3 Principes pour construire sain et pas cher

Bonjour les permaculteurs. Bienvenue à la minute permaculture.
Une question, une vidéo, aujourd’hui trois principes pour construire une habitation à quelques dizaines d’euros au mètre carré.

Nous sommes donc comme d’habitude à la Goursaline, et voici un ancien cabanon à vélo que l’on a agrandi et puis transformé en petite habitation.

Premier principe pour construire sain et pas cher : « commencez petit »

Le premier principe est la taille de votre habitation. Il n’est pas nécessaire d’avoir une grande habitation pour vivre, on va se déplacer autour du cabanon. Tout dépend évidemment de combien vous êtes dans l’habitation, mais on a des références qui sont de l’ordre de 100/150 mètres carrés. Nous avons aujourd’hui des habitations qui sont très grandes alors que cela n’est pas forcément nécessaire.
Le premier principe c’est commencer petit. Comme vous pouvez le voir, nous avons un premier mur d’accueil qui permet de faire un brise-vent qui est tout simplement en rondins superposés les uns avec les autres. Cela nous permet d’avoir un brise-vue/brise-vent qui est très efficace.

Il est possible de construire sain et pas cher une petite habitation en suivant 3 principes permacoles simples.

De simples rondins de bois montés en mur font un excellent brise-vue/brise-vent à l’entrée de la petite maison.

Deuxième principe pour construire sain et pas cher : « Utiliser des matériaux recyclés »

Nous allons à présent rentrer dans l’habitation.
Le deuxième principe c’est d’utiliser des matériaux recyclés. Ici nous avons des portes-fenêtres récupérées qui nous ont coûté 0 €. Vous allez voir que nous en avons utilisé d’autres à l’intérieur aussi.

Donc bienvenue dans ce petit studio qui sert aujourd’hui comme je vous l’ai dit de bureau. C’est le bureau de Sophie qui est chargée de formation chez nous et qui s’occupe de toutes les réservations, etc. Comme vous pouvez le voir nous avons une autre porte-fenêtre ici qui a été installée et qui est un autre élément de récupération important. Nous avons également une autre fenêtre ici qui a été récupérée, c’est du double vitrage, tout est en double vitrage donc c’est quand même super chouette. Une autre encore ici dont la taille était trop importante pour aller à la place de l’ancienne porte, qui était ici, donc on a tout simplement comblé.
On récupère très facilement sur les brocantes : des meubles de cuisine, des petits meubles divers et variés que l’on peut repeindre. Et puis ici, pour la partie douche/salle de bains, c’est une douche qui va être équipée bientôt, on peut très bien utiliser des carreaux, comme c’est le cas ici, que l’on a cassé et que l’on a réinstallé de manière plutôt sympa. Tout ça, c’est de la récupération !!

Il est possible de construire sain et pas cher une petite habitation en suivant 3 principes permacoles simples.

Mur en terre paille avec brique de verre à base de bouteilles recyclées.

Bien sûr, on voit ici la fameuse brique de verre. Grâce à une carrelette (outil pour découper des carreaux de carrelage), deux bouteilles en verre sont coupées et puis ensuite assemblées par un scotch pour former la brique de verre. Il y a des bières, des bouteilles de vin, etc. les briques sont ensuite assemblées par un liant qui est ici de la terre crue, de la terre argileuse et de la paille, pour former de magnifiques murs comme vous le voyez ici avec des couleurs qui peuvent être très sympas et qui donnent des effets supers chouettes.

Tout ça, c’est également des matériaux de construction de récup qui sont très intéressants.
Bien entendu l’éternel rocket stove que vous connaissez certainement déjà, qui est ici et qui nous sert aussi. On peut chauffer l’eau bien entendu grâce à ces ouvrages donc c’est très intéressant.
Tout ça est fait grâce à des matériaux récupérés.
Donc deuxième principe : recyclez, upcycler des matériaux.

Troisième principe pour construire sain et pas cher : « Utiliser les matériaux disponibles sur place »

Bien entendu, ces matériaux aussi sont des matériaux de cueillettes et des matériaux naturels que l’on trouve sur place.

C’est le troisième principe : utilisez des matériaux trouvés sur place. Majoritairement la terre crue. Ici on a un enduit à la terre crue. C’est très beau comme vous pouvez le voir. En dessous, nous avons un complexe isolant, qui est un complexe à base de paille et de terre, qui est banché c’est à dire coffré dans les murs, et qui nous permet de construire avec des matériaux natures et simples, puisque l’argile régule l’hydrométrie dans l’habitation. L’argile a aussi un rôle très intéressant, il a une faible empreinte énergétique, car c’est ici, disponible sur place, avec donc un faible impact écologique. Ces enduits sont vraiment très beaux comme vous pouvez le voir.
On peut aussi construire avec les bois trouvés sur place, vous voyez les châtaigniers qu’on a utilisés pour faire la structure de cette habitation. Ce sont des bois ronds tout simplement qu’on utilise pour de multiples ouvrages comme on le voit ici, le petit « bitoniau » si je puis dire, pour ouvrir la porte où il y a le compteur derrière. Il existe des tas de petites astuces pour faire des systèmes d’ouverture et de fermeture qui sont très simples. On a vraiment toute la structure de cet appartement qui est faite en bois trouvé sur place. Ici, on a des étagères qui sont construites grâce au matériel trouvé sur place. On a du bois qui peut très bien être taillé ou récupéré encore une fois ; nous avons un taillis de châtaigniers donc nous avons la possibilité de trouver les matériaux ici ; et puis encore une fois du bois rond pour faire les étagères. On a un petit outil qui est excellent pour faire des tenons ronds, vous les voyez ici, et des mortaises rondes. On travaille donc directement avec le bois rond, c’est super.

Grâce à ces systèmes-là on peut avoir, par exemple en isolation sur le plafond, des pull-overs récupérés ou des fringues, etc. Là par contre le plafond on l’a acheté, car c’est quelque chose qui est quand même assez compliqué à faire ou il faudrait passer beaucoup de temps tout du moins ; les luminaires peuvent se récupérer sans aucun problème. Vous voyez que l’ensemble de cette habitation peut coûter un prix minime. Pour cette habitation qui fait 20 mètres carrés environ, nous sommes aux alentours de 500 €. Donc c’est vraiment très chouette de pouvoir se faire une habitation à ce prix-là et de se libérer du coût du crédit, ce qui peut nous amener beaucoup plus de liberté pour vivre, tout simplement, et être moins kidnappé pour faire des choses qui nous plaisent vraiment dans la vie, c’est quand même ce que l’on cherche.

Et puis bien sûr, cerise sur le gâteau on a construit une habitation qui a un impact énergétique extrêmement faible et qui permet d’être quasiment compostable.

Finalement, écoconstruire c’est écologique et économique

Voilà les amis donc vous voyez que par ces quelques principes tout simples.
Faire petit tout simplement, l’habitation peut très bien être extensible ensuite ce n’est pas un problème, utiliser des matériaux recyclés de deuxième main trouvés en brocante, il y a énormément de gaspillage, hélas, dans notre société donc on peut récupérer beaucoup de choses pour construire ; et puis enfin, utiliser des matériaux naturels que l’on peut trouver sur place comme du bois, de l’argile, de la pierre, etc. Ils sont d’excellents moyens pour construire simplement pour quelques dizaines d’euros au m² ou pour rénover grâce à des techniques multiples d’écoconstruction.

Notre top 5 des ouvrages sur l’écoconstruction pour se lancer

Voici les ouvrages sur l’écoconstruction sélectionnés par Benjamin : un top cinq des meilleurs ouvrages d’écoconstructions que l’on peut trouver aujourd’hui dans la bibliographie francophone.

Fascicule des conditions de levée de dormance des plantes bio-indicatrices

L’isolation thermique écologique

Conception, matériaux, mise en oeuvre

Jean-Pierre Oliva
255 pages, édité par Terre Vivante en 2010.

Prix : environ 35,5 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon    |   Decitre    |   Unithèque

Fascicule des conditions de levée de dormance des plantes bio-indicatrices

La conception bioclimatique

Des maisons économes et confortables en neuf et en réhabilitation

Jean-Pierre Oliva, Samuel Courgey 239 pages, édité par Terre Vivante en 2006. Prix : environ 35,5 € – Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur : Amazon    |   Decitre    |   Unithèque

Fascicule des conditions de levée de dormance des plantes bio-indicatrices

La construction en paille

Principes fondamentaux, Techniques de mise en oeuvre, Exemples de réalisations

Luc FLOISSAC
384 pages, édité par Terre Vivante en 2012.

Prix : environ 45 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon    |    Decitre    |    Unithèque

Fascicule des conditions de levée de dormance des plantes bio-indicatrices

Manuel de construction écologique

Clarke Snell, Tim Callahan
360 pages, édité par La Plage en 2006.

Prix : environ 35 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon    |    Unithèque

Fascicule des conditions de levée de dormance des plantes bio-indicatrices

Traité de construction en terre

Hubert Guillaud
355 pages, édité par Parenthèses Editions en 2006.

Prix : environ 38 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon    |    Decitre

Comme d’habitude, semez les graines de la régénération, plantez abondance. On persévère, on va y arriver ensemble.

Envie de vous lancer dans un projet en permaculture ?

Les trois principes suivis dans cet article pour construire sain et pas cher sont extraits d’un ensemble de principes permacoles à garder en tête lorsqu’on veut se lancer en permaculture. Pour vous accompagner pas à pas dans cette démarche et la conception de votre projet permacole, découvrez notre formation en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Invitez la permaculture dans votre jardin

Vous souhaitez créer ou transformer votre jardin grâce à la permaculture mais ne savez pas comment vous y prendre ? Laissez-vous guider pas à pas en suivant notre formation vidéo en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ! ».

Mots clés

permaculture, design, permacultureDesign, construire, sain, pas cher, économique, écologique, éco-construction, principes, techniques, stratégies, récupération, recyclage, enduit, terre paille, rocket stove, matériaux naturels, bois, argile, terre, paille, isolation, terre crue

#PermacultureDesign #Permaculture #ConstruireSainEtPasCher #Ecoconstruction #PrincipesDePermaculture #StratégiesPermacoles #FaireDesEconomies #FaireSoiMeme #recuperation #LaMinutePermaculture

Sur le même thème

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

7 Commentaires

  1. Pascal

    Vidéo intéressante mais au niveau du prix de revient, peu cher au niveau des matériaux, il faudrait ajouter la main d’oeuvre ce qui donnerai un coût plus réaliste !

    Réponse
    • Alexandre

      la main d’œuvre c’est toi patate!! à moins que tu soit manchot, aveugle ou tétraplégique .
      ou alors tu travaille et tu te fais une facture comme ça tu déduit de ta bêtise tu te sentira plus léger après . aller salut grrr..

      Réponse
  2. LAEL

    Une application intéressante des principes permacoles à l’éco-construction. Je serais très curieux de voir votre outil à faire des tenons ronds… et d’avoir les infos sur où vous l’avez acheté ou comment vous l’avez fabriqué. Merci!

    Réponse
  3. Axel

    C’est très bien, mais je doute que cela passe d’un point de vue légal ou ou sur des terrains proches de la population. Je suppose donc que vous êtes sur un terrain isolé?

    Réponse
  4. Pellizzoni

    Bonjour,
    Avez vous pu obtenir une autorisation de la mairie pour construire ? Ici , ou j’habite, une petite commune rurale du Périgord, ou les intérêts du maire sont conflictuels avec ceux du conseil municipal qui se confondent avec ceux des chasseurs, sans oublier la bêtise qui côtoie la méchanceté et la jalousie, construire une cabane est une source d’emmerdes inimaginables. D’autant que ma propriété est classée zone verte, sans qu’on m’ait demandé mon avis, ce qui bloque toute initiative, supprime notre liberté d’entreprendre et réduit à néant le projet d’éco lieu que j’avais mis en place. Un procès verbal à la gendarmerie suite à une dénonciation du maire au prés du procureur de la république, complète le tableau, et j’y suis en plein dedans . La liberté se réduit comme peau de chagrin , dans ce bel endroit que j’occupe je me sens de plus en plus dans une réserve d’indiens.

    Réponse
    • Benjamin Broustey

      le bâtiment était deaj la quand nous sommes arrivés et fait moins de 20m2 donc une déclaration de travaux peut suffire…elle se dépose à la mairie en effet…

      Réponse
  5. Aesf-lyon

    Une vidéo vraiment intéressante en tout cas, mais ça suscite un peu ma curiosité, comment vous l’avez construit? est-ce moins cher?

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This