Forêt jardin ou verger en permaculture, lequel choisir ?

Forêt jardin ou verger en permaculture, lequel choisir ?

Quand on veut produire des fruits en permaculture, de manière significative (pas juste une petite production anecdotique), on se retrouve confronté au choix du type de système qui permettra une telle production dans le respect de la nature.

Les deux principaux systèmes répondant à cela sont la forêt-jardin et le verger naturel en permaculture.

Tous deux sont vraiment très intéressants pour produire sainement tout en étant résilients et accueillants pour la biodiversité.

Le choix sera donc propre à chaque porteur de projet et dépendra surtout des objectifs et contextes de chacun !

Retrouvez ci-dessous des éléments de réflexion pour vous aider à déterminer ce qui vous conviendra le mieux.

Forêt jardin et verger en permaculture, quelle différence ?

La forêt-jardin ou forêt comestible en résumé

La forêt-jardin est un écosystème complexe qui se rapproche beaucoup d’une forêt naturelle à la différence qu’elle est entièrement conçue, réfléchie et plantée pour remplir les objectifs de la personne qui l’installe.

Vue d’une partie de la forêt-jardin de Martin Crawford, créée il y a plus de 20 ans dans le Devon, au sud de l’Angleterre.

Vue d’une partie de la forêt-jardin de Martin Crawford, créée il y a plus de 20 ans dans le Devon, au sud de l’Angleterre. Extrait de sa formation en ligne sur le design d’une forêt-jardin : « Créer et gérer une Forêt jardin avec Martin Crawford » © Martin Crawford.

C’est donc un projet qui nécessite un travail relativement poussé de design ou conception pour être efficace et qui portera ses fruits à moyen voire long terme.

Ce concept de forêt-jardin ou forêt nourricière est vraiment formidable et jouit d’ailleurs d’une belle image dans l’imaginaire collectif grâce à son aspect luxuriant faisant penser à un jardin d’Eden où on pourra faire ses cueillettes au gré de ses balades dans cet espace de nature retrouvée.

Si vous souhaitez vous lancer dans la conception d’une forêt-jardin, Martin Crawford, l’un des meilleurs experts mondiaux dans ce domaine, vous guidera grâce à sa formation vidéo « Créer et gérer une Forêt jardin avec Martin Crawford » entièrement traduite par nos soins.

Le verger naturel, un potentiel méconnu à découvrir

On a bien souvent une image du verger un peu vieillotte, de la production fruitière avec des arbres poussant en ligne souvent en monoculture, sans plantes compagnes et donc manquant de biodiversité. La culture d’un verger évoque aussi souvent l’utilisation de nombreux intrants chimiques pour gérer les ravageurs et maladies inhérents à des systèmes peu diversifiés et donc fragiles.

Or, le verger naturel en permaculture est très différent d’un verger classique, car il s’appuie sur la biodiversité tout en restant de conception rationalisée et assez simple.

Jeune verger naturel en permaculture implanté selon une forme circulaire avec, au centre, une roulotte.

Jeune verger naturel en permaculture implanté selon une forme circulaire avec, au centre, une roulotte. © Mathias Andre

Il possède donc de nombreux avantages à commencer par sa capacité à produire rapidement et efficacement des quantités importantes de fruits dans le respect de la nature.

Comparé au concept de jardin-forêt, le verger naturel est un système plutôt méconnu des personnes s’intéressant à la permaculture et c’est bien dommage.

Voyons ensemble ses avantages et inconvénients par rapport à une forêt-jardin !

Les inconvénients du verger naturel en permaculture par rapport à la forêt-jardin

Comparé à une forêt-jardin, le verger naturel en permaculture :

  • a une esthétique moins naturelle :
    • C’est un système conçu pour faciliter les récoltes et optimiser la productivité. On voit donc plus la main de l’homme dans un verger naturel que dans un jardin-forêt, car les différents espaces de cultures sont plus clairement définis et souvent implantés en lignes (droites ou courbes, mais en ligne quand même) de façon à pouvoir accéder facilement aux fruits, y compris avec des véhicules si besoin, et à récolter plus sur un espace plus restreint.
Verger naturel en permaculture implanté en ligne droite avec cerisiers en fleurs et lierre grimpant en couvre-sol.

Exemple de verger naturel en permaculture implanté en ligne droite. © Pascal et Claire Crevel

  • utilise moins de strates de végétation :
    • Même si on va quand même avoir plusieurs strates de végétation dans un verger naturel, toutes ne pourront pas être présentes contrairement à un jardin forêt qui peut vraiment toutes les accueillir. On pense ici notamment à la strate des grands arbres de canopée ou à certaines strates herbacées qui ne seront pas compatibles, par exemple, avec du pâturage d’animaux comme des moutons, poules, cochons… dans le verger naturel.
  • aura des zones sauvages plutôt en périphérie :
    • Même si on installe, dans un verger naturel, des arbres dédiés à la biodiversité et des niches écologiques, les véritables zones sauvages non touchées se trouveront plus en périphérie du système.
  • est un écosystème moins complexe qu’une forêt-jardin :
    • Parce qu’il est plus rationalisé en vue de produire du fruit, mais aussi pour les raisons listées ci-dessus, un verger naturel formera un écosystème moins complexe qu’une forêt-jardin. Par conséquent, au niveau de la faune notamment, les chaines alimentaires existantes dans un verger naturel (relations entre proies et prédateurs) seront moins complexes que dans un jardin-forêt et donc un peu moins résilientes.

Les avantages du verger naturel en permaculture par rapport à la forêt-jardin :

Comparé à une forêt-jardin, le verger naturel en permaculture :

  • est plus simple à concevoir :
  • est plus rapide à installer et à produire de façon significative :
    • Étant conçu dans le but de produire efficacement en quantité significative, le verger naturel en permaculture se révèle plus vite productif qu’une forêt-jardin qui nécessite généralement plus de temps pour atteindre son plein potentiel.
  • est très économique (1 à 2 € l’arbre fruitier) avec cette méthode :
    • L’investissement de départ sera donc plus vite rentabilisé.
  • est très productif :
    • Le verger naturel en permaculture est un système pouvant tout à fait servir de base à une activité professionnelle de production fruitière tant il est efficace et rentable.
Abondante récolte de fruits diversifiés : pêches, nèfles, pommes, poires, prunes quetsches…

Abondante récolte de fruits diversifiés : pêches, nèfles, pommes, poires, prunes quetsches…

  • nécessite peu de connaissances à apprendre :
    • Une fois la méthode acquise et les choix de végétaux effectués, la somme de connaissances à maitriser pour débuter son verger naturel est bien moindre que dans le cas d’un jardin-forêt plus complexe.
  • nécessite peu de maintenance :
    • Comme les espaces sont bien définis et rationalisés dans leur organisation, leur maintenance est facilitée et de gestion simple avec des périodes d’interventions clairement identifiées et concentrées sur des espaces souvent moins étendus que dans le cadre d’un jardin-forêt.
  • rend les récoltes efficaces et rapides :
    • Contrairement à un jardin-forêt où, question récolte, on est plus souvent dans la notion de glanage par-ci, par-là, au fil d’une balade ; dans un verger naturel, les récoltes sont efficaces et rapides, car les arbres fruitiers sont facilement accessibles et concentrés sur un même espace.
  • produit des « valeurs sûres » qu’on sait cuisiner, transformer, conserver :
    • Le verger naturel visant vraiment l’efficacité dans la production fruitière, il inclut généralement les fruits qui nous plaisent gustativement et dont on sait quoi faire en termes de cuisine et conservation.
    • Dans une forêt-jardin, à l’inverse, on est souvent tenté, dans un souci de diversité, d’esthétisme ou par simple curiosité, d’implanter des fruitiers originaux dont on ne connait pas les fruits et dont on ne sait pas trop quoi faire au final, ni même si on va en apprécier le goût.
  • Offre la possibilité de faire pâturer des animaux :
    • Dans sa conception, notamment si cela est anticipé dès le départ du projet, le verger naturel en permaculture se prête aussi très bien à de l’élevage animal.
    • En pâturant dans les allées du verger, les animaux créent de super synergies avec celui-ci en coupant les chaines de reproduction de certains ravageurs par la consommation des fruits infestés tombés au sol, en fertilisant le sol de leurs déjections, en permettant des productions en plus (œufs, viande, lait…) et donc un revenu supplémentaire en cas de projet professionnel.
Des animaux d’élevage peuvent très bien être intégrés dans un verger naturel en permaculture.

Des animaux d’élevage peuvent très bien être intégrés dans un verger naturel en permaculture.

  • Nécessite moins de place :
    • Un verger naturel peut se concevoir même dans un petit jardin ou un espace restreint.

Comment implanter son verger naturel en permaculture ?

Voici les 4 grandes étapes de la création d’un verger naturel :

1. Comprendre son lieu et le fonctionnement de la nature :

Comme toujours en permaculture, tout commence par l’observation de son lieu (eau, vent, animaux, sol…) afin de bien en comprendre les forces et faiblesses, en connaitre les ressources visibles et invisibles…

2. Concevoir son verger naturel :

Avec un peu de méthode, la conception de son verger naturel permet de bien le dimensionner et de choisir pertinemment :

  1. La hauteur des arbres
    • Il existe différentes hauteurs d’arbres qui permettent soit d’accueillir des animaux en pâturage, soit de se faciliter la récolte.

    Illustration des différentes hauteurs d’arbres fruitiers basses tiges, demi-tiges ou hautes tiges.

    Illustration des différentes hauteurs d’arbres fruitiers à choisir selon votre projet de verger naturel. Pour une même variété de fruits, il est possible de choisir des arbres basses tiges, demi-tiges ou hautes tiges. Croquis extrait du support de cours du stage sur le verger naturel avec Mathias Andre.

  2. S’il y aura des animaux ou pas
    • L’élevage d’animaux, comme des volailles (poules, canards…), des lapins, des cochons ou encore des ovins ou des bovins, peut très bien être combiné avec un verger naturel en permaculture.

    Illustration de ce qu’implique la présence d’animaux pâturant dans le verger (ici de petits animaux type poules, lapins ou cochons Kune Kune), en termes de protection des jeunes arbres fruitiers.

    Illustration de ce qu’implique la présence d’animaux pâturant dans le verger (ici de petits animaux type poules, lapins ou cochons Kune Kune), en termes de protection des jeunes arbres fruitiers. Selon le type d’animaux choisi, les hauteurs d’arbres et protections à prévoir seront différentes. Croquis extrait du support de cours du stage sur le verger naturel avec Mathias Andre.

  3. Les bonnes variétés fruitières
    • Choix des goûts, des variétés plus ou moins tardives, adaptées à son terroir, en adéquation avec les utilisations souhaitées (fruits de table, pour du jus ou pour autres préparations).
  4. La forme de son verger
    • En lignes droites, en cercles ou autres, avec combien de strates de végétations différentes…

3. Mettre en place son verger en permaculture :

Grâce à la méthode enseignée par Mathias Andre dans nos stages, installer son verger naturel devient vraiment une étape très simple, car bien structurée et conçue en amont pour répondre à vos besoins.

4. Entretenir son verger naturel et en récolter les fruits :

Comme vu précédemment, l’organisation rationnelle de votre verger en permaculture permet de réduire le temps consacré à sa maintenance et aux récoltes avec des interventions ponctuelles bien identifiées, faciles à anticiper et regroupées sur des zones concentrées.

Récolte de pommes facilitée car concentrée sur un espace restreint, on ne s’éparpille pas, ce qui rend nos actions plus efficaces.

Récolte de pommes facilitée car concentrée sur un espace restreint, on ne s’éparpille pas, ce qui rend nos actions plus efficaces.

Je passe à l’action et mets en place mon verger en permaculture

Vous voulez créer votre abondance en fruits de manière efficace et économique ?

Dans, ce cas, vous l’aurez compris, nous vous conseillons d’aller vers la création d’un verger naturel en permaculture plutôt qu’une forêt-jardin.

Alors, si vous voulez vous lancer et mettre un coup d’accélérateur à votre projet, suivez notre stage de 3 jours dédié à la création d’un verger naturel avec Mathias Andre, arboriculteur et formateur expérimenté, spécialiste du verger naturel en permaculture !

Voici un retour, en vidéo, des participants à ce stage des sessions 2022 :

En conclusion, pour faire votre choix entre forêt-jardin et verger naturel :

En conclusion, le choix entre une forêt jardin et un verger naturel dépendra de vos préférences et de vos objectifs en matière de productions fruitières.

Si vous avez la patience de créer et d’entretenir un écosystème complexe et que vous privilégiez l’accueil de biodiversité à la production de fruits, une forêt-jardin sera la meilleure option même si elle est plus compliquée et plus longue à mettre en place.

Et si vous cherchez clairement à produire des fruits en quantité significative, de manière durable tout en favorisant aussi une belle biodiversité, alors c’est le verger naturel en permaculture qui vous correspondra le mieux.

Enfin, pour les plus motivés d’entre vous qui n’arriveraient vraiment pas à faire un choix, à partir du moment où vous avez un terrain suffisamment grand et du temps pour bien faire votre conception globale (design de permaculture), il est tout à fait possible de combiner les deux en intégrant un verger naturel dans une forêt-jardin ou inversement !

Bonne permaculture à toutes et tous !

Sur le même thème

Les formations principales en permaculture

Les formations complémentaires en permaculture

Abonnez-vous à la Newsletter !

Ne ratez plus aucun de nos contenus, et recevez « Le guide du permaculteur débutant »

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

Permaculture Design

Cet article a été rédigé par l’équipe du Bureau d’étude PermacultureDesign.

Laisser un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *