La massette à larges feuilles

La massette à larges feuilles

Au clair de la lune, si vous n’avez plus de feu, faites pousser des massettes à larges feuilles winking face !
Elles serviront non seulement à allumer votre poêle et votre barbecue, mais possèdent tellement d’autres utilités que vous serez bluffé !

Attention

Permaculture Design décline toute responsabilité en cas d’usage autre qu’informatif de ces données. Il vous appartient de vérifier ces informations précisément.

Données sur le contexte de développement de la plante : elles décrivent un contexte considéré par nos sources ou notre expérience comme idéal pour le développement de celle-ci. Cela ne veut pas dire que dans d’autres contextes ces plantes ne pourront pas vivre. N’hésitez pas à tester chez vous, la nature nous réserve toujours des surprises 😉

Comestibilité : vérifiez toujours les informations avec des ouvrages spécialisés. De même, des plantes aux apparences similaires à celles que vous allez mettre en place peuvent arriver naturellement à côté de celles-ci (oiseaux, auxiliaires...), il convient donc d’être toujours vigilant et de ne pas les consommer si vous avez le moindre doute.

Fonctions écologiques de la Massette à larges feuilles

  • Purificateur de l’eau
  • Élimine les hydrocarbures et les métaux lourds
  • Fixateur d’azote
  • Les oiseaux se servent des fleurs duveteuses pour garnir leur nid.
  • Mellifère
  • Accueil de la biodiversité

Usages humains de la Massette à larges feuilles

  • Ornemental/décoratif (Fleurs à sécher)
  • Plante couramment utilisée en phytoépuration
  • Vannerie
  • Papier
  • Améliorateur de compost
  • Fourrage animal
  • Divers usages alimentaires (rhizomes, jeunes pousses, jeunes fleurs, pollen)
  • Source de paillage pour le jardin

La fibre de la massette est utile pour rempailler les chaises ou pour fabriquer des tapis, des chapeaux, du papier…
Les fleurs femelles pelucheuses fournissent une fibre végétale utile pour bourrer les oreillers et peuvent servir de matériau d’isolation naturel. Au Japon, elles garnissent les matelas Futon.
Le cœur de la quenouille trempé dans de la graisse servait autrefois à réaliser des bougies. C’était tellement courant, il y a longtemps qu’il existait des supports spécialement conçus pour ce type de bougies !
Les tiges et feuilles séchées peuvent être utilisées comme allume-feu.
Le chaume de la plante peut être utilisé pour recouvrir les toits.

Comestibilité de la plante

Le pollen des fleurs mâles est comestible et très riche en glucides. Il se mêle à la préparation de crêpes ou de pancakes en remplaçant 1/3 de la farine par ce précieux pollen jaune. Il peut aussi remplacer le safran dans la préparation d’un riz pilaf. On peut le saupoudrer sur les yaourts et autres mets.

Les inflorescences femelles, avant maturité, peuvent être mangées sur leur axe à la façon d’un épi de maïs après avoir été cuites à la vapeur ou grillées.

Les très jeunes pousses, blanches et juteuses, se mangent crues et leur goût fait penser à celui de la noisette. De même, les bases blanches des feuilles, recouvertes par les feuilles supérieures, se mangent crues avant la floraison et rappellent, en goût, le cœur de palmier.

Les rhizomes sont une excellente source d’amidon naturel très nutritif, ils se mangent, en toutes saisons, crus ou cuits après avoir été épluchés. Séchés et concassés, ils serviront à faire de la farine. La meilleure période pour les consommer reste cependant la période de repos végétatif quand les parties aériennes de la plante sont mortes.

Médicinal

Les cataplasmes de racines ou de feuilles mêlées d’huile servent à guérir les plaies, brûlures, piqûres, ecchymoses et coupures.

La cendre des feuilles peut servir d’antiseptique ou de produit hémostatique.

Une goutte de l’excrétion recueillie à la base de la plante peut soigner les maux de dents et les petites plaies.

Les feuilles et le pollen sont diurétiques.

En usage interne, elle peut être utilisée dans le traitement des calculs rénaux, les règles douloureuses, les saignements utérins anormaux, les douleurs après l’accouchement, les abcès, le ténia et certains cancers.

Le saviez-vous ?

En Russie et en Ukraine, les jeunes pousses comestibles sont surnommées les asperges cosaques.

Exposition Soleil
Texture de sol Préfère les sols plutôt lourds, argileux
Humidité du sol Humide
Aime avoir les racines dans l’eau (jusqu’à 30 à 40 cm de profondeur)
Besoin en matière organiques Beaucoup, aime les sols riches
PH du sol Tous types de sol avec une préférence pour les sols légèrement basiques
Rusticité en ° Peut résister jusqu’à -20° C
Largeur Tige de 2 à 3 cm d’épaisseur
Hauteur 1,5 à 3 m
Racine Rhizome
Strate ​​Strate aquatique hélophyte
Durée de vie ​​15 à 20 ans
Croissance ​​Très rapide
La massette à larges feuilles est considérée comme une plante invasive à contenir si l’espace dédié à sa culture est compté.
Avis du designer ​Une superbe plante de la strate hélophyte (avec les racines dans l’eau) très multifonctions. Que ce soit pour de la phytoépuration, pour des zones de lagunage de piscines naturelles, pour servir de brise-vue saisonnier (en été au moment de la baignade) ou encore pour créer des abris pour la biodiversité, cette vivace à croissance rapide est extra et fournira un remarquable mulch pour le jardin en plus de récoltes comestibles surprenantes (sauf évidemment si elle est utilisée comme plante d’épuration auquel cas on s’abstiendra de la récolter). Elle a donc toute sa place dans vos designs de permaculture incluant des zones humides. Attention toutefois à son caractère envahissant si la place vous est comptée, pensez à la contenir avec des barrières anti-rhizomes. Et surtout, réfléchissez bien à son placement pour éviter qu’elle n’étouffe d’autres plantes voisines, mais aussi pour maximiser ses interrelations avec les autres éléments de votre design dont les produits et/ou les besoins pourraient être liés à ceux de la massette. Cela vous permettra de l’implanter en toute sérénité et de ne pas avoir à la déplacer plus tard !
Cycle de reproduction Vivace
Type de feuillage Caduc
En savoir plus...

Besoins écologiques

Exposition

L’exposition correspond à la luminosité considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal de la plante, ou de sa fructification.

Texture de sol

La texture de sol décrite ici correspond à celle considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal du réseau racinaire de la plante. Pour connaitre la texture de votre sol, cliquez ici.

Humidité du sol

Les différents types d’humidité du sol qui ne limite pas le développement normal de la plante.

PH du sol

Le PH (potentiel hydrogène) de sol décrit ici correspond à la valeur considérée comme la plus adéquate pour le développement optimal du réseau racinaire.
Très acide : de 0 à 4
Acide : de 4 à 5,5
Légèrement acide : de 5,5 à 7
Neutre : 7
Légèrement basique : de 7 à 8,5
Basique : de 8,5 à 10
Très basique : de 10 à 14

Zone de rusticité

Température maximale exceptionnelle supportée par la plante.


Architecture

Les largeurs (diamètres) et les hauteurs des plantes indiquées sont celles atteintes à maturités (en mètres) sous nos contrées sans taille ou contrôle de la forme.


Design

Strates

Strate(s) de végétation à laquelle appartient selon nous cette plante pour la création d’un jardin-forêt. Pour en savoir plus sur les différentes strates, cliquez ici.

Durée de vie

Il s’agit de la durée de vie estimée du végétal. Pour facilité le choix nous l’avons classé en trois grandes catégories liées au cycle de la succession écologique.
Pionnier : moins de 15 ans
Forêt secondaire : entre 15 et 100 ans
Forêt primaire : 100 ans et plus

Croissance

La croissance correspond à la longueur de croissance d’un jeune pousse sur une année.
Très rapide : plus de 4 m/an
Rapide : au moins 2 m/an
Moyenne : entre 30 cm et 2 m/an
Lente:  moins de 0,3 m/an

Avis du designer

L’avis de notre bureau d’études sur cette plante.


Caractéristiques

Cycle de reproduction

Annuel : Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, (c’est à dire de la graine à la production de nouvelles graines) ne dure qu’une année.
Bisannuel : Les plantes bisannuelles sont des plantes dont le cycle de vie, (c’est à dire de la graine à la production de nouvelles graines) s’effectue en général sur 2 années.
Pérenne : Une plante pérenne, ou plante vivace est une plante pouvant vivre plusieurs années (herbacées ou arbres).

Feuillage

Caduc : Si une plante perd la totalité de ces feuilles dans l’année (généralement en automne) et le renouvelle ensuite (généralement au printemps), ont dit que la plante à un feuillage caduc.
Persistant : Si une plante garde son feuillage toute l’année, on parle de feuillage persistant
Semi-persistant : Lorsqu’une plante conserve une partie de son feuillage toute l’année, mais si les feuilles sont souvent remplacées à belle saison.

Nom botanique ​​Typha latifolia
Nom commun ​​Massette à larges feuilles
Autres appellations ​​Roseau à massette, rauche, quenouille, masse d’eau
Nom anglais ​​Cattail, Bulrush, Reedmace, Catninetail, Cumbungi, Raupo, broadleaf, common bulrush, common cattail, cat-o’-nine-tails, great reedmace, cooper’s reed
Famille ​​Typhaceae
Genre ​​Typha

La massette à larges feuilles est une plante originaire de l’hémisphère nord. Sa répartition géographique actuelle est très large : Amérique du Nord et du Sud, Europe, Asie ainsi qu’Afrique du Nord et Afrique tropicale.

Les principaux types d’habitats où l’on rencontre la massette à grandes feuilles sont les étendues d’eau douce : mares, étangs, rivières, prairies humides, marais, tourbières et lac. On en trouve dans quasiment toute la France et en Corse, et presque partout dans le monde à condition que le sol soit très humide.

Elle ne supporte pas le sel.
Pas de maladie connue. Parfois sensible aux pucerons.

Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
 oui oui  oui
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sép. Oct. Nov. Déc.
 oui oui oui oui

Culture de la massette

Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
division division division
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc.
Oui Oui Oui
Propagation ​​Le semis est déconseillé, car assez délicat à réussir, on lui préférera la division du rhizome beaucoup plus simple et facile à réussir.
Conseils de plantation ​Plantations de rhizomes en sol humide, sous 20 à 40 cm d’eau pour l’espèce latifolia, au printemps après les dernières gelées nocturnes.
Astuce du pépiniériste ​​Pour éviter d’être envahi par les massettes à larges feuilles, espèce la plus traçante du genre, prévoyez l’installation d’un « bloque-rhizome » aussi appelé une barrière anti-rhizome autour de la zone dans laquelle les plants doivent être contenus. Surtout, choisissez bien l’emplacement de vos massettes pour qu’elles ne colonisent pas l’habitat d’autres plantes et que vous n’ayez pas à les déplacer, ce qui serait extrêmement compliqué pour y parvenir complètement.

Où trouver cette plante ?

Vous pouvez commander la plante chez votre pépiniériste habituel ou le commander en ligne ici :

Gros plan sur la massette et son évolution au fil des saisons.
https://www.youtube.com/watch?v=1YT-WTub8sk

Découvrir la massette avec François Couplan.
https://www.youtube.com/watch?v=HeZV881N0bU

Le régal végétal

« Le régal végétal »

Reconnaître et cuisiner les plantes comestibles

Livre de François Couplan
528 pages, édité par Sang de la Terre en 2015.

Prix : environ 39 €

Références complètes (éditeur, ISBN…), descriptions et avis des lecteurs sur :
Amazon   |   Decitre   |   Unithèque

Mots clés

permaculture, design, permacultureDesign, plante, typha, typha latifolia, massette, roseau à massette, quenouille, rauche, fiche, utilité, jardin-forêt, plante aquatique, semi-aquatique, strate hélophyte, agroforesterie, planter, besoins, caractéristiques, comestible, fleurs, fruits, architecture, reproduction, culture, usages, comestibilité, fonction, habitat, environnement, botanique, informations, écologie, taxonomie, propagation, multiplication, phytoépuration

#PermacultureDesign #Permaculture #Massette #MassetteALargesFeuilles #TyphaLatifolia #RoseauAMassette #Quenouille #PlantezVotreAbondance #FichePlante #JardinForet #Agroforesterie #PlanteUtileEnPermaculture #StrateHelophyte #PlanteAquatique

Sur le même thème

Créer collectivement un jardin-forêt en permaculture : épisode 2, les premières plantations

Comme je l’ai évoqué dans l’article consacré à la genèse de notre forêt-jardin ; en décembre 2016, nous avons alloué un budget à la forêt comestible pour l’année 2017. Avec une enveloppe de 2 100 euros, il ne restait plus qu’à s’y mettre pour de bon. Voici un aperçu...

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

1 Comment

  1. Olivier @Nature-simple.com

    Bonjour,

    Merci pour votre fiche très claire.
    Mon plan d’eau est régulièrement colonisé par des ragondins dont je n’arrive pas à me défaire…
    Risquent-ils de dévorer les jeunes plans de massettes ?

    Merci d’avance,

    Olivier

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This