​​Le févier d’Amérique

​​Le févier d’Amérique

S’il y a bien un arbre qui ne compte pas pour des clous, c’est le févier d’Amérique ! En plus d’offrir un bois très fin et recherché, ses épines étaient utilisées autrefois pour remplacer les clous. Cela vous donne une idée de leur force !

Attention

Permaculture Design décline toute responsabilité en cas d’usage autre qu’informatif de ces données. Il vous appartient de vérifier ces informations précisément.

Données sur le contexte de développement de la plante : elles décrivent un contexte considéré par nos sources ou notre expérience comme idéal pour le développement de celle-ci. Cela ne veut pas dire que dans d’autres contextes ces plantes ne pourront pas vivre. N’hésitez pas à tester chez vous, la nature nous réserve toujours des surprises 😉

Comestibilité : vérifiez toujours les informations avec des ouvrages spécialisés. De même, des plantes aux apparences similaires à celles que vous allez mettre en place peuvent arriver naturellement à côté de celles-ci (oiseaux, auxiliaires...), il convient donc d’être toujours vigilant et de ne pas les consommer si vous avez le moindre doute.

Fonctions écologiques

Haie brise-vent et haie défensive : il arrive qu’on le plante dans les zones dégagées en vue de couper la force du vent.

Usages humains

Bois : de couleur foncée rougeâtre et d’une grande dureté, le bois du févier est souvent utilisé en Amérique dans la fabrication de meubles. On peut même en faire des poteaux et des traverses pour les rails.
​​Fourrage : Feuilles et gousses fraîches pour le bétail.
​​Des colorants extraits des gousses servent à l’industrie textile.

Comestibilité de la plante

​Les gousses seront séchées, broyées et tamisées pour obtenir une poudre permettant d’édulcorer certaines préparations. La poudre peut aussi être mélangée avec de la farine pour la réalisation de biscuits, pain et gâteaux.
​​Les Indiens d’Amérique faisaient cuire les graines très longtemps pour les consommer.
​​Les gousses mises à fermenter étaient autrefois utilisées pour fabriquer une sorte d’eau de vie ou de bière.
​​Mises à torréfier, les graines remplacent très bien le café.
​​La pulpe peut aussi servir à l’élaboration d’un sucre.

Médicinal

​​Les gousses servent à la préparation d’une tisane utilisée pour le traitement des indigestions.
​​Une infusion d’écorce était autrefois utilisée dans le traitement de la dyspepsie, de la coqueluche, de la variole et de la rougeole.
​​Les rameaux et les feuilles contiennent deux alcaloïdes qui sont utilisés comme anesthésiant local.
​​Des recherches sont en cours pour savoir si les feuilles n’auraient pas de composés anti-cancérigène.

Le saviez-vous ?

​​Le févier d’Amérique et la clématite ne sont pas des plantes amies. Cette dernière ralentit la croissance du févier d’Amérique.

Exposition Soleil
Texture de sol Il apprécie les terrains alluviaux riches et humides, mais est capable de supporter des sols calcaires plus secs.
Humidité du sol Humide
Besoin en matière organiques Peu
PH du sol Acide : de 4 à 5,5​​
Neutre : 7
Basique > 7
Rusticité en ° -20°C
Largeur 5 à 10 m
Hauteur entre 15 et 25 m à maturité
Racine Racine pivotante
Strate ​​Strate canopée
Durée de vie ​​Forêt secondaire : <100ans
Croissance ​​Rapide : > 2 m/an
Avis du designer ​ ​Le févier d’Amérique est une plante remarquable et multifonctions pouvant être intégrée dans divers éléments d’un design. ​​C’est un arbre très intéressant à insérer, par exemple, dans une haie fruitière, en alternance avec les arbres fruitiers, pour contribuer à la fertilité générale de la haie de par son rôle de fixateur de l’azote atmosphérique dans le sol qui profitera aux plantes voisines au fur et à mesure de la décomposition de ses racines dans le sol. ​​Le févier d’Amérique pourra également avoir une place de choix dans la création de haies bocagères, car, taillés régulièrement, ses feuilles et ses fruits procureront un bon fourrage pour les animaux et son bois pourra aussi être valorisé. ​​Les puissantes épines dont il est orné en font également une excellente plante pour créer des haies défensives. Enfin, il entrera aussi sans problème dans la composition de haies brise-vue ou dans celle d’un jardin-forêt. Bref, vous l’aurez compris, le févier d’Amérique gagne à être connu et surtout implanté dans vos design en prenant, tout de même, en compte qu’il s’agit d’un arbre appartenant à la strate canopée et donc pouvant atteindre 25 m de haut à maturité (voire plus selon les cultivars), s’il n’est pas taillé régulièrement. ​​Une taille en têtard est un bon moyen de le maintenir à une hauteur plus faible si cela vous arrange par rapport aux fonctions que vous souhaitez qu’il remplisse dans votre design.
Cycle de reproduction Annuel
Type de feuillage Caduc
En savoir plus...

Besoins écologiques

Exposition

L’exposition correspond à la luminosité considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal de la plante, ou de sa fructification.

Texture de sol

La texture de sol décrite ici correspond à celle considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal du réseau racinaire de la plante. Pour connaitre la texture de votre sol, cliquez ici.

Humidité du sol

Les différents types d’humidité du sol qui ne limite pas le développement normal de la plante.

PH du sol

Le PH (potentiel hydrogène) de sol décrit ici correspond à la valeur considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal du réseau racinaire.
Très acide : de 0 à 4
Acide : de 4 à 5,5
Légèrement acide : de 5,5 à 7
Neutre : 7
Légèrement basique : de 7 à 8,5
Basique : de 8,5 à 10
Très basique : de 10 à 14

Zone de rusticité

Température maximale exceptionnelle supportée par la plante.


Architecture

Les largeurs (diamètres) et les hauteurs des plantes indiquées sont celles atteintes à maturités (en mètres) sous nos contrées sans taille ou contrôle de la forme.


Design

Strates

Strate(s) de végétation à laquelle appartient selon nous cette plante pour la création d’un jardin-forêt. Pour en savoir plus sur les différentes strates, cliquez ici.

Durée de vie

Il s’agit de la durée de vie estimée du végétal. Pour facilité le choix nous l’avons classé en trois grandes catégories liées au cycle de la succession écologique.
Pionnier : moins de 15 ans
Forêt secondaire : entre 15 et 100 ans
Forêt primaire : 100 ans et plus

Croissance

La croissance correspond à la longueur de croissance d’un jeune pousse sur une année.
Très rapide : plus de 4 m/an
Rapide : au moins 2 m/an
Moyenne : entre 30 cm et 2 m/an
Lente:  moins de 0,3 m/an

Avis du designer

L’avis de notre bureau d’études sur cette plante.


Caractéristiques

Cycle de reproduction

Annuel : Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, (c’est à dire de la graine à la production de nouvelles graines) ne dure qu’une année.
Bisannuel : Les plantes bisannuelles sont des plantes dont le cycle de vie, (c’est à dire de la graine à la production de nouvelles graines) s’effectue en général sur 2 années.
Pérenne : Une plante pérenne, ou plante vivace est une plante pouvant vivre plusieurs années (herbacées ou arbres).

Feuillage

Caduc : Si une plante perd la totalité de ces feuilles dans l’année (généralement en automne) et le renouvelle ensuite (généralement au printemps), ont dit que la plante à un feuillage caduc.
Persistant : Si une plante garde son feuillage toute l’année, on parle de feuillage persistant
Semi-persistant : Lorsqu’une plante conserve une partie de son feuillage toute l’année, mais si les feuilles sont souvent remplacées à belle saison.

Nom botanique ​​Gleditsia triacanthos
Nom commun ​​Févier d’Amérique
Autres appellations ​​Févier épineux, ​Févier à trois épines, ​Carouge à miel,​Épine du Christ
Nom anglais ​​Honey locust, thorny locust
Famille ​​Fabacées
Genre ​​Gleditsia
​Le févier d’Amérique est une plante originaire d’Amérique du Nord. Introduit en Europe en 1700 dans les jardins de la maison de campagne des évêques de Londres, il est devenu aujourd’hui de plus en plus courant en Europe. Supportant très bien la pollution, on peut l’implanter facilement en contexte urbain. ​ ​Le févier d’Amérique se rencontre souvent dans la moitié sud de la France, où il est principalement utilisé en haie ou comme arbre d’ombrage. ​ ​Les principaux types d’habitats où on rencontre le févier d’Amérique sont les terrains calcaires ou les plaines riches en alluvions à proximité des grandes rivières et des ruisseaux.
​​Ses rameaux sont assez fragiles et cassants.
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
oui
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sép. Oct. Nov. Déc.
fleurs fleurs fruits fruits fruits fruits

Culture du févier d’Amérique

Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
Oui
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Propagation ​​Par semis à l’automne après scarification des graines ou bien par greffe à faire au printemps ou en été selon les variétés.
Conseils de plantation ​​Plantation en racines nues ou en pot à l’automne ou au printemps.
Astuce du pépiniériste ​​Pour faciliter la levée des semis, les graines peuvent être trempées entre 48 à 72 heures dans de l’eau puis être mélangées avec du sable humide et entreposées ensuite au froid pendant 2 à 3 mois.​
​Les jeunes plants devront être protégés par un paillage ou un voile d’hivernage, car ils sont très sensibles au gel.

Où trouver cette plante ?

Vous pouvez commander la plante chez votre pépiniériste habituel ou le commander en ligne ici :

​Gleditsia triacanthos en racines nues, haute tige :
​​Le Jardin du Pic Vert

​Gleditsia triacanthos inermis (sans épines et peu de gousses) en racines nues, haute tige :
​​Le Jardin du Pic Vert

Retrouvez d’autres fiches plantes classées par strates de végétation sur notre page :
« Choisissez vos plantes pour créer votre jardin-forêt »

Mots clés

​​permaculture, design, permacultureDesign, plante, févier d’Amérique, févier, gleditsia triacanthos, rustique, fixateur d’azote, fabacée, févier épineux, carouge à miel, épine du Christ, fiche, utilité, jardin-forêt, agroforesterie, arbre, planter, besoins, caractéristiques, fleurs, fruits, architecture, reproduction, culture, usages, comestibilité, fonction, habitat, environnement, botanique, informations, écologie, taxonomie, propagation, multiplication

#PermacultureDesign #Permaculture #FevierdAmerique #gleditsiatriacanthos #FixateurdAzote #EpineDuChrist #FevierEpineux #PlantezVotreAbondance #FichePlante #JardinForet #Agroforesterie #PlanteUtileEnPermaculture #StrateCanopee

Sur le même thème

Créer collectivement un jardin-forêt en permaculture : épisode 2, les premières plantations

Comme je l’ai évoqué dans l’article consacré à la genèse de notre forêt-jardin ; en décembre 2016, nous avons alloué un budget à la forêt comestible pour l’année 2017. Avec une enveloppe de 2 100 euros, il ne restait plus qu’à s’y mettre pour de bon. Voici un aperçu...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

1 Comment

  1. Julie

    Il y a plusieurs féviers d’Amérique inermes à Mouans-Sartoux près de Grasse (06). En haut de la Montée Iseppi, sur la gauche, avant l’entrée de l’hôtel Ibis Budget. Faudrait tester si le caractère inerme est fixé (ce qui serait génial) ou pas.

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This