Le jardin mandala en permaculture : un support de culture beau et inspirant

Le jardin mandala en permaculture : un support de culture beau et inspirant

Le jardin mandala en permaculture : un support de culture beau et inspirant

Le mot « mandala » nous vient du sanskrit (langue indienne ancestrale) et signifie « cercle », « unité »Le cercle étant un modèle naturel courant (forme de nombreuses fleurs, fruits, baies, graines, mais aussi du soleil, de la lune…), c’est tout naturellement qu’il a trouvé une place de choix en tant que forme intéressante dans les jardins en permaculture. 

Aujourd’hui, ce que l’on appelle un jardin mandala est donc, par extension, un jardin de forme ronde, mais qui peut être très divers au niveau de ses composantes. Voyons donc de plus près ce que l’on appelle un jardin mandala en permaculture !

Caractéristiques principales d’un jardin mandala en permaculture

À l’origine, les mandalas nous viennent d’Inde et sont des dessins, plus ou moins éphémères, souvent peints ou faits de sable, très colorés, très travaillés, en forme de cercles remplis de divers symboles et représentations divines. Dans l’hindouisme et le bouddhisme, ils servent notamment de supports à des méditations ou des rites.

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de mandala bouddhiste avec le symbole du OM tibétain en son centre, généralement fait pour méditer.

L’orientation traditionnelle du jardin mandala

Ce que l’on appelle un jardin mandala en permaculture s’est, en grande partie, affranchi de cet aspect religieux, mais il en conserve certaines caractéristiques de bases comme l’importance de son orientation interne selon les points cardinaux. C’est pourquoi, en général, les entrées principales d’un jardin mandala seront orientées vers chacun des points cardinaux, ce qui est bien pratique pour se repérer dans l’espace.

Cependant, respecter cette orientation n’est pas obligatoire, car, selon le contexte et ce qui va composer l’intérieur du jardin mandala, d’autres orientations peuvent être plus pertinentes dans certains cas. De même, cette orientation spécifique par rapport aux points cardinaux n’empêche pas de créer d’autres types de cheminements intérieurs et extérieurs pour faciliter la circulation dans le jardin mandala comme pour accéder à celui-ci et cela en fonction de son terrain, ses éléments et son contexte unique.

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de jardin mandala en permaculture incluant dans son design des buttes et des spirales aromatiques, réalisé sur la ferme de Desnié en Belgique. Source : desniepermaculture.com

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de jardin mandala en permaculture avec divers cheminements possibles en plus des 4 principaux orientés selon les 4 points cardinaux. Source : permaculteur.com ©VivreAuTempsJadis

La symbolique des éléments de la vie dans le jardin mandala

Comme dans les mandalas indiens, certains permaculteurs conservent également l’idée d’avoir dans son jardin mandala un espace où l’orientation est, en plus, liée aux 4 éléments de la vie sur terre: l’eau au Nord symbolisée par les légumes feuilles, le feu au Sud par les légumes fruits, l’air à l’Est par les légumes fleurs et la terre à l’ouest avec les légumes racines.

Bien sûr, rotations potagères obligent, ce type de pratiques nécessite une certaine souplesse et il est conseillé de raisonner plutôt en termes de mélanges avec des dominantes de tel ou tel type de plantes selon les espaces pour éviter de voir apparaître, au fil des années, de trop grands déséquilibres au niveau des sols.

À chacun son jardin mandala

Ceci dit, on peut faire un jardin mandala, donc globalement rond, sans pour autant appliquer ces contraintes d’orientations et de rappel des 4 éléments à l’intérieur. Chacun fera selon sa sensibilité !

De plus, un jardin mandala ne sera pas forcément potager, il peut être dédié à la culture ornementale, aromatique, médicinale ou encore être un savant mélange de tout cela ;).

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Jardin mandala en permaculture de la ferme de Desnié en Belgique qui inclue une grande biodiversité, des légumes, des fleurs, des aromatiques… un mélange harmonieux et beau ! Source : desniepermaculture.com

Les supports de cultures internes au jardin mandala seront eux aussi différents d’une personne à une autre : non seulement les types de buttes utilisées peuvent être très divers (culture sur butte, platebande, butte arrondie avec ou sans bordure, culture en lasagne, hugelkultur…), mais leurs formes également. Le dessin interne formé ainsi par l’ensemble des espaces cultivés d’un jardin mandala sera, lui aussi, propre à la personne qui l’a créé. En effet, là où certains aimeront retrouver des lignes droites pour leurs buttes à l’intérieur du cercle du mandala, d’autres préféreront les courbes…

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de mandala jardin potager privilégiant les courbes, faites de buttes de terre arrondies et généreusement paillées. Ensemble réalisé par un de nos stagiaires, Daniel, en Haute-Garonne.

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de butte ondulant comme un serpent pour entourer un jardin mandala en permaculture, réalisé par Mathieu Foudral avec son association Prise2Terre dans le Cantal. Source : prise2terre.wordpress.com

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de dessin original à l’intérieur d’un jardin mandala en permaculture. Source : seligonia.wordpress.com

C’est pourquoi, en fait, il y aura autant de jardins mandalas que de permaculteurs et permacultrices, car chacun le créera selon ses envies, son contexte et sa sensibilité.

Jardin mandala et principes de permaculture :

Favoriser la diversité et les effets de bordures :

Qu’on en fasse un pour des raisons pratiques, esthétiques ou encore spirituelles, un jardin mandala est, en tous cas, propice au mélange des cultures, des couleurs, des odeurs et contraste beaucoup avec des espaces standardisés en monoculture. Il forme, en effet, des ensembles originaux, très colorés et très diversifiés où les microclimats et effets de bordures sont nombreux et favorisent le développement d’une biodiversité faunistique et floristique très intéressante. 

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de jardin mandala en permaculture sur la célèbre Ferme du Bec Hellouin en Normandie: potager à la fois beau et productif, ce jardin mandala de 800 m2 est aménagé avec des buttes permanentes rondes sans bordures spécifiques. ©fermedubec.com

Ils sont généralement de véritables havres de paix où la nature est florissante, foisonnante, voire carrément exubérante ! De plus, le fait de concentrer les cultures dans une forme ronde semble favoriser les synergies entre les plantes et les interactions positives.

Tout se jardine

Par ailleurs, les jardins mandalas permettent aux personnes qui s’en occupent de se recentrer et de se reconnecter à leur environnement, car c’est un espace où tout est mis en oeuvre pour favoriser l’harmonie avec la nature et dans lequel les hommes comme les plantes et les animaux se sentent bien, apaisés !

Un jardin mandala peut donc être une grande source de bien-être pour ceux qui le pratiquent voire un véritable soin pour le corps et pour l’âme qui permet de travailler en même temps que sa zone 01 (zone potagère proche de l’habitation), sa zone 00 (c’est-à-dire nous-mêmes et notre développement personnel). 

Commencez petit et étendez-vous si nécessaire

Il n’y a pas de règle concernant les dimensions que doit avoir un jardin mandala, il peut faire quelques mètres de diamètre comme plusieurs dizaines de mètres. Cependant, comme pour tout projet en permaculture, nous vous conseillons de bien garder en tête le principe « commencer petit » afin de créer un jardin mandala dont vous pourrez réellement bien vous occuper.

En effet, un jardin mandala sera soumis aux mêmes aléas qu’un jardin classique. Ainsi, comme tout écosystème cultivé par l’homme, il nécessitera des interventions de votre part, des soins et de l’attention pour être florissant, il sera donc important que ses dimensions correspondent à ce que vous êtes en mesure de gérer !

Chaque élément est placé selon ses relations avec les autres

Quand on projette de faire un jardin mandala en permaculture, avant de se mettre en action, il est important de le voir comme un élément de design à part entière, d’en étudier les besoins et les produits pour pouvoir ensuite le mettre en relation avec les autres éléments de son projet afin que ses besoins soient remplis au maximum par les autres éléments environnants (besoin en eau, en mulch, en compost…) et qu’à l’inverse, ses produits profitent à d’autres éléments (par exemple production mellifère pour des ruches proches…). Cette réflexion de design aura un impact énorme sur le fonctionnement quotidien de votre jardin mandala, sur l’impact qu’il aura dans votre environnement et aussi sur l’énergie qu’il vous demandera pour l’entretien, les plantations, les récoltes…bref sur sa réussite globale.

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de jardin mandala en permaculture incluant en son centre un arbre. Source : designmag.fr

Planifier l’efficacité énergétique

Dans la continuité du principe précédent, la zone où sera placé votre jardin mandala par rapport à votre lieu de vie aura un impact énorme sur vos actions au quotidien. Ce placement dans telle ou telle zone dépendra notamment de la vocation de votre jardin mandala : s’il s’agit d’un jardin à vocation potagère, aromatique ou médicinale, il aura de bonnes raisons d’être placé dans la zone proche de votre lieu de vie, de passage fréquent, en zone 01. S’il est dédié à de la culture fruitière avec principalement des arbustes et arbres fruitiers, il pourra être en zone 2 ou 3, s’il est dédié à des productions mellifères pour des abeilles domestiques, il pourra être en zone 3 ou 4, proche des ruches…tout cela dépendra donc du projet de chacun, mais c’est un travail de design que nous vous conseillons de ne pas négliger pour vous épargner des efforts inutiles par la suite ;).

Un travail unique à faire au regard de son contexte

Même si on ne le fera pas ici, si vous avez l’intention de réaliser un jardin mandala en permaculture, nous vous invitons à passer cet élément jardin mandala à travers de prisme de chacun des principes de permaculture afin de voir comment mettre votre projet en adéquation avec le maximum d’entre eux. Il s’agit d’un travail à faire plutôt à titre individuel ou au sein d’un collectif lorsque le projet est commun tant les réponses et décisions à prendre dépendront du contexte propre à chaque projet et chaque personne ou groupe de personnes.

Faire son propre jardin mandala en permaculture

Une fois que vous avez une idée claire de taille et d’emplacement général pour votre futur jardin mandala, prenant en compte les autres éléments de votre projet, commencez par faire un dessin papier du mandala que vous aimeriez réaliser. 

Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de dessin préparé en amont de la réalisation concrète d’un jardin mandala en permaculture. Source : prise2terre.wordpress.com

Cela laisse évidemment la place à une grande créativité très stimulante et ludique qu’il faudra, quand même, tempérer par une réflexion sur la faisabilité en termes de formes et structures et par une vision réaliste et pratique quant à la mise en place du jardin mandala et l’entretien nécessaire ! Si vous faites des formes très biscornues et fines, elles pourront être un vrai casse-tête à réaliser concrètement sur place et encore plus à maintenir dans le temps !

Ensuite, donnez-vous du temps pour :

  • prendre du recul par rapport à votre premier dessin, revenir dessus, le faire évoluer,
  • bien réfléchir aux formes et dimensions des supports de cultures, mais aussi des allées et chemins pour pouvoir circuler au mieux, y compris avec du matériel de jardinage type brouette par exemple,
  • trouver le type de butte ou d’espace de culture qui vous conviendront le mieux par rapport aux formes choisies pour votre mandala, mais aussi par rapport à votre contexte et la vocation du jardin mandala souhaité (butte type Philip Forrer, Hugelkultur, lasagne…).
  • lister les facteurs limitants existants (vents dominants, zone sèche ou trop humide…) à prendre en compte et y trouver une parade.
  • faire votre plan de plantation précis en anticipant les développements des végétaux à maturité afin de les placer au mieux dans l’espace dédié.
Un jardin mandala en permaculture requiert un agencement spécifique avec des buttes et divers supports de cultures pour créer un espace beau, harmonieux et inspirant riche en biodiversité.

Exemple de plan de plantations détaillé à l’intérieur d’un jardin mandala en permaculture. Source : prise2terre.wordpress.com

À l’issue de ces diverses réflexions dont la liste est loin d’être exhaustive, vous pourrez vous mettre en action et réaliser votre propre jardin mandala comme celui de Sophie et Yoann, stagiaires des formations PermacultureDesign qu’on vous invite à découvrir en vidéo ci-dessous :

 

Autre vidéo intéressante : un timelapse sur la réalisation d’un jardin mandala en permaculture en Belgique sur la ferme Desnié :

Trouvez rapidement quel type de butte vous conviendrait le mieux !

Grâce à notre formation en ligne « Choisissez votre support de culture idéal », gagnez du temps pour trouver facilement quel support de culture vous correspond le mieux en profitant de nos années d’expertise et travaux de recherches sur les buttes de permaculture ! Cliquez sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus !

Vous souhaitez produire tout ou partie de votre alimentation en la cultivant vous-même ? Faire des buttes ne sera pas forcément une bonne idée dans votre cas. Trouvez le support de culture le plus adapté à votre contexte et vos objectifs de production grâce à notre formation vidéo en ligne « Choisissez votre support de culture idéal ».

Mots clés
Jardin mandala, Mandala jardin, Jardin mandala permaculture,

Sur le même thème

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.