Qu’est-ce qu’une guilde ?

En tant que « professeur principal » en permaculture, la nature nous montre la voie à suivre pour un maximum de résilience, d’efficacité énergétique et de productivité.

Les guildes de permaculture sont, en fait, le fruit de l’observation attentive et de l’imitation du « professeur Nature »

Par l’observation contextuelle de la nature, on retrouve des associations naturelles récurrentes de plantes sauvages qui ne sont pas dues au hasard. Ayant choisi de pousser naturellement ensemble, ces plantes sauvages sont plus fortes que si elles poussaient séparément grâce aux services mutuels et diversifiés qu’elles se rendent, par exemple :

  • Rendre accessibles en surface, les nutriments venus des profondeurs (captés grâce à un système racinaire puissant), via la perte de feuillage qui se décomposera ensuite en surface au sol.
  • Fixer l’azote de l’air dans leur racine avec l’aide de bactéries et le rendre disponible dans le sol, lorsque les racines meurent, pour les plantes voisines.
  • Décompacter, aérer le sol grâce à leurs racines.
  • Couvrir le sol et ainsi le protéger des intempéries, lessivage, évaporation… fournissant aussi un garde-manger pour la faune et microfaune du sol.
  • Favoriser les mycorhizes, ces associations symbiotiques vertueuses entre champignons et racines des plantes (le champignon rétrocède à la plante via ses racines une partie des minéraux [azote, phosphore…] et de l’eau qu’il a captée dans le sol et la plante, « en échange », fournit au champignon des glucides qu’elle a produits par photosynthèse, un magnifique exemple de partenariat gagnant-gagnant !)
  • Attirer les pollinisateurs indispensables à la reproduction de nombreux végétaux
  • Attirer les animaux favorisant la dispersion des graines
  • Repousser les ravageurs 
  • Aider à lutter contre les maladies
  • Créer un « rempart » de protection contre certains herbivores
  • etc.

Cette étude des communautés de plantes sauvages s’appelle la phytosociologie. Cette discipline botanique très intéressante n’est cependant pas à la portée de tous. Heureusement, des scientifiques, permaculteurs, agriculteurs expérimentent et travaillent à rendre ce savoir accessible. Mark Shepard, par exemple, se base sur ces communautés naturelles de plantes sauvages pour développer ce qu’il appelle une agriculture de régénération, à découvrir dans son interview ici.
Et pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’étude des communautés de plantes propres à leur contexte, nous vous conseillons de consulter la base de données Sophyà l’adresse suivante : http://sophy.tela-botanica.org/aiguille.htm

En imitant ces associations sauvages naturelles, on peut ainsi former des communautés de plantes cultivées, appelées « guildes » en permaculture, semblables à celles des plantes sauvages qui, ensemble, seront plus fortes et plus prospères 😃

L’intérêt d’une guilde de permaculture est donc de créer un écosystème nourricier et utile pour les hommes qui sera résilient (résistant aux chocs : événements climatiques stressants, attaques de ravageurs, de maladies), biodiversifié (en terme de production et donc de récoltes), productif (grâce aux associations vertueuses), durable (de plus en plus autonomes année après année) et économique en terme d’énergie fossile et de travail à fournir, car les dépenses seront principalement concentrées au départ dans la mise en place de la guilde, puis, avec le temps, uniquement dans les récoltes.

Trouvant les guildes extrêmement intéressantes pour l’abondance qu’elles apportent, nous avons travaillé afin de vous permettre de mettre rapidement en place chez vous de tels systèmes durables hautement productifs.Pour cela, nous avons choisi 11 arbres fruitiers communs autour desquels nous avons conçu des guildes efficaces relativement « passe-partout », adaptées aux climats tempéré, océanique ou méditerranéen. (En revanche, elles ne seront pas adaptées aux climats d’extrêmes froids, arides ou tropicaux)
Pour en savoir plus sur les guildes autour des arbres fruitiers, voir d’autres vidéos explicatives et consulter gratuitement une de nos 11 fiches techniques sur ces guildes, rendez-vous à cette adresse : http://www.formations-permaculture.fr/ft005-pdv?aff=bmtnj6&cpg=56ba2

N’hésitez plus, plantez votre abondance, grâce aux guildes de permaculture !!!

Retrouvez notre article sur ce livre en cliquant ici.

Trees for Gardens, Orchards and Permaculture

« La forêt-jardin »

Créer une forêt comestible en permaculture pour retrouver autonomie et abondance

Livre de Martin Crawford, préfacé par Rob Hopkins et Charles Hervé-Gruyer
352 pages, édité par Ulmer en 2017.

Prix : environ 35 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon   |   Decitre  |  Ulmer

Vous aussi, installez vos guildes autour de vos arbres fruitiers !

La biodiversité que ces guildes ajouteront à votre jardin vous permettra de profiter au mieux de l’abondance naturelle tout en favorisant la vie sous toutes ses formes. Votre « écosystème cultivé » n’en sera que plus résilient. Pour en savoir plus, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Invitez la permaculture dans votre jardin

Avec nos fiches techniques détaillées, démultipliez vos récoltes tout en favorisant la vie sous toutes ses formes grâce aux guildes autour des arbres fruitiers.

Mots clés

guilde, permaculture, association, plantes, design, PermacultureDesign, végétaux, arbres, arbustes, fruitiers, champignons, strates, observer, imiter, optimiser, associer, planter, compagnes, communauté, polyculture, jardin, forêt, biodiversité, jardinage, naturel, nature, agroforesterie, ensemble, service, mutuel, bénéfique, vertueuse, succession écologique, climacique, climax, architecture végétale, multi-étagée, mycorhize, phytosociologie, aménagement, comestibles, médicinaux, utiles, modèle agricole, pérennes, vivaces

#PermacultureDesign #Permaculture #AssociationsVegetales #CommunautesVegetales #Guildes #SuccessionEcologique #Observer #ImiterLaNature #associations #PlantezVotreAbondance #StrategiePermacole #agroforesterie #ProfesseurNature

Sur le même thème

Le fraisier des Indes

Petite contrefaçon réussie des fraises des bois, le fraisier des Indes, ne brille pas par la saveur de ses fruits, mais cela ne l’empêchera pas de rendre de bons services au jardin notamment comme couvre-sol. Permaculture Design décline toute responsabilité en cas...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

4 Commentaires

  1. LAHM

    J’ai acheté les fiches des guildes sur les arbres fruitiers et je m’en suis inspirée pour concevoir deux guildes adaptées à mon jardin. Je n’avais pas trop d’idées sur les espèces à planter et les fiches m’ont permis de savoir quelles plantes associer, de connaître les dimensions à prévoir, de savoir quelles plantes placer au sud, au nord, à l’est ou à l’ouest de la guilde. J’ai pu ainsi dessiner un plan de plantation aux dimensions de mon jardin (jardin pas très grand et tout en longueur) et je vais bientôt aller chercher les plantes chez Walter, avant de me lancer dans la plantation puis, j’espère, faire les premières récoltes !

    Réponse
  2. aurélie

    Bonjour,

    J’aurais aimé voir la fiche gratuite mais je ne la trouve pas, pouvez vous m’indiquer ou la trouver?

    Cordialement,

    Aurélie

    Réponse
  3. DamiEn

    Bonjour

    Est-il possible de retrouver le même type d’information pour le potager ?

    Merci !

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This