d’Afrique et d’Asie du sud. Issue des marais, pentes et flanc de collines, c’est une plante robuste qui n’est sujette ni aux maladies, ni aux attaques de rongeurs ou autres ravageurs.

Il en existe une vingtaine d’espèces aux couleurs et aux caractéristiques très différentes : les plus courtes font à peine 35 cm de haut, alors que les plus grandes peuvent atteindre 3,5m à 4m de hauteur ! Certaines variétés sont stériles à multiplication végétative quand d’autres ont des graines fertiles ou un système racinaire traçant, il faut donc veiller pour ces dernières à ce qu’elles ne deviennent pas trop envahissantes.

D’allure proche de la canne à sucre, le miscanthus assure sa pérennité grâce à ses rhizomes, organes de réserve souterrains à partir desquels des bourgeons se forment et se développent en tiges (ou cannes) tous les ans. Il pousse très tard en mai et son feuillage élégant passe de la couleur verte en l’été au jaune, orange, rouge ou chocolat en automne selon le cultivar. Les cannes se développent pendant l’été et ce n’est qu’à l’automne que les fleurs éclatent en épis soyeux pour y persister durant tout l’hiver. A la fin de l’hiver, lorsque les cannes sèchent, il y a déplacement de l’azote des parties aériennes vers les rhizomes, qui constituent ainsi des réservoirs d’azote pour le cycle végétatif suivant. C’est le bon moment pour récolter les cannes qui auront en plus permis à la plante de mieux survivre au froid hivernal (si vous les coupez à l’automne la plante risque de ne pas s’en remettre !). C’est également en fin d’hiver que le miscanthus perd son feuillage. Celui-ci constituera un mulch épais, protecteur et nourrissant pour les futures pousses.

Le miscanthus est très intéressant en permaculture car, en plus de sa valeur ornementale, il remplit plusieurs fonctions :

  • Il peut servir à la création de haies qui seront rapidement hautes et touffues (selon l’espèce).
  • C’est un élément de lisière fixe favorable à la faune qui permet la circulation, notamment des insectes polyphages comme les carabes, précieux auxiliaires du jardin.
  • En place toute l’année, avec une riche microfaune, c’est également un bon couvert faunistique permettant le refuge et la nidification pour les oiseaux et petits animaux.
  • Ses cannes, récoltées en fin d’hiver, contiennent moins de 17% d’humidité, elles peuvent donc servir de combustible sans avoir besoin d’une période de séchage (Le pouvoir calorifique du miscanthus est plus élevé que celui de la plaquette de bois et peu émetteur de CO2). Tout cela convient aussi très bien au rocket-stove !
  • Les cannes, brouillées, font un excellent paillage très efficace contre les adventices et pour retenir l’humidité car leurs fibres spongieuses ont un fort pouvoir absorbant. Se décomposant bien, elles enrichiront aussi la terre de leurs nutriments.
  • Le pouvoir absorbant des cannes en font également une bonne matière pour la litière des animaux de ferme ou domestiques.
  • Les cannes peuvent aussi être utilisées comme isolant en écoconstruction seules ou mélangées à d’autres matériaux.

Et ses atouts ne s’arrêtent pas là : une des espèces, le miscanthus giganteus x (croisement naturel du miscanthus sinensis et du miscanthus sacchariflorus) est devenue attractive pour l’agro-industrie car, en plus des utilisations ci-dessus, on peut produire à partir de ses cannes de l’éthanol (biocarburant), de la biomasse à méthaniser, des fibres pour la fabrication de papier, panneaux de particule, matériaux d’emballage, pots biodégradables et même pour remplacer le PVC dans de très nombreuses applications (stylo bille, volant de voiture, enjoliveurs…) !

Si vous souhaitez en mettre dans votre jardin, il faudra, tout d’abord, bien choisir la variété en fonction de la surface disponible pour les accueillir et de l’utilisation que vous voulez en faire. L’emplacement doit aussi être mûrement réfléchi car une fois bien installé, le miscanthus est très dur à déloger !

Cette vivace aime les sols souples, frais et riches en matière organique avec une bonne exposition au soleil (au moins 8h d’ensoleillement/jour) même si elle peut tolérer un ombre légère. Il est préférable de la planter au début du printemps (les plantes cultivées en pots peuvent être replantés jusqu’à la moitié de l’automne) sur un terrain légèrement en pente (1 à 2 %) pour éviter une trop grande accumulation d’eau à la base du plant lors de la fonte des neiges. Creusez un trou, ameublissez le fond en y mélangeant de la poudre d’os et placez-y la plante puis remplissez-le avec une terre riche en compost avant d’arroser abondamment. Un arrosage en profondeur sera ensuite nécessaire pendant les semaines suivant la plantation mais une fois bien établi le miscanthus tolèrera une sécheresse modérée. 3 à 4 arrosages en été seront bienvenus si vous les plantez dans une zone sèche.

Enfin, s’il craint la concurrence des adventices la première année, il en est ensuite préservé par l’épais mulch formé par son feuillage tombant en fin d’hiver. Au bout de deux ans, le miscanthus est en général bien implanté et il pourra rester en place entre 15 et 20 ans. Il suffira simplement pour l’entretenir de lui apporter une bonne couche d’au moins 2 cm de compost à l’automne.

Dites stop aux erreurs de positionnement
sur votre terrain !

Le miscanthus est une plante formidable à planter chez soi mais tellement difficile à déplacer après installation qu’il vaut mieux être sûr de soi quand on la positionne sur son terrain ! Alors, pour ne plus faire d’erreurs de positionnement, rien de tel que de faire le design global de votre lieu, vous économiserez par la même beaucoup de temps, d’énergies et d’argent. Pour en savoir plus, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Invitez la permaculture dans votre jardin

Vous souhaitez créer ou transformer votre jardin grâce à la permaculture mais ne savez pas comment vous y prendre ? Laissez-vous guider pas à pas en suivant notre formation vidéo en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ! ».

En savoir plus sur notre formation vidéo
Mots clés

PermacultureDesign, design, vivace, pérenne, multifonction, utile, jardin, haie, abri faunistique, production biomasse, ornemental, mulch, combustible, paillage, insectes, refuge, canne, broyat, couverture, sol

Sur le même thème

Créer collectivement un jardin-forêt en permaculture : épisode 2, les premières plantations

Comme je l’ai évoqué dans l’article consacré à la genèse de notre forêt-jardin ; en décembre 2016, nous avons alloué un budget à la forêt comestible pour l’année 2017. Avec une enveloppe de 2 100 euros, il ne restait plus qu’à s’y mettre pour de bon. Voici un aperçu...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

25 Commentaires

  1. Jimmy RIBEIRO

    Salut Benjamin,

    Merci pour cet article 😉 Il est temps de faire à cette plante la place qu’elle mérite en permaculture. A vos rhizomes, prêts ?…plantez !

    Réponse
  2. raymond

    salut Benjamin,j’ai decouvert les miscanthus depuis pas mal de temps,une plante facile de culture ,en plus de brise vent ca donne de merveilleux paillages que je m’evertue chaque printemps a broyer ainsi que certains bambous qui ont tendance a courir eux aussi

    Réponse
    • Fertile

      bonjour Raymond,

      pour votre culture le miscanthus dont parle l’article ne court pas chez le voisin
      c’est hybride qui est stérile triploïde .ses rhizomes ont une croissance restreinte à 50cm,ils ne trace pas contrairement ,au sacariflorus dont il est issus
      Cdt, DhF

      Réponse
      • Benjamin Broustey

        Merci pour les précisions Didier et ce que vous faites à l’air particulièrement intéressant!

        Réponse
  3. Jul

    Bonjour tout le monde,

    j’ai participé à un projet d’agriculture biologique à Malaba au Kenya, dans lequel nous avons utilisé l’herbe à éléphant (Pennisetum purpureum) en bordure de champ de maïs. Cette technique (qui comprend d’autres plantes aussi) s’appelle le push-pull, et elle est très efficace. L’herbe à éléphant attire en fait la pyrale du maïs sur elle, et se défend beaucoup mieux que le maïs contre ses larves. Est-ce que quelqu’un cultive cette espèce ici en France?

    Si non, des autres espèces du même genre ont peut-être des propriétés similaires: est-ce que quelqu’un a déjà observé un phénomène de ce genre?
    Merci d’avance pour vos réponses et bonnes fêtes,

    Julien

    Réponse
      • émilie

        bonjour rauer je n’ai rien vu sur son site. Il se trouve où car j’habite la dordogne et serais intéressée par le miscanthus

        Réponse
  4. Gyom

    Très intéressant, j’aimerais en planter également (Belgique).

    Quelle variété me conseillez vous?

    Bien à vous

    Réponse
    • Gyom

      Petite précision, au cas où je recevrais une réponse.
      Le but est de produire de la matière sèche pour le paillis. J’aimerais également éviter une variété envahissante…

      Bien à vous

      Réponse
    • Benjamin Broustey

      Le gigantheus Gyom, si tu ne veux pas qu’il se propage trop, il conservera une taille d’environ 1m2. Après si tu veux qu’il se dissémine, tu peux taper dans les autres variétés….

      Réponse
    • ladydebelgique

      j’ arrive peut êtres un peu tard , mais pour les  » MISCANTHUS sinensis  » je les et achetais a la  » pépinière Frederic Gabriel en Belgique « vous pouvez trouver de bon choix. j’ai pris question grandeur entre les deux pas plus de 2m5 . tu a toute les grandeurs possible . pour les miens je les cueille au printemps des que d’autre repousse je met de cotée, et pour l’hiver je fait des minis fagot , pour allumais mon poêle . voila !! bonne journée

      Réponse
  5. Jess

    Bonjour,

    très bonne article, justement je cherchais des informations complémentaire sur cette espèces.
    Voilà, je voudrais l’utiliser pour faire une haie qui sera placer derrière ma clôture, celle ci est exposé au soleil toute la journée, j’aurais voulu qu’elle fasse au moins 1m80 et je voudrais savoir laquelle me conseillerais vous.

    Merci pour vos réponses.

    Réponse
    • raymond

      Salut Emilie de quel cote habites tu en Dordogne ,moi je suis dans le Bergeracois ,si tu n’es pas trop loin je pourrais t’en filer quelques plants.je ne sais pas trop comment se contacter en message prive

      Réponse
    • raymond

      bonjour Jess la hauteur depend un peu de ton sol ,miscanthus « cabaret » serait aux alentours de 2,50,miscanthus « strictus » idem,miscanthus »zebrinusest dans les memes eaux et encore bien d’autres qui sont des plantes de hauteur semblable ,gracillimus,graziella sont un peu plus petites,cosmopolitain lui dépasserait les 3 metres,j’espere t’avoir un peu eclaire sur ces plantes magnifiques et si poétiques que sont les miscanthuset si entre chaque plant tu places quelques grands asters novi-belgi ,alors la ?

      Réponse
      • Bruno Belair

        Bonjour, parmi les espèces que tu cites sont-elles toutes hybrides ? D’après ce que j’ai compris le miscanthus aurait tendance à devenir envahissant.
        Merci pour ta réponse !
        Bruno

        Réponse
  6. Thibault

    Bonjour,
    La paille de miscanthus peut elle servir de substrat pour certains champignons comme les pleurotes?
    Comme le miscanthus giganteus est utilisé pour fabriquer le l’éthanol, il devrait contenir du sucre,
    donc je suppose que ça doit être possible.

    Cordialement

    Réponse
    • Lucile

      Oui il y a un agriculteur à Meteren dans le Nord qui fait ça.

      Réponse
  7. Pontier

    Bonjour, j aimerais faire une haie assez dense et moderne pour délimiter notre terrain ( construction neuve). Quelle variété me conseillez-vous ? Nous habitons dans le pas de calais, le terrain est argileux.
    Merci

    Réponse
  8. abel

    Bonjour,
    Je suis décidé à planter du miscanthus en brise-vue et usage pour le jardin; je souhaite une variété haute et non traçante ; que conseillez-vous?
    Oè s’en procurer ? (j’habite la région de Figeac (Lot 46)
    Merci

    Réponse
  9. Solweig

    Bonsoir! Geniale cette discussion! J’habite en bretagne et mon terrain est exposé ouest en partie.Alors ca soufle pas mal. Est ce que le miscanthus est un bon brise vent? Je cherche une variete non tracante d1,80 a 2m20 de haut et j’ai environ 25m de haie a constituer. Si vous avez d’autres idées de plants je suis preneuse aussi! Merci d’avance.

    Réponse
  10. Ben

    Bonjour à tous,

    Je peux confirmer que certaines variétés comme le miscanthus floridulus sont très envahissantes. J’habite à la Réunion, ici on appel ça la canne fourragère. C’est une plante très utile parce qu’elle pousse vite et donne une grande quantité de biomasse mais elle demande d’être gérée. Après l’avoir coupé je la hache en petit bout avec une machette, c’est un peu laborieux vu la quantité qu’il y a sur mon terrain mais si je laisse décomposer ma coupe sur un tas, les cannes repoussent ce qui fait de nouveau une nouvelle touffe.

    Aussi lorsque les tiges deviennent hautes elles se couchent sur le sol, des racines apparaissent de la tige et au bout d’un certain temps créent une nouvelle touffe.

    Bref super mais à avoir à l’œil.

    Si quelqu’un à une idée pour optimiser la chose (outil pour broyer…) je suis intéressé.

    Bon vent

    Réponse
  11. francois

    Quel Miscanthus feuillage persistant faut il planter pour une haie de 3 metre ?

    Réponse
  12. Hurom

    Cette herbe m’a l’air adaptée à ma situation pour créer une forme de haie. Ou se procurer cette plante facilement ? Semis ou plantation de rhizomes ?

    Merci de vos informations et bonnes adresses.

    merci pour l’article

    Réponse
  13. Delval christine

    Bonjour. Je viens de voir tous les commentaires et c’est vraiment intéressant. J’ai fait l’acquisition d’une maison entouré de champs cultivés dont les agriculteurs mettent des traitements sur leur culture. J’aimerais utiliser le miscanthus comme protection mais ne connais pas assez les variétés. J’aimerais que cela fasse 3 mètre de ht et surtout non traçant que me conseiller vous. Cela me servira aussi pour le paillage et litière animaux. Je me lance en permaculture.je suis dans l yonne. Merci beaucoup

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This