Conseils pour créer un poulailler pratique pour les poules et les éleveurs !

Conseils pour créer un poulailler pratique pour les poules et les éleveurs !

Créer le poulailler idéal : utopie ou réalité ?

Le poulailler est un local dans lequel les poules passent la nuit. Il se doit donc d’être adapté aux exigences requises par les animaux (confort, mobilier, sécurité, solidité), mais aussi d’être pratique à entretenir par l’éleveur. Alors le poulailler idéal existe-t-il ? Voici quelques conseils pour tendre vers un maximum de confort et de commodité pour vos animaux et vous !

Bien choisir la taille du local pour un poulailler pratique

Un poulailler à taille humaine, dans lequel on peut pénétrer, présente de très nombreux avantages en regard de modèles plus petits. Cependant, si vous ne possédez que 2 ou 3 poules il n’est guère utile de s’engager dans l’installation d’un édifice trop grand.

Sur la photo ci-dessous, voici mon premier poulailler entièrement fait maison, il n’a coûté que le prix du bois déclassé. Comme vous pouvez le constater, il est dépourvu de fenêtre, mais une tôle translucide du plafond crée un puits de lumière à l’intérieur.
Détail important, il a fait l’objet d’un montage spécifique dit « à clin » (les planches se chevauchent les unes les autres) pour éviter tout courant d’air à l’intérieur et évacuer au mieux les eaux de ruissellement.
Le bois n’a ici jamais été traité et ce local a déjà 12 ans de bons et loyaux services derrière lui, ce qui prouve qu’un poulailler bien agencé avec des matériaux de qualité minimum est plus pérenne qu’un mauvais assemblage avec des matériaux top qualité (très chers).

Hervé Husson nous conseille pour créer un poulailler confortable et pratique pour les poules comme pour les éleveurs.

Mon premier poulailler, entièrement fait maison en bois déclassé, a plus de 12 ans d’existence grâce à un bon agencement des matériaux. © Hervé Husson

Si vous avez besoin d’un petit modèle de poulailler :

On trouve dans le commerce de très nombreux poulaillers préfabriqués à monter soi-même. La plupart d’entre eux sont loin d’être parfaits et si vous désirez un modèle durable il faudra probablement traiter le bois, renforcer les assemblages principaux de la structure avec des équerres à 45° et remplacer la quincaillerie trop fragile (charnières, verrous).

Lors de votre choix, posez-vous la question : « Vais-je pouvoir le nettoyer facilement et accéder à tous les endroits, jusqu’au moindre recoin ? »

Si vous optez pour une fabrication maison, tentez autant que faire se peut de suivre les conseils ci-après sur les fondations, la ventilation…

Si vous avez besoin d’un grand modèle de poulailler :

J’ai fait l’expérience, pour mon second poulailler d’un modèle commercial en kit de 4 m². Au niveau de son installation, la trappe d’accès pour les poules (côté gauche) est placée contre le sens des vents dominants pour éviter les pluies battantes. La porte et son hublot font face au soleil levant (voir photo ci-dessous).

Hervé Husson nous conseille pour créer un poulailler confortable et pratique pour les poules comme pour les éleveurs.

Mon second poulailler fait à partir d’un modèle commercial en kit de 4 m². © Hervé Husson

Au niveau de l’emplacement, à l’intérieur du parcours réservé aux poules, le poulailler est situé dans un endroit majoritairement ombragé pour rester frais en période chaude. Cette précaution autorise l’utilisation de tôles ondulées pour la toiture, sans risque de surchauffe en été ou de surcharge de neige en hiver.

Hervé Husson nous conseille pour créer un poulailler confortable et pratique pour les poules comme pour les éleveurs.

Emplacement du poulailler en zone majoritairement ombragée pour rester frais en période chaude. © Hervé Husson

Cependant, au lieu de choisir un modèle commercial ou de tenter d’en reproduire un, vous pouvez opter pour un modeste cabanon de jardin que vous aménagerez vous-même de façon efficace et économique.

L’extrême simplicité du local (un cube) permet une surveillance totale des lieux depuis l’intérieur. Avec un peu d’habitude, le simple fait de pénétrer au moins une fois par jour dans le bâtiment permet :

  • d’en apprécier l’état de propreté d’un coup d’œil
  • de détecter facilement une invasion parasitaire, notamment celle de poux rouges, car les endroits stratégiques où ils se replient dans la journée sont peu nombreux et localisés
  • de déceler d’éventuelles infiltrations d’eau et prévoir les réparations en conséquence.

Une cabane de jardin n’est pas forcément plus chère qu’un grand modèle de poulailler. Elle est en revanche plus simple à monter ou à fabriquer pour les plus bricoleurs d’entre nous.

Paradoxalement, un bon poulailler se doit d’être à la fois exempt de courant d’air, mais bien aéré. En général, les cabanes de jardin ont une jonction imparfaite avec la toiture à cause de la forme des tôles. Cette imperfection permet en fait une aération tout à fait satisfaisante.

Hervé Husson nous conseille pour créer un poulailler confortable et pratique pour les poules comme pour les éleveurs.

La jonction imparfaite au niveau de la toiture procure une aération tout à fait satisfaisant au poulailler. © Hervé Husson

Si la jointure ne présente aucun défaut, il vous suffira de percer une ouverture au sommet de deux parois opposées.

Si la cabane dispose d’un plancher, inutile de couler une dalle en béton armé pour la recevoir. Quatre plots en ciment surmontés d’un cadre en bastaings suffiront à faire une fondation fiable, et dans certains cas on peut même se permettre de la poser sur de simples parpaings.
Ainsi surélevé, le local est à l’abri des remontées d’humidité, des parasites et des rongeurs.

Mais il faut savoir que les poules vont immanquablement gratter autour des fondations, générant une érosion précoce et néfaste. Pour éviter ce phénomène, chaque plot de béton est entouré de rondins de bois (ou de tout autres objets adéquats) comme illustré sur la photo ci-dessous.

Hervé Husson nous conseille pour créer un poulailler confortable et pratique pour les poules comme pour les éleveurs.

Comme on le voit ici sur mon second poulailler, chaque plot des fondations est entouré de rondins de bois pour empêcher les poules de gratter directement autour et d’abîmer ces fondations. © Hervé Husson

Avantages et inconvénient de créer un poulailler à taille humaine :

Les autres avantages de créer un poulailler à taille humaine sont que :

  • les animaux ont suffisamment d’espace pour que chacun trouve sa place sans risquer d’enfreindre les règles hiérarchiques du groupe, ce qui permet d’éviter moult règlements de compte !
  • l’entretien régulier et le nettoyage en profondeur sont aisés
  • le local est réaménageable à souhait puisque le mobilier est déplaçable et modulable.

Le point faible du poulailler à taille humaine :
Dans un poulailler de faible volume, lorsqu’il fait très froid, les volailles réchauffent l’air ambiant grâce à la chaleur corporelle qu’elles dégagent. Ce phénomène n’a malheureusement aucune incidence dans un local de volume important. Si vous habitez dans une région aux hivers rigoureux, prévoyez un abri avec un bois plus épais qu’à l’accoutumée pour ce genre de structure.

Dans un prochain article, je vous décrirai les divers types d’équipements, intérieurs et extérieurs, pour créer ce poulailler idéal pour vos poules et pour vous ! À bientôt.

Hervé Husson

Portrait d'Hervé Husson

Portrait d'Hervé Husson

Hervé Husson
Passionné par les volailles et leur élevage depuis 2007, Hervé HUSSON propose une approche concrète et pratique de la basse-cour qui privilégie le bien-être des bêtes et les interactions entre les différentes espèces, tout comme le relationnel entre l’éleveur et ses animaux. Fondés sur ses réussites mais aussi ses échecs, ses ouvrages passent en revue tout ce qu’il faut savoir pour bien conduire son petit élevage traditionnel et familial.

Pour aller plus loin dans votre apprentissage de l’élevage de poules, nous vous conseillons la lecture du livre d’Hervé Husson : « Poules — Guide complet de l’éleveur amateur » à découvrir plus en détail dans cet article.

Trees for Gardens, Orchards and Permaculture

« Poules »

Guide complet de l’éleveur amateur

Livre de Hervé Husson
256 pages, édité par Ulmer le 5 février 2015.

Prix : environ 26 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon   |   Decitre  |  Ulmer

Trouver la bonne place pour votre poulailler !

Le poulailler est un élément important qu’il faut bien positionner dans un projet permacole pour économiser un maximum de temps et d’énergie. Pour trouver le bon emplacement, rien de mieux que de réaliser vous-même le design en permaculture de votre lieu grâce à notre formation vidéo en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ». Cliquez sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus.

Invitez la permaculture dans votre jardin

Vous souhaitez créer ou transformer votre jardin grâce à la permaculture mais ne savez pas comment vous y prendre ? Laissez-vous guider pas à pas en suivant notre formation vidéo en ligne « Invitez la permaculture dans votre jardin ! ».

Mots clés

permaculture, design, permacultureDesign, poulailler, pratique, créer, création, conseils, poules, poulettes, cocottes, coq, poussin, gallinacés, élevage, éleveur, amateur, race, ornement, naine, hybride, pondeuse, couveuse, oeuf, chair, climat, taille du terrain, emplacement, installation, construction, aération, ventilation, bien-être, hygiène, confort, mobilier, sécurité, solidité, entretien, soins, parasites, rongeurs, production de nourriture, résilience, Hervé Husson

#PermacultureDesign #Permaculture #Poules #CréerUnPoulaillerPratique #EleverDesPoules #InstallerSonPoulailler #HerveHusson #MangerDeBonsOeufsFrais #LePoulaillerIdéal

Sur le même thème

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

A propos de l'auteur

Hervé Husson

Passionné par les volailles et leur élevage depuis 2007, Hervé HUSSON propose une approche concrète et pratique de la basse-cour qui privilégie le bien-être des bêtes et les interactions entre les différentes espèces, tout comme le relationnel entre l’éleveur et ses animaux. Fondés sur ses réussites mais aussi ses échecs, ses ouvrages passent en revue tout ce qu’il faut savoir pour bien conduire son petit élevage traditionnel et familial.

2 Commentaires

  1. sylvie

    Merci pour ce nouvel article qui tombe à pic!
    Nous sommes en train d’installer le nôtre dans un appentis de la grange.
    En essayant d’appliquer un des préceptes permacoles qui dit que chaque chose doit avoir plusieurs fonctions nous avons décidé de séparer l’appentis -trés grand- en 2, il y aura un chien dans l’autre partie, qui, on l’espère dissuadera les prédateurs de traîner la nuit autour des poules ….Evidemment les poules sortiront par l’autre coté.
    Sinon, à la lecture de cet article je prends conscience que nous n’avons, apparemment, pas fait de bêtises ; les conseils qui s’y trouvent sont respectés!
    Je souhaite un bon début d’hiver et de belles constructions à tous 😉
    Sylvie

    Réponse
  2. Travail du bois

    Ce billet donnera un coup de pousse et une petite idée pour ceux qui veulent construire et/ou installer un poulailler à proximité de leur maison.

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This