Une butte de permaculture, c’est quoi ?

Une butte de permaculture, c’est quoi ?

Toute personne qui s’intéresse à la permaculture a souvent croisé très rapidement dans son parcours de découverte, ce fameux mot « butte ».

Bien qu’il semble être la « vitrine » voire carrément la « star » dont on parle forcément en permaculture, ce que recouvre véritablement ce mot « butte » reste assez mystérieux pour la plupart des gens. Mais alors, une butte de permaculture, c’est quoi exactement ?

On pourrait répondre qu’il s’agit, tout simplement, d’un support de culture, le plus souvent potagère, spécifique au concept de permaculture. Oui, mais voilà : ça n’aide pas vraiment à s’en faire une idée plus claire. Regardons cela de plus près. 😉

Pas une butte, mais des buttes de permaculture !

En fait, le mot « butte » englobe une grande variété de supports de culture différents. C’est un mot valise qui n’aura pas le même sens d’une personne à l’autre, car selon la technique utilisée pour créer telle ou telle butte de permaculture, le résultat ne sera pas du tout le même en termes de rendu visuel, de gestion, de durabilité, de fertilité…

Pour la définir globalement et simplement, on peut dire qu’une butte de permaculture est un support de culture surélevé par rapport à la surface du sol initiale.

Les différences vont venir ensuite en fonction de ce qui va la composer et lui donner sa forme et son contour.

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Il existe une grande diversité de buttes de permaculture, de compositions, formes et contours très différents !

Certaines nécessiteront de creuser le sol, d’autres pas. Certaines auront des bordures (en bois, en pierre…), d’autres pas. Certaines seront faites entièrement de terre rassemblée en monticule plus ou moins aplati sur leur sommet, d’autres incluront, à l’intérieur de la terre qui les compose, des mélanges variables de matières organiques type bois, branchages, tonte, déchets verts…d’autres encore ne comporteront pas de terre au départ (hormis une fine couche superficielle) et ne seront faites que de matières organiques mises à décomposer par l’action de l’eau, des champignons et micro-organismes du sol…

Si l’on ajoute à cela les diverses hauteurs, formes et matériaux utilisables pour créer une butte : on obtient presque autant de sortes de buttes que de permaculteurs 😉

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de buttes permanentes classiques, bombées et composées uniquement de terre, sans contour spécifique.

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de culture sur butte via des plate-bandes permanentes surélevées avec bordures en planche de bois.

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de plate-bandes permanentes surélevées en terrasse avec bordure en rondins de bois.

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de culture sur buttes réalisées façon Hugelkultur (avec du bois dedans) et organisées en forme de mandala.

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de butte de culture façon spirale aromatique avec bordures en pierres blanches.

Faire une butte = faire de la permaculture ?

Autre point qui n’aide pas à bien cerner ce qu’est une butte, c’est la confusion qui règne entre faire des buttes et « faire de la permaculture » !

Au bureau d’études, on entend bien souvent des personnes nous dire : « Je fais de la permaculture, car j’ai fait des buttes dans mon potager ! ».

Hélas, non ! Faire des buttes ne signifie pas faire de la permaculture, loin de là, car la permaculture n’est pas une technique de jardinage ! C’est un concept global avec des éthiques et principes universels et des techniques et outils contextuels ! Pour bien faire la différence entre ce concept et les techniques afférentes et partir sur de bonnes bases en permaculture, nous vous invitons, si ce n’est pas déjà fait ;), à télécharger notre guide gratuit du Permaculteur débutant en cliquant simplement ici.

Il est  fréquent que les personnes pensant faire de la permaculture parce qu’elles ont fait des buttes de cultures reviennent vers nous, déçues en nous disant que la permaculture ne fonctionne pas chez elles et qu’elles préfèrent revenir à leurs anciennes pratiques. Quel dommage !

Cependant, leurs échecs viennent, la plupart du temps, du fait que ces personnes ont fait des buttes de jardinage sans les mettre au regard de leurs objectifs personnels et de leurs contextes particuliers. Elles ont juste vu, en vidéo, à la télé ou sur un blog, une technique de création d’un certain type de butte (dont on a vu plus haut qu’elles peuvent être très diverses). Cette technique les a séduites, car les résultats mis en avant avec ce type de butte correspondaient avec leurs aspirations du moment. Mais elles ont copié la technique sans se demander si elle conviendrait dans leur cas précis, car la butte est souvent présentée comme la panacée au potager. C’est ce raccourci souvent fait dans les reportages télé, qui induit les gens en erreur et donne une fausse image de ce qu’est la permaculture et ce qu’est une butte.

La butte est une technique de permaculture contextuelle !

Nous voilà arrivés au point essentiel pour comprendre ce qu’est une butte de permaculture ! C’est une technique de permaculture contextuelle, autrement dit, elle doit absolument être pensée et conçue en fonction des objectifs et du contexte de chacun. La butte qui sera efficace, chez vous, ne sera donc pas forcément la même que celle qui conviendra à votre voisin !! Et peut-être même que la technique de la butte, quelle qu’elle soit, ne conviendra pas du tout dans votre cas et qu’il ne faudra carrément pas en faire chez vous !

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Comment savoir quel type de butte de culture vous conviendra le mieux ?

Pour déterminer si une butte répondra à vos attentes, il vous faudra donc définir vos objectifs, observer vos différents contextes (humain, physique, écologique, de sol, climatique…) puis les comparer aux contextes recommandés pour les principales techniques de buttes connues en permaculture. Pour qu’une création de buttes soit pertinente, on ne peut pas passer à côté de ce travail. C’est indispensable pour ne pas se planter !

Parmi ces techniques phares souvent copiées sans réflexion préalable, on peut citer notamment la butte Hugelkultur, la butte bio-intensive, la butte en « lasagne », la butte en « trou de serrure » ou «  keyhole garden »…

Par exemple, si vous faites une butte de terre dans un contexte climatique de type méditerranéen, à un endroit où celle-ci sera fortement soumise aux vents récurrents et aux fortes chaleurs, elle risque de ne pas être productive du tout, car elle se desséchera trop vite par évaporation et les cultures y seront d’autant plus fortement exposées aux vents !

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de butte de culture non productive dans un contexte de climat méditerranéen, chaud et venteux.

Autre exemple, si vous faites une butte de type Hugelkultur, avec du bois dedans, dans un contexte climatique à forte pluviométrie et un sol argileux, lourd, cela sera véritablement contre-productif, car l’excès d’eau dans la butte et notamment au niveau du bois enfoui à l’intérieur va créer une saturation en eau et un milieu anaérobie (sans oxygène) qui sera néfaste au développement de vos cultures voire les tuera par pourrissement des racines notamment…

Butte, permaculture, des mots bien souvent associés, mais finalement qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Exemple de butte de culture non productive dans un contexte à forte pluviométrie avec sol lourd.

Alors, pour ne pas vous planter et déterminer quel type de butte serait idéal dans votre cas, vous pouvez faire vos propres recherches, analyses et comparaisons…cela risque d’être assez long ! On est au courant, car nous sommes passés par là au cours de notre apprentissage de la permaculture. Alors, si vous souhaitez gagner du temps et profiter de notre expertise à ce sujet, découvrez notre formation en ligne intitulée « Choisissez votre support de culture idéal ! » qui réunie à la fois toutes les questions à vous poser pour définir précisément votre contexte unique et des fiches PDF détaillées sur les contextes recommandés pour 10 des principaux supports de cultures utilisés en permaculture. En comparant votre contexte unique avec les contextes requis pour chacun de ces supports, vous trouverez facilement celui qui vous conviendra le mieux ;).

Notre définition de la butte de permaculture :

En résumé, ce qu’il faut retenir, finalement, c’est qu’une butte de permaculture est une technique visant à créer un support de culture surélevé adapté, au niveau de sa hauteur, sa forme, ses bordures et sa composition interne, à des contextes et objectifs propres à chaque jardin et chaque jardinier !!

Intégrer cela, c’est faire un grand pas dans la compréhension de la permaculture pour ensuite pouvoir l’expliquer facilement à son entourage et la mettre en application, chez soi, de façon pertinente et efficace 😉

Trouvez rapidement quel type de butte vous conviendrait le mieux !

Grâce à notre formation en ligne « Choisissez votre support de culture idéal », gagnez du temps pour trouver facilement quel support de culture vous correspond le mieux en profitant de nos années d’expertise et travaux de recherches sur les buttes de permaculture ! Cliquez sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus !

Vous souhaitez produire tout ou partie de votre alimentation en la cultivant vous-même ? Faire des buttes ne sera pas forcément une bonne idée dans votre cas. Trouvez le support de culture le plus adapté à votre contexte et vos objectifs de production grâce à notre formation vidéo en ligne « Choisissez votre support de culture idéal ».

Mots clés

Butte de permaculture, Butte de culture, Culture sur butte, technique, potager, formation, permaculture, design, permacultureDesign
#PermacultureDesign #Permaculture #CultureSurButte #ButteDePermaculture #ButteDeCulture #Butte

Sur le même thème

Pour aller plus loin

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à nos ressources

Abonnez-vous à la Newsletter !

et ne ratez plus aucun de nos contenus !

Votre prénom* Votre email*

Si vous ne cochez pas la case ci-dessus, nous ne pouvons pas vous envoyer notre eBook compte tenu de nouvelle législation en vigueur.
Votre adresse mail et votre prénom seront enregistrés dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Ces données personnelles ne seront bien évidemment jamais partagées ou revendues à qui que ce soit.

A propos de l'auteur

PermacultureDesign

Cet article a été rédigé par l’équipe du bureau d’étude PermacultureDesign.

1 commentaire

  1. Christian chauche

    Salut Benjamin (et toute l’équipe de P.D.)!
    Enfin un article qui remet les pendules à l’heure! Merci, merci pour cet article très bien rédigé et qui clarifie bien le sujet. Je commençais aussi à être un peu agacé du mantra « permaculture = butte » et vice versa. J’ai passé plusieurs mois au Mexique, fait plusieurs formations et expériences sur des ranchs en permaculture dont un CDP (PDC). On nous a très peu parlé de buttes (ou sinon comme étant une technique parmi tant d’autres). Par contre beaucoup plus de « planches » de culture ou de bio-intensif, qui est bien plus utilisé ici en Amérique du Nord. Les buttes peuvent avoir leur utilité mais comme tu le dis, de manière « contextuelle ». Et concernant la fameuse butte de type Hugelkultur qui est devenue la star en Europe, j’ai participé récemment à sa réalisation pour voir ce que ça donnait: c’est un travail co-lo-ssal! Nous étions 6 personnes (et on avait la chance d’avoir une mini pelleteuse en plus). Donc il faut vraiment évaluer le rapport « coût/bénéfice » (coût en main d’oeuvre – bénéfice en production gagnée) avant de s’aventurer là-dedans. De ce que j’ai vu, une bonne gestion des sols par paillage et apport de matière organique est tout aussi efficace à termes et bien moins éprouvante… Je ne sais pas ce que vous en pensez, vous ? Et merci du rappel: permaculture = méthode de conception alors que butte = technique culturale! Merci en tout cas pour vos excellentes formations, articles et conférence en ligne. Continuez ce beau travail du sol de la connaissance …. mais sans labour ! ;o)

    Réponse

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.