Gravité, soleil, vent, eau…La permaculture est avant tout histoire de gestion et de planification et d’efficacité énergétique. Mais afin de pouvoir remplir correctement son seau, il convient en premier lieu d’en boucher les fuites. En matière d’énergie domestique, il en va de même. Avant de penser à produire soi-même son énergie, il conviendra de modifier nos structures et nos comportements afin de tendre vers un maximum d’efficacité énergétique.  J’ai écris cet article avec Lionel Noillatas, Gérant de Soleol-énergie et intervenant sur les cours de design en permaculture de PermacultureDesign, et à l’heure des fameux « diagnostiques de performances énergétiques » des habitations, nous démystifions pour vous cette fameuse notion d’efficacité énergétique.

Beaucoup de gens savent aujourd’hui ce qu’est la sobriété et l’efficacité énergétique, je ne vais donc pas expliquer ce que cela est.
Dans une habitation, il est à convenir que les besoins sont de s’abriter, de cuisiner, de conserver les aliments, de se chauffer (éventuellement de rafraichir), de pouvoir y vivre agréablement.

Dans la société dans lequel nous vivons, malheureusement basé sur la consommation et le P.I.B, nous nous retrouvons avec des consommations d’énergie pouvant aller de 20 000 à 50 000 kw/h par foyer, toutes énergies confondues: électricité, gaz, fuel, etc…

Le bâtiment est de plus, un des secteurs les plus énergivores de nos société conditionnée par les lobbys, la recherche de la croissance, la consommation. Alors que faire pour atteindre cet objectif d’efficacité énergétique?

Une habitation bioclimatique très efficace et économe

Une habitation bioclimatique très efficace et économe

 

L’efficacité énergétique/s’abriter :

Est-ce que tout ce qui nous entoure est bien nécessaire?  Facilité d’appuyer sur des boutons, tout se fait automatiquement, et sans effort. Certaine avancées technologiques peuvent se défendre bien sur, mais la plupart de nos produits domestiques ressemblent plus aujourd’hui à des outils d’esclavage, il nous faut sans cesse avoir plus d’argent pour acheter, entretenir et nourrir tous ces objets.

Mais, revenons à nos habitations.

L’efficacité énergétique c’est tout d’abord le bioclimatisme. Orientation de la maison vers le sud, vitrage plein sud pour faire entrer les calories solaires de manières passives, zone tampon au nord (où l’on peut conserver les aliments sans énergie d’ailleurs), brise-vent végétaux persistants au nord à l’extérieur (20% de consommation d’énergie en moins pour le chauffage), végétaux caduques au sud pour l’ombre et la fraicheur, inertie thermique dans l’habitation, etc…. Rien que la conception judicieuse de notre habitation nous permet de limite considérablement la demande en énergie pour chauffer, rafraichir, etc…Le bioclimatisme est le premier pas vers l’efficacité énergétique de nos habitations.

Principes de base du bioclimatisme

Principes de base du bioclimatisme

Ensuite entrons dans la maison et commençons par la cuisine, un des premiers besoins etant de se nourrir. Il nous faut simplement préparer, cuire certains de nos aliments, et les conserver.  Alors, que jugez-vous utile dans votre cuisine et pourquoi? Certaines cuisines aujourd’hui ressemble plus à des vaisseaux en orbite qu’a un habitat sur terre. La question à se poser pour chacun des éléments est à mon sens: ai-je vraiment besoin de cet appareil, quel est son coût écologique de fabrication, transport, fonctionnement, et recyclage par rapport au service qu’il me rend ? Par exemple : aie-je besoin de brancher mon réfrigérateur toute l’année, sachant que l’hiver, je bénéficie facilement d’une pièce froide? Est ce que j’utilise vraiment mon réfrigérateur comme un rafraichisseur d’éléments périssables et fragiles ou comme un placard? L’efficacité énergétique nous pousse à porter une réflexion sur nos comportements mais par forcément de changer radicalement nos vies!

Prenons un autre exemple: le micro-onde.
Les points positifs: pratique et réchauffe un plat très vite.
Les points négatifs: il consomme beaucoup d’énergies, pour la cuisson: il est déplorable, et est néfaste pour la santé, ionisation des aliments, rayonnement U.H.F cancérogène, avec un coût environnemental non négligeable de par son obsolescence programmée. N’est-ce pas un prix cher à payer pour aller un peu plus vite? Même en milieu urbain, ce genre de produits ne sont pas du tout indispensables.

Continuons dans les exemples, la cuisinière poêle de masse ou le rocket-stove :
Les points positifs: par sa masse, il bénéficie d’une grande inertie et nous mitonne de bon petit plat. Il est, de par son efficacité énergétique, peu consommateur. Pas d’obsolescence programmée pour ce genre d’équipement, il consomme de l’énergie renouvelable ( bois), a plusieurs fonctions: chauffage et cuissons.
Les points négatifs: est plus contraignant que les appareils modernes, il génère un peu de poussière et il faut soit faire du bois, soit récupérer du bois (un filon extraordinaire en ville) pour les gens issus des milieux urbains.

Miniature formation rocket stove

Concernant le chauffage, beaucoup de personnes estiment qu’il faut 20° dans leur habitation, pour obtenir cette température ils investissent dans des chauffages puissamment armés en Watt. Erreur plusieurs fois répétée et, par expérience, l’isolation d’une maison, vaut tous les chauffages du monde, à titre personnel, il me faut 3000 W pour chauffer 77 m2 de mon habitation actuelle par -10°. Privilégiez donc une isolation la plus efficace possible et adaptée à votre climat. Cela devra être votre principale préoccupation en matière d’efficacité énergétique avant de vous occuper de chauffage ou de production d’énergie.
N’hésitez pas aussi à gérer l’humidité dans vos habitations. La sensation de confort étant beaucoup plus dépendante de ce facteur que de la température de la pièce. Avons nous la même sensation de confort dans une forêt tropicale à 25° que dans le désert?
Un excellent moyen de réguler le taux d’hygromètrie dans votre habitat, sans consommer d’énergie est l’utilisation de la terre crue, sous forme d’enduit terre, de mobilier de masse ou autre. Deuxième effet Kisscool : ce matériau joue aussi le rôle d’assainisseur naturel de l’air. Les matériaux naturels et locaux sont bien sur, un moyen de plus de faire baisser la facture énergétique de l’habitation.
Matériaux d'isolation ou de stockage de chaleur

Matériaux d’isolation ou de stockage de chaleur naturels

De plus, toutes les énergies ne se valent pas, ne trouvez-vous pas que la chaleur douce d’un poêle de masse est la meilleure et la moins gourmande en énergie? Puis 20°, ne serait-on pas mieux à 19 ou 18 dans les pièces à vivre? L’économie d’énergie en revoyant notre température de confort d’un ou deux degrés serait considérable.

Dans une maison, il faut aussi s’éclairer, beaucoup de personnes négligent souvent cet aspect de l’habitation alors qu’il représente de 10 à15 % de la consommation en énergie.
Bien souvent, il est estimé que mettre un certain prix dans une ampoule LED et dans un système autonome est idiot dans une démarche d’efficacité énergétique, et pourtant!

Un exemple très simple : dans votre pièce de vie, si vous allumez l’hiver de 17 H à 22 H, cela fait 5 H de consommation. Avec les ampoules Halogènes actuelles, votre ampoule perd 80% d’énergie en chaleur donc, si votre ampoule fait 60 W, vous avez déjà une dépense inutile de 80%. Ajoutons à cela une durée de vie limité, ( 2000 ou 3000 H). Je ne vous parle même pas des ampoules LED qui sont vendues dans divers supermarchés, de qualités plus que médiocres. Néanmoins, il existe des revendeurs comme nous chez  Soleol-énergies, qui vous propose des ampoules de qualité, avec des consommations de 1,5 à 7 W, dont la durée de vie est de 35000 à 50000 H, qui ont une efficacité énergétique de 98%. Quasiment pas de pertes en chaleur, recyclables.

Efficacité énergétique 4

De plus, il est possible grâce à ces faibles consommations de mettre en place avec un panneau solaire, une batterie, un convertisseur, un éclairage totalement autonome pour plusieurs décennies.
À titre personnel, mon domicile consomme aujourd’hui si tout est allumé 102 W, ( intérieur, extérieur et atelier), et croyez- moi, c’est Versailles!!! Le tout sur un panneau solaire de 50 W, et une batterie de 60 A/H, à savoir également, que le circuit éclairage est entièrement réalisé en 12 V, très Basse tension de sécurité, limitant aussi les risques électriques.

Depuis 2008, nous nous éclairons gratuitement et à l’abri des turpitudes du réseau. À méditer…

L’efficacité énergétiques, comme vous pouvez le remarquer, est aussi une affaire de planification, de design. Nous retrouvons ici les notions fondamentales de la permaculture. Il serait donc opportun de se poser, et de commencer par le commencement avant tout investissement lourd. N’oublions pas que la plus propre des énergies est celle que nous ne consommons pas!

Pour les puristes, une synérgie conservation de la ligne/moulin et/ou machine à laver à pédale. Bon crouage!!!

Pour les puristes, une synergie : conservation de la ligne/moulin et/ou machine à laver à pédale. Bon courage!!!