Tadelakt : l’enduit écologique par excellence

Tadelakt : l’enduit écologique par excellence

Le tadelakt est un enduit naturel remarquable et très performant.

Souvent associé à la salle de bain, il peut être utilisé de bien des manières quand on connait ses secrets.

Attention cependant à ne pas se faire avoir par des produits étiquetés “Peintures tadelakt” qui n’ont rien à voir avec le tadelakt traditionnel marocain.

Gautier, spécialiste des enduits naturels et co-créateur d’une formation sur le tadelak, nous propose un article pour bien comprendre l’origine et l’intérêt du vrai tadelakt marocain.

L’origine du tadelakt

Le tadelakt traditionnel est un revêtement noble originaire de Marrakech.

Carte du Maroc avec Marrakech, ville d’origine du tadelakt

Le véritable tadelakt est originaire de Marrakech au Maroc.

 

Cet enduit marocain dont l’origine remonte à des siècles est reconnu aujourd’hui dans le monde de la décoration pour son esthétisme unique.

Son aspect soyeux et brillant lui procure une apparence proche du marbre. C’est pourquoi il s’affiche dans les plus grands palais orientaux.

Outre sa composition singulière à base de chaux de Marrakech, son application est née d’un savoir-faire ancestral bien gardé.

Sans plus attendre, plongeons dans les secrets du tadelakt, un enduit décoratif et naturel à nul autre pareil !

L’histoire du tadelakt, cet enduit marocain tant convoité

Le tadelakt est un enduit traditionnel découvert il y a des milliers d’années par les Bédouins de Marrakech.

À cette époque, la ville rouge devait s’approvisionner en eau dans les montagnes de l’Atlas. La technique du tadelakt a donc d’abord été développée pour stocker et acheminer l’eau dans de bonnes conditions.

Le tadelakt traditionnel est réalisé à base de chaux que l’on travaille longtemps avec du savon noir pour faire briller et révéler sa vertu déperlante.

Cette propriété a été utilisée pour construire de grandes canalisations partant des reliefs de l’Atlas jusqu’à la cité.

Ce matériau a également été façonné pour fabriquer des cuves afin d’y conserver l’eau.

Cet enduit jouait donc plutôt un rôle de protection à l’origine.

Il sera ensuite remplacé par le ciment plus simple à mettre en œuvre.

Mais, il traversa les siècles jusqu’à nos jours pour se décliner en stuc décoratif.

On l’emploie désormais comme revêtement mural.

Artisan marocain entretenant un mur enduit au tadelakt avec du savon noir.

Artisan marocain entretenant un mur enduit au tadelakt avec du savon noir.

 

🧐 Le saviez-vous ?
L’origine du mot tadelakt vient de la composition du verbe arabe « dalaka » se traduisant par masser, caresser, polir en berbère, auquel est ajouté le préfixe « kt  » signifiant métier.

Le tadelakt, idéal pour la salle de bain…

Lissé et travaillé jusqu’à le rendre imperméable, la résistance du tadelakt à l’eau a beaucoup été mise à profit sur les murs et le sol des hammams et dans les riads du Maroc.

Il s’avère donc particulièrement adapté aux pièces humides comme la salle de bain.

Salle de bain avec tadelakt comme enduit mural pour la cabine de douche.

Salle de bain avec tadelakt comme enduit mural pour la cabine de douche.

Avec son aspect lisse et minéral, le tadelakt affole les chroniques déco et devient la tendance à suivre en matière de revêtement écologique.

Le tadelakt présente d’autres propriétés très intéressantes :

  • une perméabilité à la vapeur d’eau, qui permet aux surfaces de respirer et d’évacuer l’humidité contenue dans les murs, parfois source de pathologies.
  • une résistance aux intempéries autorisant son usage en extérieur dans les climats non sujets aux risques de gel.
  • des vertus thermiques évitant la sensation de paroi froide.
  • des qualités antibactériennes et fongicides propres à la chaux.
  • une souplesse et une élasticité qui s’adaptent à toutes les formes.
  • un vaste panel de nuances grâce à l’ajout de pigments naturels.
  • l’absence de composés organiques volatils et de substances nocives.

Toutes ces caractéristiques contribuent au confort, aux économies d’énergie et à la protection environnementale.

Les nombreuses utilisations possibles du tadelakt

Aussi, cette faculté déperlante et sa capacité respirante font du tadelakt un matériau très intéressant en construction écologique. Car rappelons qu’une maison vivante est une maison qui respire !

Poêle de masse avec enduit tadelakt

Poêle de masse avec enduit tadelakt réalisé par Bruno Gouttry, co-créateur de la formation tadelakt avec Gautier.

 

On peut donc utiliser l’enduit tadelakt un peu partout en respectant le bon support :

  • sur une hotte de cheminée
  • un balcon
  • dans un bassin
  • sur la crédence du plan de travail dans la cuisine
  • dans la salle de bain
  • dans la douche
  • autour de la baignoire…

En somme, il peut remplacer le carrelage.

Dans un autre registre, cette matière peut également revêtir des objets de vie courante comme des plats, des lampes ou des cadres décoratifs.

Cadre décoratif avec enduit tadelakt

Cadre décoratif avec enduit tadelakt réalisé par Bruno Gouttry, co-créateur de la formation tadelakt avec Gautier.

Utilisation du tadelakt en extérieur

Cet enduit traditionnel marocain peut effectivement être utilisé en extérieur en raison de sa propriété déperlante.

En revanche, étant perméable à la vapeur d’eau, l’humidité circulant dans l’enduit risque de le faire éclater en cas de gel.

Il est donc préférable de réserver cet usage dans les régions chaudes à l’abri de grandes variations de température.

 

Mur extérieur en tadelakt

Mur extérieur en tadelakt

Peinture tadelakt : attention aux imitations !

Le recours à un effet « tadelakt » est devenu un phénomène de mode alors que sa technique, issue d’une tradition ancestrale, reste mal maîtrisée en Europe.

Notez que l’achat d’un joli pot de « peinture tadelakt » prête à l’emploi ne vous permettra pas d’obtenir un résultat comparable à l’authentique enduit marocain ni d’avoir les mêmes propriétés, au contraire !

Alors pour éviter les désillusions, attention à ne pas confondre la « peinture tadelakt » avec le vrai tadelakt marocain !

La véritable recette du tadelakt traditionnel

Vous l’aurez compris, l’ingrédient principal du tadelakt est la chaux.

Et pour fabriquer cet ingrédient, il faut cuire à haute température du calcaire. À Marrakech, cette roche carbonatée est bien présente, mais avec une particularité.

Elle contient :

  • un peu d’argile,
  • de la silice,
  • du quartz
  • et d’autres minéraux propres à cette région.

Par conséquent, la cuisson de ce calcaire n’est pas homogène.

Ajoutez à cela que les fours à chaux artisanaux marocains sont parfois loin de la rigueur industrielle de nos usines locales et vous comprenez que la chaux de Marrakech contient des parties non cuites chargées d’agrégats.

De ce fait, on ne peut la qualifier ni d’hydraulique ni d’aérienne, elle est un peu les deux.

C’est donc une chaux impure à partir de laquelle on réalise des merveilles dans les plus beaux palais.

En réalité, la chaux de Marrakech possède à la fois la faculté de durcir dans l’eau et de pouvoir être enduite en épaisseur grâce à ces agrégats naturellement présents.

Alors qu’avec de la chaux classique, nous sommes obligés d’y ajouter de la charge à base de sable, de poudre de marbre ou de concassés pour éviter que l’enduit ne fissure.

Le vrai tadelakt est donc un mélange de :

  • chaux de Marrakech
  • eau
  • pigment naturel

Cependant, cette chaux si particulière ne se trouve pas en magasin. Sur Internet, seuls certains fournisseurs spécialisés en distribuent.

Partant de ce fait, il s’avère parfois plus économique de fabriquer soi-même un stuc qui, bien que tout aussi technique, reste une variation du tadelakt traditionnel.

Cette prouesse est possible en remplaçant la chaux de Marrakech par un savant mélange de chaux aérienne et de poudre de marbre.

Mais, au-delà de sa fabrication, la pose de cet enduit marocain nécessite également un réel savoir-faire.

Salle de bain partiellement enduite au tadelakt.

Salle de bain partiellement enduite au tadelakt.

Une technique berbère peu maîtrisée en France

La technique du tadelakt a suscité l’intérêt des Occidentaux dans les années 1980 lorsque deux architectes, Élie Mouyal et Charles Boccara, l’ont redécouvert dans des riads marocains.

Ils ont tout de suite été charmés par ce revêtement si doux et si brillant. Son faïençage délicat associé à des teintes profondes et chaleureuses, ne laisse pas indifférent et rend cet enduit véritablement unique.

C’est ainsi que le tadelakt a dépassé les frontières de Marrakech pour atteindre l’Europe et les États-Unis.

Jusqu’à aujourd’hui, c’est devenu un matériau de décoration luxueux et prisé par les architectes.

Du coup, toutes les revues de décoration s’y intéressent. Ce qui représente une réelle opportunité d’affaires pour les artisans.

Mais, s’il est convoité, cet enduit ne peut pas être mis en œuvre correctement sans un savoir-faire technique qui ne s’improvise pas !

Comment réaliser le vrai tadelakt marocain ?

La technique du tadelakt traditionnel est encore mal maîtrisée en France. En outre, sa méthode ne tolère pas l’amateurisme, car les reprises sont quasiment impossibles.

Le mortier s’applique en 3 étapes :

  1. Une couche d’accroche (idéalement minérale tel qu’un gobetis)
  2. Une première passe de 2 mm à 2,5 mm de mortier tadelakt
  3. Une deuxième passe de même épaisseur serrée à la lisseuse puis « massée » au galet.

Ensuite, lorsque le mortier commence à sécher, il doit être frotté et travaillé avec du savon noir.

La matière est alors écrasée et travaillée une nouvelle fois au galet puis à la maryse de pâtissier, pour révéler son aspect brillant.

C’est ce travail minutieux qui donnera à notre enduit cette impression de pierre polie et qui le rendra imperméable à l’eau.

Cuisine avec crédence en tadelakt.

Cuisine avec crédence moderne réalisée en tadelakt.

De plus, ce revêtement naturel réclame également un peu d’entretien. Il nécessite d’être nourri au savon noir pour durer dans le temps.

Deux fois par an, on reviendra donc le caresser pour lui rendre sa peau de bébé.

La difficulté dans l’art du tadelakt n’est pas dans sa préparation, mais dans la lecture des signes qu’il nous transmet et des autorisations qu’il nous donne.

Aussi, il ne doit pas sécher trop rapidement, le tadelakt traditionnel a besoin de baigner dans l’humidité pour développer sa résistance maximale et ses qualités séculaires.

Passez à l’action avec une formation dédiée au vrai tadelakt

Formation en ligne sur le tadelakt

À vous les secrets du véritable tadelakt marocain !

Une formation tadelakt en vidéo unique et ultra complète pour transmettre un savoir-faire ancestral et vous permettre de réussir vous-même vos enduits tadelakt partout où vous le souhaitez !

Le tadelakt est une technique ancestrale spécifique à Marrakech. Les artisans marocains (appelés maalem) ont vraiment développé un art à part entière.

Pour obtenir un résultat proche de cet enduit typiquement marocain, il est donc impossible de se contenter d’une solution prête à l’emploi.

Se former au tadelakt représente donc :

Pour un particulier

  • L’occasion d’appliquer soi-même un enduit écologique sain aux propriétés régulatrices exceptionnelles.
  • La chance d’avoir un revêtement à l’esthétisme remarquable et original à moindre coût.

Pour un professionnel

  • Un bon moyen de mettre en avant un savoir-faire unique.
  • L’opportunité de valoriser son travail sur une gamme de prestation haut de gamme.

Pour cela, nous avons décidé de créer une formation en ligne au tadelakt traditionnel disponible sur mon blog Faisons-le-mur.com.

Bruno Gouttry, artisan et auteur au service de la construction écologique depuis 1985 s’est associé à moi, Gautier, artisan en écoconstruction et animateur du blog Faisons-le-mur.com, pour dispenser les secrets de réalisation et d’application de ce stuc oriental.

Grâce à cette formation, vous apprenez les notions théoriques allant de la découverte des supports compatibles au travail des pigments, jusqu’aux gestes à appliquer sur le chantier.

Portrait des co-créateurs de la formation sur le véritable tadelakt marocain.

Gautier (à gauche) et Bruno (à droite), co-créateurs de la formation sur le tadelakt traditionnel intitulée « Les Secrets du Véritable Tadelakt Marocain »

L’apprentissage se réalise pas à pas en commençant par des mises en œuvre sur de petits objets (plaque de fermacell, vasque…), pour ensuite s’attaquer à des supports muraux.

Dans cette formation en 7 modules, vous retrouverez plus de 70 vidéos de cours qui vont à l’essentiel.

Mais la valeur ajoutée de ce programme, c’est un accompagnement individuel et bienveillant pour répondre à toutes vos questions et garantir la réussite de chaque élève.

Notre credo : s’efforcer de garantir des enseignements digestes, compréhensibles et applicables par tous.

Car, pour ne pas perdre du temps et des nerfs avec les enduits à la chaux et les stucs, le mieux reste de se former.

Cela permet d’une part d’anticiper les pièges les plus courants et d’autre part, d’obtenir des résultats que personne ne pourra s’empêcher de venir caresser.

Allier charme d’orient, tendance, esthétisme, performance énergétique, confort et écologie, c’est possible grâce à la transmission du savoir-faire ancestral sur le tadelakt que nous vous proposons dans notre formation en ligneintitulée « Les Secrets du Véritable Tadelakt Marocain ».

Formation en ligne sur le tadelakt

Une formation exceptionnelle sur le tadelakt pour vous transmettre les secrets d’un savoir-faire ancestral

Gautier

Artisan spécialisé en « maçonnerie douce » et auteur principal du blog Faisons le Mur sur la construction écologique, Gautier est un professionnel expérimenté et curieux qui a à cœur de transmettre sa passion pour aider un maximum de personnes à s’affranchir des activités trop souvent polluantes dans le bâtiment ! Il a créé plusieurs formations sur l’écoconstruction et notamment sur les enduits naturels à la chaux pour accompagner dans la joie et la bonne humeur toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer dans un projet de rénovation écologique ou d’écoconstruction.

Sur le même thème

Les formations principales en permaculture

Les formations complémentaires en permaculture

Abonnez-vous à la Newsletter !

Ne ratez plus aucun de nos contenus, et recevez « Le guide du permaculteur débutant »

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.